YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Alderamin on the Sky (T2)
Bokuto Uno et Taiki Kawakami
Ototo

Ikta et ses amis sont parvenus à prendre à l’ennemi un de ses précieux ballons d’observation, fruit de la technologie de la république de Kioka. Seulement personne dans le groupe ne sait comment diriger un tel engin dans les airs. Toutefois, Ikta a une idée. Il va obliger leurs ennemis à les reconduire de l’autre côté de la frontière de leur propre volonté. Mais pour convaincre les officiers ennemis de sa bonne foi, il se doit d’être très prudent. Personne hormis lui ne parlera, surtout qu’Ikta n’apparaîtra pas en tant que soldat de l’Empire, mais bien en tant que fier guerrier de la République. Son plan est simple : convaincre l’ennemi qu’un soldat de l’Empire s’est emparé du ballon et qu’il ne le rendra qu’à une seule condition : que ses proches soient reconduits à la frontière. Si le sous-lieutenant commandant la garnison est un rien sceptique en entendant l’histoire d’Ikta, il finit par se rendre compte que laisser s’échapper le ballon l’impliquerait dans ce fiasco, vu qu’il a la charge de surveiller le secteur.



De retour dans l’Empire, les sauveurs de la princesse sont accueillis avec les honneurs par le général Rikan. La principale inquiétude de Yatori est de ne pas pouvoir participer à l’examen d’officier. Seulement, en se retrouvant dans le territoire orientale de l’Empire, ils n’ont plus aucune chance d’arriver à temps, surtout que les épreuves ont déjà commencé. Le général semble toutefois bien plus confiant que ses jeunes invités, vu l’exploit qu’ils viennent de réaliser en sauvant la princesse en territoire ennemi, le grade d’officier devrait leur être accordé sans grande difficulté. Mais Ikta ne partage pas l’enthousiasme général. Le jeune homme a analysé non pas leur situation mais celle de la garnison. Le général et son état major sont en bien piteux état, et pour Ikta, cela ne signifie qu’une seule chose : l’Empire a décidé de sacrifier un de ses meilleurs généraux pour rendre à la République de Kioka un territoire bien trop coûteux pour ce qu’il rapporte. Mais l’Empire ne pouvait redonner simplement le territoire à son adversaire de toujours sans perdre la face. Mieux valait une défaite militaire pour que la colère du peuple se porte sur Kioka et l’incompétence de l’armée.

JPEG - 88 ko

Le premier tome de “Alderamin on the Sky” avait commencé à proposer une analyse loin d’être manichéenne de l’opposition entre l’Empire et la République... Evidemment, comme tout fan de “Star Wars”, je me méfie des empires et Bokuto Uno va me donner raison avec un tome 2 moins porté sur l’action que sur la réflexion. Ikta est largement mis en avant pour son incroyable sens de la stratégie mais surtout du choix pertinent de la bonne tactique pour vaincre ou leurrer son adversaire. Le jeune héros évince totalement Yatori du premier plan. La jeune fille n’est plus qu’un personnage secondaire, voire un faire-valoir pour Ikta qui brille par son intelligence. Le mangaka nous donnera en cours de tome une explication sur l’attitude d’Ikta, justifiant son côté rebelle mais également ses critiques virulentes contre l’Empire. Et pourtant, tous nos héros sont bien de futurs officiers de l’Empire, accompagnant une princesse impériale, attaquant les troupes de la République de Kioka pour se défendre et se jouant d’eux pour s’enfuir. Le plan d’Ikta est osé et surtout particulièrement risqué car il se livre littéralement à l’ennemi pour pouvoir le bluffer. C’est une partie de poker menteur que joue brillamment le jeune homme, démontrant que la force ne résout pas tout.

Et on peut comprendre sa rage quand il découvre les plans de l’empereur concernant les territoires de l’Est. L’image que Bokuto Uno donne du souverain en fait un être des plus haïssable. Sa mise en image par Taiki Kawakami ne viendra que confirmer le peu de respect qu’il peut susciter. Son aura apparaît superficielle car c’est la position d’Empereur qui le fait craindre, plus que sa prestance. L’Empereur joue avec son empire comme l’on peut jouer au jeu de société “Risk”. Il est même prêt à sacrifier un de ses meilleurs soldats pour donner un os à ronger au peuple, pour qu’il ne prenne pas conscience que leur souverain est un bien piètre gestionnaire. Il préfère perdre une guerre stupide pour préserver son honneur. Mais qu’y a-t-il d’honorable dans les actions de cet Empereur ? Ikta l’a parfaitement cerné seulement dire la vérité n’est pas politiquement correct dans un régime monarchique tyrannique. Ikta devient un héros malgré lui et même contre lui.

Le tome s’achève sur le début de l’enseignement d’officier reçu par nos héros qui doivent revenir à une réalité plus terre à terre, moins stratosphérique. Une fin qui donne une image politiquement incorrect de Ikta, ce qui le rend d’autant plus intéressant et sympathique qu’il tranche totalement avec les autres membres du groupe, qui peuvent enfin revenir sur le devant de la scène.

“Alderamin on the Sky” est décidément une série des plus surprenantes, sortant des lieux communs et des poncifs des shonen pour nous offrir une vision adulte et complexe à la fois des personnages et du contexte géopolitique.


Alderamin on the Sky (T2)
- Scénario : Bokuto Uno
- Dessin : Taiki Kawakami
- Character Design : Sou Sanba/Ryutetsu
- Traducteur  : Adrien Ghariani
- Éditeur français : Ototo
- Format : 128 x 179 mm, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination  : 160 pages
- Date de parution : 7 juillet 2017
- Numéro IBSN : 9782377170401
- Prix : 7,99 €


A lire sur la Yozone :
Alderamin on the Sky (T1)


ⓒ BOKUTO UNO/TAIKI KAWAKAMI
KADOKAWA CORPORATION ASCII MEDIA WORK
© Edition Ototo - Tous droits réservés


Frédéric Leray
8 novembre 2017






JPEG - 51.1 ko



JPEG - 26.9 ko



JPEG - 28.4 ko



JPEG - 27.9 ko



WebAnalytics