Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Fleur de l’ombre (T1)
Kazuo Kamimura
Kana

Dans les années 1970 au Japon.
Sumire Hayashi est une belle jeune femme de 20 ans, vendeuse dans un grand magasin. Son père, un homme politique influent, ne l’a jamais reconnu. Après avoir passé sa vie à attendre son retour éventuel, sa mère est devenue folle. Internée en hôpital psychiatrique, elle a fini par se suicider. Sumire s’est jurée de ne jamais lui ressembler. Forte de caractère, elle veut faire seule ses choix sans être dominée par les hommes. Sumire choisit donc la liberté de devenir un objet de luxe et de convoitise.



“Fleur de l’ombre” n’est pas le premier manga de Kazuo Kamimura sur la condition féminine du Japon des années 1970. “Lady Snowblood” et “Le Club des Divorcés” ont déjà évoqué ce sujet, mais moins en profondeur. En 1970, le Japon est en pleine croissance, mais les femmes sont encore cantonnées au foyer, au service de la famille. Les mariages sont souvent arrangés, chacun vivant de son côté. Sumire ne veut pas de cette vie, elle veut être maître de sa destinée. Elle passe un contrat avec un homme d’âge mûr sympathique qui n’abuse pas d’elle. Il la gâte et ça semble finalement lui convenir. Sumire n’a qu’une seule et unique amie qui n’est autre que sa collègue de travail boulotte à la recherche d’un mari pour se faire entretenir. Moins distinguée, Sumire n’est pas tendre avec elle.

PNG - 219.6 ko

Les éditions Kana nous gâtent avec ce premier tome de l’intégrale de “Fleur de l’ombre” du défunt Kazuo Kamimura, édité en 4 tomes en 1976-1977 dans le magazine Manga Action des éditions Futabasha. L’histoire tourne autour de la volonté de Sumire de ne pas rentrer dans le schéma de la société nippone de l’époque en devenant l’esclave de la gente masculine. Belle et séduisante, elle a tous les atouts en main pour réussir, mais elle choisit d’user de son corps pour se sentir libre. C’est une façon de voir les choses en risquant de se retrouver prisonnière de ses sentiments. Son jeu peut devenir dangereux, la fin de ce premier tome laissant présager un deuxième et dernier tome passionnant.

Le scénario de Kazuo Kamimura est fluide, bien construit et passionnant, malgré les presque 500 pages (qui peuvent faire un peu peur). Chaque personnage a son importance et fait avancer Sumire. Quant aux dessins, ils sont superbes, à l’image de la magnifique couverture . Les traits sont fins, les corps offrent une sensualité à toute épreuve. On vit avec Sumire dans son corps, dans son esprit, j’ai été charmée.

“Fleur de l’ombre” est un chef d’oeuvre sensible qui ne peut laisser indifférent. Un grand coup de cœur. Vivement la suite !


Fleur de l’ombre (T1)
- Auteur : Kazuo Kamimura
- Traducteur  : Jacques Lalloz
- Éditeur français : Kana
- Collection : Sensei
- Format : 148 x 210 mm, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination  : 496 pages
- Date de parution : 4 janvier 2019
- Numérotation ISBN : 9782505075790
- Prix : 18 €


Editions Kana -Tous droits réservés



Anne Schnebelen
19 février 2019




PNG - 64 ko



PNG - 61.6 ko



PNG - 49.6 ko



PNG - 48.5 ko



Chargement...
WebAnalytics