YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




QuanTika, tome 1 : Vestiges
Laurence Suhner
Gallimard, Folio Science-Fiction, n°588, roman (Suisse, 2012), planet opera, 720 pages, septembre 2017, 9,90€

Dans le système d’Alta-Mira, Gemma est une planète de type terrestre recouverte de glace que les humains ont colonisée. Quelle n’a pas été leur surprise quand ils ont découvert un gigantesque artefact extraterrestre orbitant autour de Gemma. Impénétrable et attribué aux Bâtisseurs qui auraient quitté la planète il y a plus de 12 000 années, il défie toutes expérimentations et pèse comme une épée de Damoclès au-dessus des habitants. Mais est-ce le seul vestige de ce peuple disparu ?
De terribles accidents frappent des convois sur une route de glace et une équipe scientifique estime qu’une étrange force se manifeste par intermittence à cet endroit. De même, le docteur Ambre Pasquier fait de drôles de rêves récurrents qui l’entraînent dans un temple enfoui sous la croûte glaciaire. Elle monte d’ailleurs une expédition pour le trouver.



En plus d’être le premier tome de la trilogie « QuanTika », « Vestiges » est aussi le premier roman de la Suissesse Laurence Suhner. Il date de 2012 et est paru dans la collection La Dentelle du Cygne chez L’Atalante. Depuis ont été publiés les deux autres volets et en 2017 le recueil de nouvelles, « Le Terminateur ».
D’emblée, l’auteure a fait montre d’une belle ambition avec ce planet opera récompensé en 2013 par les Prix Bob Morane et révélations Futuriales.

« Vestiges » dépasse les 700 pages, mais cette longueur ne doit pas effrayer, car Laurence Suhner nous entraîne rapidement dans son monde. Même si la planète convient à la vie terrestre, les conditions y sont extrêmes, le froid y est de mise et une épaisse couche de glace recouvre la surface. Sa découverte a suscité un grand engouement, puis celle de l’artefact a généré une certaine crainte. L’homme n’est pas seul et la race des Bâtisseurs le surclasse largement. Gemma est surtout exploitée pour ses ressources naturelles et petit à petit abandonnée des autorités. Une milice s’est créée sur les restes de l’armée régulière et sans légitimité elle fait régner un semblant d’ordre. Les enfants de Gemma forment un groupe de l’ombre composé de ceux nés sur Gemma et qui veulent la laisser dans l’état, se refusant donc à tout réchauffement de l’atmosphère. Kya, la fille du directeur du laboratoire travaillant sur ce qu’ils ont appelé le Point de collapsus, appartient à ses rangs. Cette adolescente rebelle oscille entre un groupe de scientifique et les indépendantistes, elle a du caractère et fonce tête baissée dans les épreuves. Le seul adulte à la comprendre est un ami de son père, Haziel Delaurier, un solide Canadien d’origine.
Ces deux-là avec Ambre Pasquier sont les trois principaux personnages du roman. S’y rajoutent de nombreux protagonistes plus ou moins directs. Il est clair qu’en 700 pages, Laurence Suhner dispose de la place pour les décrire, donc de bien les camper et chaque fois qu’un est croisé, il ne tombe pas comme un cheveu dans la soupe. Elle maîtrise bien cette profusion d’acteurs plongés dans des conditions difficiles et un contexte politique pour le moins ambigu.
De plus, elle ne fait pas dans les stéréotypes : Ambre est froide, distante mais aussi touchante par son passé, laissant le pauvre Azel, franc du collier, désarmé face à son attitude. Ambre représente une énigme pour tout le monde.

Le décor est planté d’entrée avec l’accident autour du point de collapsus : le froid, la glace, le danger, l’inconnu... Laurence Suhner lance le lecteur dans le vif du sujet. Même si elle montre comment la situation générale évolue avec la montée en puissance de la milice, elle s’attache à suivre des petits groupes de personnes : les scientifiques ayant découvert et étudiant l’anomalie, ceux sous la direction d’Ambre Pasquier et forant la calotte à la recherche des vestiges enfouis et les Enfants de Gemma. Habilement, l’auteure a créé des ponts entre ces différents groupes : Hazel Delaurier entre les deux premiers et Kya, l’électron libre, entre les deux derniers. Par contre, Laurence Suhner évite les villes ; il est fait mention d’une, mais sans que l’on en sache plus. Certains colons vivent d’ailleurs en station orbitale dans des conditions bien plus confortable qu’à la surface. Il est donc difficile d’appréhender le contexte global, mais sans que ce soit gênant.

Ce planet opera fait aussi la part belle au mystère. Les fouilles sous la glace apportent leur lot d’incertitudes avec le site souterrain. De même, lors d’une mission test, Kya détecte une drôle de présence au fond d’une faille. Les humains sont-ils seuls sur Gemma ? Et si non, qui se trouve en face ? À défaut d’apporter des réponses, les cauchemars d’Ambre ajoutent presque à la confusion.
La Suissesse tisse habilement sa toile, elle prend à raison le temps d’installer le décor et les personnages, avant une conclusion qui ne peut que laisser le lecteur avide de connaître les futurs développements de l’histoire.

Avec « Vestiges », Laurence Suhner a signé un premier roman des plus recommandables, un planet opera que certains pourraient juger minimaliste à cause des conditions glaciaires donnant dans l’uniformité, mais qu’elle a su habiller de mystères pour le rendre passionnant.
Elle a fait montre d’une belle ambition en partant sur une trilogie, mais aussi par le choix du sujet, et elle a réussi à y donner du souffle, de la passion et cela se ressent à la lecture qui se révèle un plaisir. Hazel, Ambre, Kya... sont des personnages avec leurs défauts et leurs qualités, que l’on a envie de retrouver pour savoir comment la situation sur Gemma va évoluer... L’artefact orbitant autour de Gemma n’est sûrement pas juste là pour le décor...
Heureusement, « L’ouvreur des chemins », le tome 2 de « QuanTika », est annoncé en version poche pour janvier 2018 chez le même éditeur.


Titre : Vestiges
Auteur : Laurence Suhner
Série : QuanTika, tome 1 sur 3
Couverture : Manchu
Éditeur : Gallimard (1ère édition française : L’Atalante, 2015)
Collection : Folio SF
Site Internet : Roman (site éditeur)
Pages : 720
Format (en cm) : 10,8 x 17,8
Dépôt légal : septembre 2017
ISBN : 9782072697975
Prix : 9,90 €


Pour écrire à l’auteur de cet article :
francois.schnebelen[at]yozone.fr


François Schnebelen
5 décembre 2017






JPEG - 38.4 ko



WebAnalytics