YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Bloodshot Salvation (T1) Le livre de la vengeance
Jeff Lemire, Mico Suayan, Lewis LaRosa, Brian Reber et Diego Rodriguez
Bliss Comics

Maintenant que le Projet Rising Spirit a été supprimé, Ray espère enfin connaître une existence normale, même si les nanites prolifèrent toujours en lui. Il a trouvé l’amour avec Magic et ensemble, ils ont eu une fille, Jessie, apparemment épargnée par les nanites. Même si le bonheur semble au rendez-vous, Ray se méfie tout de même. Quand Magic reçoit des appels de son père qui lui demande de revenir dans sa communauté, Ray laisse Bloodshot remonter à la surface afin d’éradiquer cette menace.



“Bloodshot Salvation” fait suite à la série “Bloodshot Reborn” et au one-shot “Bloodshot USA”. Dans le premier tome “Colorado”, Ray Garrisson vivotait à force doses d’alcool dans un motel miteux. C’était un homme normal, débarrassé des nanites qui en avaient fait une redoutable machine de guerre. Mais des tueries par des hommes à la peau blanche et aux yeux rouges le poussent à sortir de sa léthargie, car il sait que ce sont ses nanites qui ont infesté d’autres êtres incapables de les contrôler. Aussi doit-il les reprendre en tuant les infectés. C’est là qu’il a rencontré Magic et qu’ils sont devenus inséparables. Dans le tome 3 “L’homme analogique”, il vit à ses côtés sur une terre dévastée par le réchauffement climatique, mais ce n’est qu’un leurre, il a été repris par le Projet Rising Spirit qui a créé l’arme Bloodshot. Dans “Bloodshot Island” qui clôt la série “Bloodshot Reborn”, il se réveille aux côtés des anciens Bloodshots, ceux de la Seconde Guerre mondiale, du Viet-Nam, de la Guerre du Golfe... et de Bloodhound, le plus malin de tous comme il se plaît à le préciser. Ils ont été amenés là pour parfaire la nouvelle arme du Projet en servant de cobayes massacrés et ressuscités chaque jour pour parfaire l’expérience. Mais Ray comprend que Deathmate, la destructrice des Bloodshots, n’est autre que celle qui l’a débarrassé des nanites. Il fait tout pour la rallier à sa cause : détruire le Projet Rising Spirit et récupérer Magic, en lui rappelant leur passé commun.

JPEG - 56.6 ko

Dans “Bloodshot USA”, la population de New-York a été infestée par les nanites, déclenchant une vague de folie meurtrière. Même aidés par Ninjak et d’autres héros de l’univers Valiant, les Bloodshots ne peuvent enrayer l’épidémie. Seule la prise de conscience de Deathmate permet d’éliminer la menace et détruire le Projet Rising Spirit. Les Bloodshots peuvent-il enfin revenir à une vie normale ? Ray peut-il enfin filer le parfait amour avec Magic ? Voilà ce que permet de découvrir “Bloodshot Salvation”, la nouvelle série scénarisée par Jeff Lemire. Pour une bonne compréhension, il est bien sûr préférable d’avoir lu ses devancières, car les événements sont liés. Par contre, ne pas connaître la série originale ne constitue pas un problème.

JPEG - 62.3 ko

À présent, la situation a évolué : Ray a retrouvé un semblant de normalité et il est devenu papa. De nouvelles responsabilités s’imposent à lui et quand le mystérieux père de Magic la somme de revenir au foyer, il voit rouge, c’est le cas de le dire.
Ce personnage de l’univers Valiant s’apparente au Docteur Jekyll et Mister Hyde avec deux faces : Ray Garrisson aspire à une vie normale aux côtés de sa femme Magic et de leur fille, mais la formidable machine à tuer Bloodshot rôde toujours en lui et il ne faut pas grand-chose pour la ramener à la surface. Visuellement la transition est évidente : d’un côté un homme costaud à l’apparence normale et, de l’autre, une pigmentation blanche, des yeux rouges et un gros point de la même couleur au milieu du torse. Son aspect change suivant les situations, au contraire de Bloodhound, compagnon de tous les instants. Bloodshot s’avère complexe, torturé par ses expériences passées et lucide sur ce que les siens risquent en étant avec lui.

JPEG - 94.4 ko

Au scénario, Jeff Lemire décline le récit en deux trames temporelles distinctes : une installée dans le futur avec Jessie déjà grande et obligée de fuir avec Magic et l’autre dans le présent quand Bloodshot décide d’éliminer la menace du père de Magic, dangereux gourou d’une secte. Rapidement les lecteurs savent que quelque chose a mal tourné, mais ils ignorent de quelle manière. Le Projet Rising Spirit a été abandonné, mais la tête pensante n’a pas été coupée et Jeff Lemire développe son histoire liée à Bloodshot. Il le fait très bien, sachant ménager ses effets et surprendre le public.

JPEG - 95.1 ko

Le futur est illustré par Mico Suayan et le présent par Lewis LaRosa. Impossible de confondre les deux, tant leurs dessins diffèrent. La colorisation n’est pas en reste d’ailleurs. Le premier livre un dessin plus réaliste que le second qui m’apparaît plus en rondeur avec des teintes plus chaudes. L’avenir s’avère en effet plus sombre, plus menaçant, alors que le présent débute sous une apparence de bonheur, de normalité, avant que la situation ne dérape.
“Le Livre de la Vengeance” est travaillé de ce point de vue, le lecteur est placé dans des conditions idéales pour cerner le contexte et comprendre immédiatement où il se situe dans le récit.

JPEG - 119.9 ko

“Bloodshot Salvation” démarre à fond les manettes. Chassez le naturel et il revient au galop. Une menace se pointe à l’horizon et Bloodshot reprend du service. Mais ses actes n’impliquent plus seulement lui, mais aussi Magic et Jessie, leur fille, celle qu’il veut protéger, surtout qu’elle ne semble pas infectée par les nanites, ce qu’il craignait au départ. Jeff Lemire raconte l’histoire dans deux trames distinctes, apportant plus de questions que de réponses. Deux dessinateurs se les partagent, illustrant parfaitement les transitions.

Dans la lignée de “Bloodshot Reborn” et “Bloodshot USA”, “Le Livre de la Vengeance” accroche les lecteurs de manière efficace et les installe dans cette nouvelle série consacrée à un héros de l’univers Valiant qui mérite de s’y intéresser.
Clairement à découvrir !

Il est à noter qu’une édition limitée en noir et blanc sortira fin octobre 2018.


(T1) Le livre de la vengeance
- Série : Bloodshot Salvation
- Scénario : Jeff Lemire
- Dessin : Mico Suayan et Lewis LaRosa
- Couleurs : Brian Reber et Diego Rodriguez
- Couverture : Kenneth Rocafort
- Traduction : Mathieu Auverdin / MAKMA
- Éditeur : Bliss Comics
- Dépôt légal : 31 août 2018
- Format : 17,3 x 26,3 cm
- Pagination : 144 pages couleurs
- Numéro ISBN : 9782375781326
- Prix public : 16 €


Illustrations © Mico Suayan, Lewis LaRosa, Brian Reber, Diego Rodriguez et Bliss Comics (2018)


François Schnebelen
10 octobre 2018






JPEG - 38.2 ko



JPEG - 19.5 ko



JPEG - 33 ko



JPEG - 35.4 ko



JPEG - 40.6 ko



JPEG - 41.9 ko



JPEG - 34.3 ko



JPEG - 35.7 ko



JPEG - 35.6 ko



WebAnalytics