YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Quinzinzinzili n° 36
Collectif
Société des Amis de Régis Messac

L’essentiel de ce numéro 36 de « Quinzinzinzili », publié avec un certain retard, s’articule autour de deux thématiques : l’univers de la littérature policière et une approche de celui de Serge Lehman.



En préambule Marcel Lapierre dans un article daté de 1933 livre son point de vue sur le fantastique dans les films de Fritz Lang. Excellent retour en arrière qui éclaire la perception que les critiques de l’époque pouvaient avoir d’une œuvre désormais classique.
Anne Gabriel, dans sa chronique récurrente, “Echos et ruades” nous livre toutes sortes d’informations. Nous apprenons ainsi que Serge Lehman, en collaboration avec Fréderik Peeters, livrera le scénario d’un roman en BD, « L’Homme gribouille », chez Delcourt.

Guibert Lejeune signe un article copieux qui constitue le premier épisode de ses réflexions sur le Detective Novel. Il y confesse une certaine irritation devant les maigres réactions suscitées par la réédition en 2011 aux Belles Lettres, de ce traité magistral et légendaire de Régis Messac. M Lejeune affirme ainsi que Régis Messac est un écrivain scandaleusement oublié. Nous partageons hélas son avis. Régis Messac fut le premier à démontrer que roman d’aventure et roman policier narrent la même histoire mais en la prenant à rebours l’un de l’autre.
Suit la reprise d’un article de Ralph Messac qui se penche sur un ouvrage de Robert Margerit, prix Renaudot en 1951 : « Le château des Bois-Noirs ».
Pour les férus de littérature policière, il existe un dictionnaire dédié, appelé « le Mesplède ». Patrick Ramseyer s’attache dans ces pages à l’améliorer en livrant des corrections et des précisions sur nombre d’auteurs.

Changement de décor avec Jean-Guillaume Lanuque qui examine la tétralogie que Serge Lehman et Stéphane de Caneva ont réalisé sous forme de BD : « Metropolis ». Il s’agit d’une uchronie qui se situe en 1935, alors même que la première guerre mondiale n’a pas eu lieu. Jean-Guillaume Lanuque recueille ensuite les propos de Serge Lehman qui livre sa vision de l’imaginaire, du merveilleux scientifique et de ses racines européennes. Serge Lehman a une approche de son art qui ne se limite pas aux frontières du fantastique ou du merveilleux. On a pu le remarquer avec le touchant et percutant « Esprit du 11 janvier ».

Ce numéro s’achève avec un article d’Olmes consacré à l’écrivain américain Henry Thoreau, chantre de la désobéissance civique aux USA au XIXème siècle, et qui semble susciter de nos jours en France un regain d’intérêt.
Voilà un numéro de « Quinzinzinzili » de haute volée, passionnant, documenté et érudit.


Titre : Quinzinzinzili
Numéro : 36
Directeur de la publication : Pierre Lebedel
Rédacteur en chef : Olivier Messac
Couverture : Hélène Chantemerle
Éditeur : Société des Amis de Régis Messac
Type : fanzine
Période : automne 2017
Dépôt légal : novembre2017
Périodicité : trimestrielle
ISSN : 1960-8969
Format : A4
Pagination : 30 pages
Prix : 7€



Didier Reboussin
10 mai 2018






JPEG - 33 ko



WebAnalytics