Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Nailbiter (T3) L’odeur du sang
Joshua Williamson, Mike Henderson, Adam Markiewicz et Adam Guzowski
Glénat Comics

Buckaroo est une petite ville paumée de l’Oregon qui détient un sinistre record aux États-Unis. Elle a vu naître seize des pires serial killers de l’Histoire. Nailbiter, le « rongeur d’ongles » en fait partie, mais lui se promène librement dans sa ville, suite à un vice de forme lors de son procès, suscitant les interrogations, attisant la haine.
Dans un premier tome plein de surprises, qui s’amusait à brouiller les pistes Joshua Williamson (scénariste de “Ghosted” et du très bon “Birthright”) sauvait du suicide l’agent de la NSA, Nicholas Finch, pour mieux le lancer sur une enquête éprouvante et franchement flippante. En répondant à l’appel téléphonique de l’agent spécial Eliot Carroll, il évitait de se tirer une balle dans la tête, pour mieux se plonger dans l’enquête obsessionelle de son vieil ami : les bouchers de Buckaroo. « Le sang va couler » s’annonçait comme un thriller horrifique, dans un style graphique nerveux aux ambiances glauques et pesantes.



Les liens de sang

La curiosité menait au tome 2, « Les liens de sang », sans doute un peu moins réussi, que ce soit dans le scénario qui temporise un peu mais réserve quelques rencontres bien surprenantes (et pas que de serial killers !) ou dans le dessin, parfois imprécis. Mais la question dérangeante est toujours là, pour le shérif Crane, Nicholas Finch, Edward « Nailbiter » Warren, Alice, l’agent Barker : qui a pu torturer et amputer de la sorte Eliot Carroll ? Ensuite, comme une balle de flipper fou qui serait en vadrouille dans ton crâne, vient celle qui les rend tous fous : quel est le secret de Buckaroo ?

JPEG - 203.4 ko

Dans ce tome 3, “L’Odeur du sang”, Nicholas Finch est décidé à faire parler Edward Warren. Ce tueur, réputé pour dévorer les ongles de ses victimes, en sait évidemment beaucoup plus qu’il ne le dit sur les raisons d’un tel déferlement de psychopathes dans cette petite ville. Finch est prêt à tout, quitte à le torturer, pour avancer dans cette morbide affaire qui cumule déjà pas mal de meurtres et d’atrocités depuis son arrivée. Mais est-il prêt à faire alliance avec le Diable en personne ? Dès la très bonne couverture de ce tome 3, on devine que Finch et le shérif Crane vont frôler la noyade à ce petit jeu d’approcher toujours un peu plus le repaire étouffant des fous de meurtres. Les scènes éprouvantes, les expériences terrifiantes, démentes, se succèdent, pour eux, mais aussi pour l’agent Barker... et le Nailbiter se livre un peu et déchire quelque morceau du voile qui masque le secret de Buckaroo.

Des passages horrifiques marquants

Williamson va toujours plus loin dans les tiroirs à surprises de son thriller horrifique. Une horreur et une tension de tous les instants particulièrement bien transcrites par une mise en pages épatantes d’Henderson, également plus performant dans son dessin, ses cadrages, usant avec son scénariste de quelques moments surprenants, comme cette double page horrifique à souhait composée de 40 petites cases qu’on peut aborder comme on veut.

JPEG - 124.2 ko

Quelque soit le sens de lecture, l’horreur est toujours aussi forte. Une très bonne idée de construction narrative. Des surprises, du suspens, des moments forts, ce tome 3 en est fécond, toujours dans ces ambiances oppressantes qui font penser au mystère de “Twin Peaks” ou à l’horreur de “Seven”. Si j’ai mis du temps à monter dans cette histoire, n’accrochant pas au dessin, je me réjouis aujourd’hui de lire cette série particulièrement addictive et m’attend, pour les deux prochaines parutions (“Nailbiter” est prévue en 5 tomes) à une montée en force de l’horreur tant cette bourgade de Buckaroo déteint sur les esprits, présumés bons comme mauvais.

“Nailbiter”, une série à ne pas lire seul, la nuit, dans une maison au fond d’un bois... mais qu’il faut découvrir, surtout sans se ronger les ongles !


(T3) L’odeur du sang
- Série : Nailbiter
- Scénario : Joshua Williamson
- Dessin : Mike Henderson et Adam Markiewicz (épisode 12)
- Couleurs : Adam Guzowski
- Éditeur : [Glénat Comics
- Pagination : 128 pages couleurs
- Format : 17,3 x 26,5 cm
- Dépôt légal : 7 juin 2017
- Numéro ISBN :9782344022368
- Prix public : 15,95 €


Illustrations © Mike Henderson et Éditions Glénat Comics (2017)


Fabrice Leduc
18 octobre 2017






JPEG - 87 ko
Nailbiter (T3) L’odeur du sang



JPEG - 71.7 ko



JPEG - 69.7 ko



PNG - 20.1 ko
Nailbiter Volume 3 US



JPEG - 99.8 ko
Nailbiter (T1) Le sang va couleur



PNG - 32.9 ko
Episode 30, couverture US... à venir !



WebAnalytics