Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Moneyman (The)
Alessio De Santa
Editions du Long Bec

Dans les années 70 aux Etats-Unis.
Roy Disney, le frère du très célèbre Walt, attend sa chambre dans un hall d’hôtel. En entendant ce nom célèbre, une femme et sa petite lui mettent le grappin dessus. Fan invétérée de Mickey Mouse et de Grillon, la petite Clara pique une colère et le frappe, lorsqu’elle apprend que Walt Disney ne dessine plus depuis plus de trente ans, alors qu’elle l’a vu dessiner à la télé ! Déçue, Clara se désintéresse de l’histoire de Roy alors que sa mère est pendue aux lèvres de cet homme charmant. L’histoire commence....



La jeunesse de Walt Disney

Enfant, Walt est un enfant spécial : il se roule avec les cochons dans la porcherie, il dessine sur la grange avec le goudron des tonneaux... ce qui lui vaut de nombreuses punitions de la part de son père. Bien qu’ayant une éducation stricte, Walt est impulsif et rêveur. Pour apprendre la vraie vie à ses fils, leur père les oblige à distribuer les journaux tôt le matin. Fatigués, ils manquent souvent l’école ou s’endorment en classe. En grandissant, Roy prend très vite son envol pour sortir des griffes paternelles. Conscient du don de Walt, il l’encourage et le finance. Mais ce n’est pas si simple...

PNG - 187.3 ko

Le fort caractère de Walt Disney

« Personne ne pouvait tenir tête à Walt Disney, personne sauf son frère », tout est dit. Walt est doué, surdoué même, mais c’est compliqué de vivre de cet art dans les années 20. Roy est toujours à ses côtés pour l’aider dans ses choix et tenir les cordons de la bourse. Passionné et lunatique, le grand génie n’en fait qu’à sa tête, Roy est le seul qui peut le raisonner et lui tenir tête.

PNG - 171.6 ko

“The Moneyman” est divisé en trois chapitres de 48 planches chacun, qui raconte la vie des Disney via le regard de Roy. Enfant, j’ai été bercé par les héros de Walt Disney, ne manquant pas un numéro de “Mickey Parade” ou “Picsou Magazine”. Le moindre franc était économisé pour acheter ces trésors. Walt Disney était pour moi un génie, un forcené de travail pour pouvoir dessiner toutes ces histoires. Je suis donc un peu comme cette petite Clara : déçue d’apprendre que Walt Disney n’était plus qu’une signature qui faisait vendre. Quoi qu’il en soit, je suis toujours fan des aventures de ce génie, même si j’apprends aujourd’hui qu’il est mort en décembre 1966, avant même que je naisse...

PNG - 195.2 ko

Cet album montre qu’on peut réussir dans la vie, sans naître avec une cuillère dorée en bouche, mais en se retroussant les manches sans rien lâcher. Les frères Disney se sont battus au quotidien en passant par la crise de 1929 et autres gros problèmes. Sans Roy, l’empire Disney n’aurait pas vu le jour et notre jeunesse aurait été différente. Passionné par l’histoire des studios Disney, Alessio De Santa raconte l’histoire de cet empire sous un autre angle, à travers les yeux de l’éminence grise de la famille. “The Moneyman” est monochrome pour les flashbacks et en couleurs pour l’histoire actuelle, c’est un bon choix qui permet de ne pas s’emmêler les pinceaux.

Bien qu’un peu longuet par moment (176 pages tout de même), j’ai beaucoup aimé “The Moneyman” qui m’a fait replonger dans mon enfance. Merci messieurs Disney pour tout ce que vous avez fait pour nous !


The Moneyman
- Scénario et dessins : Alessio De Santa
- Éditeur : Editions du Long Bec
- Format : 28,5 x 26 cm
- Pagination : 176 pages couleurs
- Dépôt légal : 11 juillet 2018
- Numéro IBSN : 9791092499865
- Prix public : 20,99 €


Illustrations © Alessio De Santa et Editions du Long Bec (2018)



Anne Schnebelen
30 décembre 2018




PNG - 86.2 ko



PNG - 165.1 ko



PNG - 134.8 ko



PNG - 90.2 ko



PNG - 122 ko



Chargement...
WebAnalytics