Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Re:Zero, deuxième arc (T3)
Tappei Nagatsuki et Makoto Fugetsu
Ototo

Subaru est à bout. Sa dernière expérience de mort a été des plus pénibles car il ne comprend toujours pas pourquoi Rem cherche à le tuer. Tout ce qu’il sait maintenant, c’est qu’un shaman lui a jeté une malédiction, mais il doit survivre à cette fatale nuit pour trouver qui est derrière tout cela. En désespoir de cause, le jeune homme a confié sa vie à Béatrice. Protégé par la magie de sa bibliothèque, Subaru est enfin parvenu à survivre à cette terrible nuit. Décidément, Béatrice est vraiment indéchiffrable. Même si elle semble détestée Subaru en apparence, elle a accepté son pacte et tient fermement à remplir sa mission jusqu’au bout. Seulement, en changeant le cours du temps, Subaru a provoqué bien malgré lui un terrible accident. Rem est en effet mystérieusement décédée durant la nuit. Alors qu’il souhaite consoler la pauvre Ram, cette dernière le rejette avec une haine inattendue. Pour elle, il n’y a qu’un seul coupable possible et c’est ce maudit étranger.



Subaru est sous le choc. Tout s’écroule autour de lui, tous ses efforts ont été vains. En changeant les événements de son séjour au manoir, le shaman a tout simplement changé sa cible et Rem est devenue sa nouvelle victime. Au final, Subaru a échoué sur toute la ligne. Non seulement il ne sait toujours pas qui est derrière les meurtres mais surtout, maintenant tous le regardent comme un coupable. Toutefois, Béatrice lui reste fidèle, sachant pertinemment qu’il n’a évidemment pas pu tuer Rem, étant coincé dans l’univers parallèle de sa bibliothèque. Seulement Subaru panique et s’enfuie du manoir, ce qui n’aide pas à redorer son image. Le jeune homme est désespéré. Pour la première fois depuis qu’il est arrivé dans ce monde étrange, il n’avance pas, bien au contraire. Tous ses efforts pour se créer des liens avec les habitantes du manoir ont été vains. Est-il toujours maître de son destin ? En tout cas, la rage de Ram n’a fait qu’augmenter et la jeune servante est prête à défier Béatrice pour tuer Subaru. Mais c’est alors que plus rien ne semble capable de sauver Subaru que ce dernier retrouve la combativité qui lui manquait. Il sait ce qui lui reste à faire pour vaincre la boucle fatale et pour cela il doit mourir... Mais ce sera son propre choix.

JPEG - 88.3 ko

Nous avions laissé notre héros dans un état pitoyable, à la limite de la paranoïa. Pour la première fois de ses aventures, revenir en arrière n’a pas apporté de solution à son problème et cette impuissance détruit le jeune homme de l’intérieur. Le côté dilettante du personnage vole en éclat. En fait, Subaru s’est attaché à ces habitantes du manoir, même si ce ne sont que des personnages d’un monde étrange, virtuel, ou on ne sait trop quoi en réalité. Mais à force de vivre à leur côté, Subaru s’est attaché aux petites servantes et c’est bien là son problème. Notre héros est en réalité un grand sensible qui cache ses émotions dans une fausse assurance, Subaru est de plus en plus attachant en fait. Les tomes passent et le personnage se révèle au lecteur, montrant bien plus de bons côtés qu’il ne devrait dans un monde d’heroic fantasy. En fait, le jeune homme semble avoir perdu ses repères et avoir oublié qu’il n’était pas dans son monde et que ceux qu’il croise n’existent peut-être pas dans la réalité. C’est aussi ce qui fait la force de cette série et de l’histoire. Le personnage est tellement immergé dans son nouvel univers qu’il en a apparemment totalement oublié qu’il n’est pas dans son monde. Un concept qui change des autres séries et qui fait toute la force de “Re:Zero”.

En reprenant du poil de la bête et en... mourant, Subaru repart de plus bel dans son enquête. Oui, vous l’aurez compris, notre héros ne peut pas s’empêcher de mourir au moins une fois par tome, ce qui fait certainement de lui le héros à la durée de vie la plus courte dans une série. Je ne me rappelle pas avoir vu un personnage mourir autant de fois en autant de tomes, mais bon c’est la base de cette excellente série. Et nous voici repartis pour revivre les quatre jours au manoir, avec cette fois une intensité surprenante car Subaru se doit de n’omettre aucune activité afin de pouvoir découvrir qui est le mystérieux shaman derrière sa mort à répétition. Il aura droit à un petit plus en goûtant à la magie. Pour quelqu’un sans talent et sans mana, il s’avère tout de même plutôt dangereux. Posséder la capacité des ténèbres n’est pas non plus un cadeau dans un monde plutôt superstitieux. En tout cas cette fois, notre héros met les bouchées doubles pour casser la boucle. D’un autre côté, Tappei Nagatsuki se devait de faire avancer son scénario, ayant fait tout de même le tour des cas de figures où pouvait se retrouver le pauvre Subaru. Il était donc temps de reprendre le cours de l’aventure et pousser plus loin sa découverte de ce monde d’heroic fantasy, surtout que quelques pistes nous ont été données au fil des deux précédents tomes. Comment cette boucle va-t-elle se clore ? Il faudra attendre le tome 4 qui vient de sortir pour cela.

Prenant plaisir à analyser cette série, je ne fais pour une fois pas de chroniques multitomes, vous obligeant à attendre un peu pour en savoir plus sur le tome 4.


Deuxième arc : Une semaine au manoir (T3)
- Série : Re:Zero, Re:Life in a different world from zero
- Scénario : Tappei Nagatsuki
- Dessin : Makoto Fugetsu
- Character Design : Shinichirou Otsuka
- Traducteur  : Yoan Giraud
- Éditeur français : Ototo
- Format : 125 x 180, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination  : 192 pages
- Date de parution : 19 janvier 2018
- Numéro IBSN : 9782377170821
- Prix : 6,99 €


A lire sur la Yozone :
Re:Zero, Premier arc : Une journée à la capitale (T1 et 2)
Re:Zero, Deuxième arc : Une semaine au manoir (T1)
Re:Zero, Deuxième arc : Une semaine au manoir (T2)


© Tappei Nagatsuki 2014 Licensed by KADOKAWA CORPORATION © 2015 Makoto Fugetsu / SQUARE ENIX
© Edition Ototo - Tous droits réservés


Frédéric Leray
30 mars 2018






JPEG - 28.3 ko



JPEG - 27 ko



JPEG - 29.1 ko



JPEG - 25.1 ko



WebAnalytics