YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Spill Zone (T1)
Scott Westerfeld, Alex Puvilland et Hilary Sycamore
Rue de Sèvres

Poughkeepsie est depuis trois ans interdite à la population, une no-go-zone où, malgré les nombreux barrages des militaires, Addison Merrritt se rend en moto pour y prendre des photos. Elle les vend illégalement à une collectionneuse, une façon de survivre depuis que ses parents ont disparu dans l’incident qui a tout changé. Elle vit avec sa petite sœur Lexa, devenue muette après le phénomène et qui communique par le biais d’une étrange poupée capable de s’animer et qu’Addison emmène aussi dans ses explorations de la Spill Zone.



Zone interdite...

JPEG - 162.9 ko

Oui, tout est étrange dans cet espace où les lois de la physique ne s’appliquent plus et où les dangers sont aussi multiples qu’inédits, sans oublier d’être mortels. L’écrivain américain Scott Westerfeld (Grand prix de l’Imaginaire pour Uglies en 2008 - Pocket Jeunesse) s’est inspiré de la ville abandonnée de Pripyat, dans la zone interdite de Tchernobyl, pour imaginer le pire (accident nucléaire ou chimique, phénomène extraterrestre...) dans cette zone où s’est déversée l’innommable.
Et nous découvrons ce cauchemar éveillé à la suite d’une jeune adolescente, marquée intimement par la tragédie, la suivant dans sa quête de survie mais aussi des réponses aux questions qu’elle se pose sans se l’avouer.

PNG - 430.7 ko

... pour spectacle déstabilisant !

La découverte est véritablement étonnante, le lecteur est vite embarqué par l’histoire vécue par Addison Merrritt, adoptant immédiatement le personnage. Et que dire de l’univers, si ce n’est qu’il est perturbant à souhait, livrant encore bien peu de réponses alors qu’il ouvre tellement de pistes, d’interrogations. Et comme Alex Puvilland et la coloriste, Hilary Sycamore, réunissent une performance de haute volée, ils laissent au lecteur la sensation de voir un spectacle déstabilisant, de vivre une expérience unique et dangereuse. Installée sur fond de science-fiction, intrigante comme un thriller, avec un goût prononcé de fantastique, “Spill Zone” est une bande dessinée difficile à classer, qu’on imagine faite pour la jeunesse, en ce créneau « Young Adult » dont je déteste l’anglicisme du terme, et qui semble tellement se glisser vers les mains de lecteurs plus avertis.

JPEG - 184.4 ko

Mais qu’importe, elle est absolument à ne pas manquer et a tout pour intéresser un public très large. Une découverte à poursuivre sur le site The Spill Zone, où les auteurs livrent quelques clés sur leur univers et de nombreuses planches inédites.


Spill Zone (T1)
- Scénario : Scott Westerfeld
- Dessin : Alex Puvilland
- Couleurs : Hilary Sycamore
- Éditeur : Rue de Sèvres
- Pagination : 224 pages couleurs
- Format : 18,5 x 25,5 cm
- Dépôt légal : 23 mai 2018
- Numéro ISBN : 9782369815792
- Prix public : 16 €


Illustrations © Alex Puvilland et Éditions Rue de Sèvres (2018)


Fabrice Leduc
23 juin 2018






JPEG - 35.9 ko



JPEG - 36.4 ko



JPEG - 37 ko



JPEG - 92.7 ko



JPEG - 49.5 ko



JPEG - 56 ko



PNG - 93.5 ko
A suivre... sur le site The Spill Zone



WebAnalytics