Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Souvenirs d’Emanon
Shinji Kajio et Kenji Tsuruta
Ki-oon

1967, dans le sud du Japon.
Un jeune étudiant embarque sur un ferry, vivant au jour le jour et enchaînant les romans de SF et les déceptions amoureuses. Il a eu le cœur brisé une bonne douzaine de fois. Fatigué de cette routine de l’échec, il décide de tout plaqué pour partir en voyage. Alors qu’il lit tranquillement, une jolie jeune femme intrigante s’installe à ses côtés. Elle fume beaucoup, il engage la conversation en évoquant les méfaits du tabac. Elle voyage seule avec pour unique bagage un sac à dos marqué des initiales « EN ». Il lui demande son nom, elle se présente en tant qu’Emanon, anagramme de « no name ».



Peu bavarde au début, elle l’invite au restaurant du bateau et après quelques bières, les langues se délient. Elle lui dévoile son secret : sous ses airs d’étudiante, elle cache une âme de plus de trois milliards d’années ! Elle se souvient de tout ce qui s’est passé sur terre depuis l’apparition de l’humanité. Au début, elle pensait avoir un problème neurologique ou mental, mais tous ses souvenirs s’avèrent exacts. Elle se demande pourquoi elle existe. Son histoire dépasse tous les récits de science-fiction. Ils passent la nuit ensemble à discuter, elle lui raconte tout dans les moindres détails, il lui rappelle d’ailleurs un de ses anciens amours.

PNG - 316.1 ko

“Souvenirs d’Emanon” est l’adaptation en manga de la série de nouvelles fantastiques de l’auteur Shinji Kajio. Le début peut sembler assez classique : un jeune homme et une jeune femme qui se rencontrent sur un ferry, on s’attend à un coup de foudre qui précède une belle aventure amoureuse. Eh ben non, détrompez-vous ! L’histoire bouleversante d’Emanon est au cœur du récit. Elle nous envoûte tous par sa beauté naturelle, son éloquence, sa vie qui ne finit pas de recommencer en gardant les souvenirs, les émotions. On a le choix de croire son histoire ou pas, comme elle le précise si bien. L’intrigue est très bien faite, pas un moment de répit dans son discours qui lance une réflexion sur la notion du temps.

Le style réaliste de Kenji Tsuruta ne laisse pas de place au hasard. Les personnages sont beaux, expressifs, les décors sont détaillés. Emanon est envoutante, elle dégage une aura exceptionnelle, à tel point que notre jeune étudiant en sera marqué à jamais. Les 180 pages se lisent très vite, je me suis laissée bercer par cette fille attachante, venue d’ailleurs. La collection Latitudes nous offre un magnifique livre grand format avec des matériaux de qualité, ainsi que des pages couleurs. Dans la postface, Shinji Kajio explique que Emanon a été dessiné par Kenji Tsuruta exactement comme il l’avait imaginé en écrivant ses aventures. Quant à Kenji Tsuruta, Emanon a toujours été son héroïne préférée. Une belle rencontre de deux passionnés qui ont fait des “Souvenirs d’Emanon” un chef d’œuvre.

Emanon est partout et nulle part. Que l’on croie ou non à son histoire, impossible d’oublier le regard de cette jeune femme. Moi, elle m’a marqué sans aucun doute.


Souvenirs d’Emanon
- Auteur : Shinji Kajio, Kenji Tsuruta
- Dessinateur :Kenji Tsuruta
- Traduction : Géraldine Oudin
- Éditeur : Ki-oon
- Collection : Latitudes
- Format : 170x240 mm
- Pagination : 180 pages
- Dépôt légal : 25 janvier 2018
- Numéro ISBN : 979-10-327-0226-0
- Prix public : 15 €


OMOIDE EMANON © Shinji Kajio, Kenji Tsuruta / TOKUMA SHOTEN PUBLISHING CO., LTD.
© Editions Ki-oon - Tous droits réservés



Anne Schnebelen
13 mai 2018




PNG - 173.7 ko



PNG - 60.9 ko



PNG - 52.3 ko



PNG - 37.6 ko



PNG - 174.7 ko



WebAnalytics