YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Postes électriques
Collectif
Parker Wayne Philips Editions

La créativité, la fantaisie, l’art là où on ne l’attend pas : sur les postes électriques, une nouvelle et belle variante de l’art urbain. Un projet qui ressemble à un rêve, et au final une belle réussite. Scindé en quatre parties – une introduction, un reportage, un focus sur quelques œuvres et un bel inventaire photographique – « Les Postes électriques » aborde les multiples facettes du projet Enedis.



Embellir le patrimoine, rendre visible l’invisible, mettre en valeur la créativité, tisser des liens entre acteurs du territoire, attirer le regard, tels sont quelques-uns des objectifs de ce projet un peu fou de métamorphose urbaine. Enivrer la prunelle, mais pas seulement ; donner du sens à l’acte mais aussi au support, rappeler que l’électricité ce sont les ondes, les réseaux, la parole ce qui unit les individus entre eux, et pas seulement ceux qui vont s’arrêter pour commenter ensemble ces nouvelles fresques, ces nouvelles œuvres.

Les postes électriques : le choix, qui peut surprendre, n’avait rien d’intuitif. C’est une idée inattendue, un défi original que commentent au cours de leur dialogue introductif l’ancien ministre Jean-Paul Delvoye et l’artiste de rue Jef Aérosol. Ces postes électriques, le premier les définit comme “des constructions extrêmement épurées, dans lesquelles la notion d’esthétique disparaît derrière le souci de la performance technologique”. En plein accord, le second explique qu’il ne les aurait jamais choisis lui-même en raison de leur “extrême neutralité”, et que le challenge est de leur trouver “ une résonnance particulière avec le contexte.”

JPEG - 77.1 ko

De fait, c’est peut-être parce que ce support n’apparaît pas propice, pas spontané, pas attractif, que le défi apparaîtra pleinement relevé. Comme la toile, comme les normes imposées, ces bâtisses définissent un cadre dans lequel la créativité est d’autant plus libre de s’épanouir qu’elle n’a pas été assujettie à un thème.

La partie « reportage » s’intéresse à l’opération artistique effectuée sur l’un de ces postes dans une zone défavorisée, à savoir les quartiers Nord de Marseille. C’est avec la médiation d’Aboubacar Mouroudi, artiste graffeur lui-même venu à l’art grâce à un atelier d’insertion que ce beau projet de médiation sociale peut aboutir.

JPEG - 106.8 ko

Partie centrale de l’ouvrage, le « Focus » s’intéresse à neuf réalisations notables par des caractéristiques à chaque fois différentes. Pour chacune d’entre elles, un cahier photo qui se déplie en quadruple page, et un résumé de leur histoire. À Clermont Ferrand, les jeunes des quartiers ont travaillé avec des volontaires internationaux venus de divers pays, pour des postes électriques lumineux et sobres ; à Gap, graffeurs péruviens (habitués à mélanger leurs couleurs dans des cocotte-minute) et amateurs locaux ont peint phénix, créatures façon Tim Burton et Blues Brothers fantômes, donnant aux Gapiens initialement réticents l’idée de créer des parcours graffs à travers la ville ; à Chartres, c’est à la démarche du fameux Raymond Isidore, surnommé « le Picasso de l’assiette », équivalent local du non moins fameux Facteur Cheval, ou du Marcel Dhièvre de Saint Dizier, que le poste électrique rend désormais hommage ; à Chaumont, siège du Centre national du graphisme, c’est une démarche artistique éloignée des styles du street art qui est venue habiller ces bâtisses de formes géométriques ; à Chevry-Cossigny, on retrouve dessinés des individus comme Louis de Funès ou Jean Gabin, ce qui permet aux plus jeunes de découvrir quels sont les individus qui ont donné leur nom aux rues où ils habitent ; à Haut-Soultzbach, où le poste électrique, unique, a un intérêt historique, le peintre Bernard Latuner peint des scientifiques emblématiques comme André-Marie Ampère, Thomas Edison ou Georg Ohm, au-dessous d’une vue du village magnifié par la foudre ; à Morlaix, étrange et belle surprise avec ce poste électrique en trompe-l’œil en fausse galerie de peinture dû à Gwendal Larher ; à Étaples, les pochoirs de Jef Aérosol lui-même ; enfin à Saint-Etienne, l’on évoque plus d’une fois ces fameux « verts » locaux, indissociables de la vie de la cité.

JPEG - 59.6 ko

Neuf séries de réalisations emblématiques, donc, qui ne donnent qu’un aperçu de la richesse et de la diversité d’un projet décliné à l’échelle d’un pays. C’est donc à travers la dernière partie de l’ouvrage, un bel inventaire photographique de cent-trente-deux œuvres réparties dans tout l’hexagone, que l’on aura une idée plus précise du foisonnement d’images et d’idées générées par ce projet. Impossible dans ce compte-rendu de rendre hommage à l’ensemble des réalisations, à l’ensemble des artistes. En toute subjectivité, nous en choisissons trois ci-dessous : Quiers-sur Bezonde (Rufina Torres et André Espada), La Roche sur Yon (artiste AnneC’), et Wattreloos (Kévin Bricout). Mais l’ouvrage en recèle bien d’autres, en une féérie de styles, de motifs, et trompe-l’œil variés, en paysages, en points de vue, en bâtisses, en bibliothèque, en véhicule de restauration, en autobus ou même en étable.

JPEG - 65.2 ko
JPEG - 97.6 ko
JPEG - 78.7 ko

Notons, pour finir, la belle réalisation du volume, dos carré cousu collé, couverture à rabats, et papiers différents d’épais grammages. Un beau-livre pour un prix qui demeure modique, un livre qui tour à tour séduit, étonne, enchante, et qui devrait en pousser plus d’un à considérer le paysage urbain avec une curiosité nouvelle.


Postes électriques
- Direction éditoriale et iconographique : Patrick Dalbin et Camille Plante
- Pilotage et coordination Enedis : Roland Genier et Laura Peligry
- Conception graphique : Ouf ! L’Atelier
- Rédaction : Simon Clair
- Éditeur : Parker Wayne Philips
- Pagination : 193 pages couleurs
- Format : 16,5 x 22,5 cm
- Dépôt légal : octobre 2017
- Numéro ISBN : 9782956240105
- Prix public : 16 €


Street art et Urbex sur la Yozone :
- « Les Livres suspendus d’Urbex 42 »
- « Spirit of place » d’Aurélien Vilette »



Hilaire Alrune
15 avril 2018






JPEG - 22.6 ko



WebAnalytics