Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Piège sur Zarkass
Yann et Didier Cassegrain, d’après le roman de Stefan Wul
Ankama

Le pari engagé par Olivier Vatine, les éditions Comix Buro et Ankama, consistant en l’adaptation en bande dessinée des onze romans écrits de 1956 à 1959 par Stefan Wul pour le Fleuve Noir Anticipation, touche à son terme. Publiés en cycles de un à trois albums qu’Ankama a commencé de proposer en belles intégrales pour les récits les plus longs.



Ainsi “Niourk”, une très belle relecture faite par Vatine, est proposée en noir et blanc, soulignant le très beau travail du dessinateur (un de ses meilleurs dernièrement). Succomber aux trois albums sous coffret est aussi une belle option, certes moins économique, mais qui permet d’investir le récit sous de superbes couleurs. Ce très bon roman de Wul a touché un lecteur devenu un dessinateur conquis et qui le fait ressentir.
Et deux autres romans de Wul profitent de ces belles intégrales, “Piège sur Zarkas” par Yann et Didier Cassegrain et “La Peur Géante” par Denis Lapière, Mathieu Reynès et Raul Arnaiz.
Intéressons-nous au premier, assez troublant, mais intéressant du fait du prisme choisi par Yann pour moderniser et donner un ton original à ce « planet opera » au ton colonialiste. Les acteurs essentiellement masculins de Wul sont devenus des femmes.

JPEG - 124.2 ko

Oui, elles ont enfin pris le pouvoir sur Terre et ont confié à Louis et Marcel (les prénoms sont restés masculins ! C’est du Yann !), une mission essentielle pour le comptoir terrien de la planète Zarkass. Il leur faut découvrir la zone du crash d’un vaisseau alien, ces fameux triangles qui n’hésitent pas à entrer au combat avec les stratocruisers terriens. Pour cela, ces deux filles aux caractères totalement opposés et qui ne se cachent pas une certaine animosité (cela s’améliorera, bien entendu !) doivent pénétrer la jungle zarkassienne, épaisse, grouillante, dangereuse. Ce sera leur premier défi, facile pour Marcel, rude et physique, qui connaît bien la planète et ses habitants, moins pour Louis, fraîchement débarquée, délicate et raffinée, qui va vivre une découverte souvent désagréable, parfois effrayante, à tout le moins perturbante. Ajoutons que toutes les deux ont des raisons bien personnelles d’être là et qu’elles mettront un peu de temps à se le révéler. On prend donc la route, à dos de chenilles-lions avec un équipage d’autochtones qui réserve de facétieuses découvertes à cette chère Louis ! Mais un séisme révolutionnaire guette sur Zarkass, il va faire trembler tous ces soubassements colonialistes. Et la jeune entomologiste comprendra alors ce qu’un de ses rêves lui annonçait : elle sauvera le peuple zarkassien !

JPEG - 296.6 ko

Alors oui, cette adaptation est une réussite, pour son étonnante option de départ (même si !), surtout pour la formidable réalisation graphique de Didier Cassegrain, inspiré dans son trait, ses couleurs pour pénétrer en ce curieux monde si exotique, étonnant, bigarré, férocement dangereux et donner aux zarkassiens une apparence originale. Que d’extravagances, d’étonnement, d’amusement, de virtuosité !

Alors non, elle ne me satisfait pas vraiment car l’humour de Yann est lourd, souvent gras et vulgaire, avec de multiples jeux de mots pénibles tout juste dignes du pire des réseaux sociaux. Là aussi, on navigue de surprises en surprises, certaines très amusantes, d’autres vraiment balourdes. C’en est si pesant que j’ai abandonné deux fois cette lecture, pour y revenir car j’ai un agréable souvenir d’adolescence, “Piège sur Zarkas” est une de mes premières lectures de science-fiction. Plutôt agréable d’ailleurs.

Cette intégrale en couleurs est très belle, avec un supplément exposant les recherches de personnages et de couvertures qui prolonge la belle exploration de Cassegrain. Je la privilégie aisément aux trois albums publiés, surtout avec son prix imbattable, mais elle n’est pas indispensable surtout si déjà Yann ne fait pas partie de vos scénaristes préférés. Dans le cas contraire, vous risquez d’adorer.

“La Peur Géante”, autre bonne carte à jouer dans ces Univers de Stefan Wul, on en parle très bientôt...


Piège sur Zarkas
- Scénario : Yann
- Dessin et couleur : Didier Cassegrain
- Éditeur : Ankama
- Collection : Les univers de Stefan Wul
- Pagination : 152 pages couleurs
- Format : 24 x 32 cm
- Dépôt légal : 13 octobre 2017
- Numéro ISBN : 979-1-03-350476-4
- Prix public : 19,90 €


À lire sur la Yozone :
L’univers de Wul passe en BD !
Venez visiter la planète Zarkass !
Piège sur Zarkass (T1) Une chenille pour deux
Oms en Série (T1) Terr, Sauvage
Oms en Série (T2) L’exom
Le Temple du passé (T1) Entrailles
Rayons pour Sidar (T1) Lorrain
Retour à zéro
Niourk (T3) Alpha
Niourk Intégrale N&B
La Peur Géante (T1)
Terminus 1 (T1) L’homme à la valise
Terminus 1 (T2) Le fruit défendu
Odyssée sous contrôle


Illustrations © Didier Cassegrain et Éditions Ankama (2017)


Fabrice Leduc
13 février 2018






JPEG - 92 ko
Piège sur Zarkass, l’Intégrale



JPEG - 98.9 ko



JPEG - 97.4 ko



JPEG - 85.3 ko



JPEG - 83.5 ko



JPEG - 89.9 ko
Piège sur Zarkass (T1) Une chenille pour deux



WebAnalytics