YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Soleil de nuit
Jo Nesbø
Gallimard, Folio Policier, n°863, roman traduit du norvégien, Thriller, 248 pages, août 2018, 7,25€

Jon Hansen fuit son patron Le Pêcheur, un trafiquant d’Oslo pour qui il était chargé de recouvrer les dettes. Ayant besoin d’argent, il n’a pas tué un homme et l’a laissé partir en échange d’une partie de son magot qu’il a conservé. Sa combine n’est pas passée inaperçue et d’exécuteur, il est passé au rang de cible. Il sait que Le Pêcheur n’aura de cesse de le chercher pour le tuer, alors il fuit au hasard, sans méthode, jusqu’à arriver dans un petit village du Finnmark, tout au nord de la Norvège.
Y sera-t-il en sécurité ? Y trouvera-t-il un nouveau départ ? Une nouvelle chance ?



« Soleil de nuit » est rattaché à la série « Du sang sur la glace », constituée pour l’instant de deux romans indépendants. Pas d’enquête au programme, mais un homme qui fuit et espère connaitre des jours meilleurs.
Avec Joe Nesbø, on peut se demander si une telle chose est possible, si Jon Hansen qui se présente sous le nom d’Ulf peut se tirer de la sale situation dans laquelle il est plongé.
« Soleil de nuit » démarre avec sa descente du bus, puis sa rencontre avec Mattis, un Same, avant qu’il ne se rende au petit village de Kåsund. Pas d’hôtel, rien de ce genre, juste l’église qui peut l’accueillir et où il rencontre la bedeau Lea et son fils Knut. Comment justifier sa présence ici, son absence de bagage ? Il explique être un chasseur sans convaincre, mais Lea lui apporte son aide et, faute de mieux, il emménage dans un abri de chasse perdu en pleine nature, un poste idéal pour surveiller les alentours. Il sait que Le Pêcheur ne laissera pas sa trahison impunie et qu’un jour arrivera l’exécuteur.
Les journées sont longues, monotones, son ennui est entrecoupé par les rares visites de Knut lui apportant des affaires et la proximité d’un renne. Jon a largement le temps de ressasser le passé, de s’appesantir sur ce qui a mal tourné, sur cette vie qu’il a subie et composée de multiples désillusions. Les circonstances l’ont amené dans cet endroit perdu, tout comme lui qui se demande à quoi bon poursuivre, qu’attendre d’autre que la balle qui le rattrapera immanquablement.
Jon s’avère un être meurtri, qui a fait des erreurs faute d’autres solutions. La nature sauvage, vierge, qui l’abrite le pousse à l’introspection. Petit à petit, il voit l’avenir différemment et l’espère heureux, sans se départir de l’épée de Damoclès au-dessus de sa tête. Espoir et désespoir luttent dans son esprit.
La réflexion sur son cas et sa situation ne manquent pas d’intérêt. Le lecteur ne peut qu’être pris dans l’histoire de cet homme, d’autant que les lieux permettent de se concentrer sur l’essentiel. Dans ses pas, le lecteur lui souhaite une seconde chance, ainsi qu’à d’autres marqués par les conditions difficiles.
De nombreux thèmes enrichissent le récit, comme la religion du coin, la condition de la femme dans cet endroit reculé, l’hospitalité...
« Soleil de nuit » s’avère vraiment passionnant et dépaysant aussi bien par l’ambiance du Finnmark que par son éloignement temporel, les années 1980, bien loin des technologies actuelles.

Joe Nesbø se montre efficace, il ne s’étale pas outre-mesure, se cantonnant à l’essentiel, ce qui fait toute la beauté de « Soleil de nuit ». Ce roman se lit quasi d’une traite, il nous transporte littéralement ailleurs, nous faisant osciller entre l’incertitude quant à la situation de Jon et l’espoir d’un nouveau départ pour lui.
Mais avec Joe Nesbø, est-ce seulement possible ?
Offrez-vous ce beau voyage, il en vaut le coup !


Titre : Soleil de nuit (Midnight Sun, 2015)
Série : Du sang sur la glace, tome 2
Auteur : Jo Nesbø
Traduction du norvégien : Céline Romand-Monnier
Couverture : Photo © Alex Majoli / Magnum Photos (détail).
Éditeur : Gallimard (1ère édition française : Gallimard Série Noire, 2016)
Collection : Folio Policier
Site Internet : Roman (site éditeur)
Pages : 248
Format (en cm) : 10,9 x 17,8
Dépôt légal : août 2018
ISBN : 9782072797569
Prix : 7,25 €


Pour écrire à l’auteur de cet article :
francois.schnebelen[at]yozone.fr


François Schnebelen
11 octobre 2018






JPEG - 26.7 ko



WebAnalytics