Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




The End
Zep
Rue de Sèvres

L’homme observe la nature, depuis longtemps. Sans en tirer de conclusion, il continue d’étouffer la planète, regardant sans agir le désastre écologique annoncé. Les arbres sont sur Terre depuis 400 millions d’années et on sait qu’ils se transmettent une forme de savoir utile à leur évolution et à leur survie. Avec “The End”, Zep appréhende cette thématique pour imaginer un thriller environnemental pré et post apocalyptique très réussi.



Alors partons pour la réserve de Dosklä, en Suède, où Théodore rejoint la petite équipe du professeur Frawley, pionnier de la paléo-botanique et fan compulsif du premier album des Doors qu’il écoute en boucle !

JPEG - 129.3 ko

Oui, « This is the end. Beautiful friend... », ces rendez-vous avec Jim Morrison obligent Moon et Sorge, plus jeunes, à travailler avec casque. Oui, les Doors, c’est devenu une musique de vieux ! Bon, le prof écoute aussi “Riders on the Storm”, plutôt le dernier album des Doors.
Mais alors ? Et bien Zep dilue d’abord un peu son poison dans de fausses pistes, des sensations étranges, des observations scientifiques, des comportements animaux inhabituels, dans de l’activisme écologique ultra radical, jusqu’au choc final, dur, quasi définitif.

JPEG - 85.6 ko

Mais Zep est un optimiste, aussi finira-t-il sur une note d’ouverture en forme de leçon de sagesse : donner une seconde chance à qui ne le mérite pas.
Zen ! Oui, pas certain que le mot se prête à “The End”, petit bijou graphique aux tons traités en bichromie, au dessin si délié, aux pages parfois d’une grande poésie et qui confirme le parcours sans faute du papa de Titeuf dans la bande dessinée pour adultes.

JPEG - 205 ko

“The End” est un roman graphique d’anticipation qui s’inscrit avec force et beauté dans ce monde que nous détruisons. C’est une petite merveille que je recommande avec force, en espérant que les hommes, un jour, ouvrent les yeux et respectent la nature. On peut rêver, non ? Zep s’inscrit avec une féroce sagesse dans le mouvement.

Au fait, Zep est plutôt Led Zeppelin !


The End
- Scénario, dessin et couleurs : Zep
- Éditeur : Rue de Sèvres
- Pagination : 88 pages couleurs
- Format : 24 x 32 cm
- Dépôt légal : 25 avril 2018
- Numéro ISBN : 9782369816058
- Prix public : 19 €


Illustrations © Zep et Éditions Rue de Sèvres (2018)



Fabrice Leduc
4 juillet 2018




JPEG - 38.5 ko



JPEG - 70.4 ko



JPEG - 63 ko



PNG - 91.9 ko



JPEG - 69.1 ko



JPEG - 60.4 ko



WebAnalytics