Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Hillbilly (T1)
Eric Powell
Dekcourt

Eric Powell, le père de la série “The Goon” (Delcourt) multi-primée aux USA et en cours d’adaptation au cinéma par David Fincher, avait envie de nouveaux horizons. Il souhaitait une série de Fantasy se déroulant dans les monts des Appalaches, avec ces gens du Sud dont les pires craintes sont les étrangers et le diable. Aussi a-t-il imaginé Rondel, enfant né sans yeux, d’une mère rejetée dans la froidure de la forêt par les péquenauds ignares de son village.



Il grandit au milieu de créatures magiques, malsaines, de trolls, de gobelins, de sorcières... Un jour, il sauve un corbeau pris dans un piège, en fait une sorcière prisonnière du sort de sa pire ennemie.

JPEG - 199.7 ko

Elle le remerciera en lui offrant la vue sur ce qui se cache derrière les apparences du monde et une arme incroyable, un monstrueux hachoir volé dans les cuisines des Enfers. Mais le prix à payer sera terrible et fera du gamin un vagabond aveugle - mais terriblement clairvoyant - solitaire mais jamais très éloigné de son amie fidèle, l’énorme ourse Lucille, et dont l’unique but sera l’anéantissement du plus grand nombre de ces créatures malfaisantes. Craint autant par les hommes que par les êtres surnaturels, son immense carcasse hante les récits des dures contrées de sa naissance, là où on ne sait plus s’il est une réalité ou une légende. Un adversaire, une malédiction ou tout au contraire, un formidable défenseur des plus faibles.

JPEG - 177.2 ko

Eric Powell l’invite à se raconter dans “Hillbilly”, pour quatre récits impressionnants, inscrits dans l’effroi et le folklore horrifique. Ses titres (La Petite Sorcières carnassière de la Crête Porte-poisse) résonnent comme de splendides promesses dans un registre maintes fois revisité qu’il réussit totalement à renouveler. Dire qu’il se plaint, dans l’excellent dossier de fin d’album, de manquer de temps pour ses décors ! Pourtant, on lit, on succombe aux charmes vénéneux de l’aventure, on s’imprègne des secrets de fabrication livrés par cet autodidacte et on s’émerveille de sa créativité, de sa fine et juste utilisation de la couleur, des détails...

JPEG - 244.9 ko

“Hillbilly” respire le fantastique comme les œuvres de Mike Mignola ou récemment de Tyler Crook pour “Harrow County”. Rondel est un personnage attachant qui botte le cul des saletés repoussantes qui viennent croquer de l’humain apeuré et coupe le sifflet venimeux des sorcières de son hachoir bien affûté et avide de sanglantes agonies.
La magie du dessin est là, puissante, inquiétante, éblouissante, avec des personnages secondaires taillés pour cette aventure de Dark Fantasy qui est juste la grosse claque de ce début d’année.

JPEG - 137.7 ko

J’attends avec beaucoup d’impatience le second tome à venir très vite chez Delcourt. Rondel et son univers étrange m’ont fait vraiment grande impression.


Hillbilly (T1)
- Scénario, dessin et couleur : Eric Powell
- Éditeur : Delcourt
- Collection : Contrebande
- Pagination : 128 pages couleurs
- Format : 19 x 28,3 cm
- Dépôt légal : 24 janvier 2018
- Numéro ISBN : 978-2-413-00159-1
- Prix public : 15,95 €


Illustrations © Eric Powell et Éditions Delcourt (2018)


Fabrice Leduc
18 mars 2018






JPEG - 93 ko



JPEG - 82.1 ko



JPEG - 82.8 ko



JPEG - 80.7 ko



JPEG - 110.1 ko



JPEG - 77.4 ko
Et deux couvertures US...



JPEG - 99.8 ko
... pour Hillbilly



WebAnalytics