YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Enquêtes d’Hermès (Les), tome 2 : L’Affaire Méduse
Richard Normandon
Gallimard Jeunesse, roman (France), polar divin, 185 pages, avril 2018, 10 €

Pour ses 500 ans de règne sur l’Olympe, Zeus donne une fête incomparable - le nectar coule à flots - et promet pour le clou de la soirée de dévoiler sa nouvelle monture divine. Hermès, facilement enivré, surprend d’étranges conversations... et quand à minuit, les choses déraillent, c’est sur lui que ça tombe : la porte de l’écurie de Zeus a été fracturée avec un éclair volé, et le mystérieux Pégase... volé, envolé ! Pire, lorsque les Olympiens veulent prendre en chasse le voleur, toutes leurs montures, sauf le vieux serpent aveugle d’Hadès, ont été changées en pierre ! Tout semble accuser Méduse, la terreur des Immortels, et son regard pétrifiant.



Hermès, accusé un peu vite par son père (en raison d’un méfait similaire passé), commence son enquête de toute urgence, aidé comme toujours d’Éros. Ils visitent d’abord Atlas, dont une conversation paraissait suspecte. Mais le titan est absent de son oasis africaine, et ce sont ses filles, les délicieuses Hespérides, qui les reçoivent et leur parlent de Persée, prince déchu en quête d’un exploit pour reconquérir son trône. Il serait allé trancher la tête de Méduse...
Hermès et Éros se renseignent aussi sur Méduse. Et son histoire est édifiante : prêtresse d’un petit autel côtier dédié à Athéna, elle aurait délaissé sa déesse pour un jeune homme, et la divinité aurait puni cette infidélité en défigurant atrocement la jeune fille, changeant ses cheveux en serpents et rendant son regard mortel.
Tandis qu’ils se rendent à Argos, le royaume de Persée, le palais est en feu, et le prince mortellement blessé par Chrysaor, un puissant guerrier à l’épée incendiaire. Qui se dit fils de Méduse.
Tout cela sent donc l’affaire de famille à plein nez. Comme toujours sur l’Olympe...

« Le Mystère Dédale » nous avait fait très bonne impression. Richard Normandon continue de jouer avec la mythologie grecque, mêlant habilement les éléments de son intrigue, dont certains très prosaïques (la recette du nectar amélioré, l’usage de nuages comme maçonnerie céleste ou encore l’emploi de foudre divine comme passe-partout...) à une connaissance très fine des mythes. Cette fois encore, si être familier des mésaventures olympiennes est un plus, l’intrigue est toujours très complexe et on se laissera guider par le bout du nez, quand bien même l’auteur, suivant le modèle de Conan Doyle ou Agatha Christie, nous mettra les indices sous les yeux. Hélas, l’évidence rend parfois aveugle, et on en oublie tout aussi vite que les dieux grecs sont à l’image des hommes, pétris de passions qui les rendent bien faillibles... Ils n’ont que davantage de pouvoirs pour exercer vengeance, colère, jalousie. Comme ses prédécesseurs, l’auteur nous noie sous les fausses pistes, laisse notre imagination déborder, nos hypothèses s’emballer, alors que la vérité est très simple, très humaine... L’ultimatum de Zeus et la menace de Chrysaor ajoutent néanmoins une tension supplémentaire, bousculant nos deux enquêteurs. Malgré les obstacles, Hermès parviendra à démêler cet entrelacs de mensonges et de mystères, pour nous livrer une cascades de révélations tantôt dramatiques, tantôt glaçantes.

On admirera également la couverture d’Olivier Balez, qui n’abuse pas du verni sélectif mais fait merveille d’un jeu de contrastes évoquant la terre des amphores et le sable du désert. Magnifique.

Et pour les plus grands, si vous redemandez une dose d’Antiquité et d’histoires d’amour qui finissent mal, on ne peut que vous conseiller les romans de Louise Roullier, sur Poséidon, Dionysos et dernièrement, Apollon.


Titre : L’affaire Méduse
Série : Les enquêtes d’Hermès, tome 2
Auteur : Richard Normandon
Couverture : Olivier Balez
Éditeur : Gallimard Jeunesse
Site Internet : fiche du roman
Pages : 185
Format (en cm) : 20,5 x 14 x 1,2
Dépôt légal : avril 2018
ISBN : 9782075090919
Prix : 10 €


Les enquêtes d’Hermès :
Le Mystère Dédale


Nicolas Soffray
22 juillet 2018






JPEG - 28.5 ko



WebAnalytics