YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Passion Van Gogh (La)
Film britannico-polonais de Dorota Kobiela et Hugh Welchman (2017)
Le 11 octobre 2017

****



Genre : Animation/Peinture animée
Durée : 1h28

Avec Douglas Booth (Armand Roulin), Eleanor Tomlinson (Adeline Ravoux), Jerome Flynn (Docteur Gachet), Saoirse Ronan (Marguerite Gachet),Chris O’Dowd (Joseph
Roulin), John Sessions (Père Tanguy), Aidan Turner (le batelier), Helen McCrory (Louise Chevalier), Robert Gulaczyk (Vincent Van Gogh)...

JPEG - 58.5 ko

L’histoire

Paris, été 1891, Armand Roulin est chargé par son père, le facteur Joseph Roulin, de remettre en mains propres une lettre au frère de Vincent van Gogh, Theo. En effet, la
nouvelle du suicide du peintre vient de tomber. Armand, peu enchanté par l’amitié entre son père et l’artiste, n’est pas franchement ravi par sa mission.
À Paris, le frère de Van Gogh est introuvable. Le jeune homme apprend alors par Père Tanguy, le marchand de couleurs du peintre, que Theo, visiblement anéanti par la disparition de son frère aîné, ne lui a survécu que quelques mois.
Comprenant qu’il a sans doute mal jugé Vincent, Armand se rend à Auvers-sur-Oise, où le peintre a passé ses derniers mois, pour essayer de comprendre son geste
désespéré.En interrogeant ceux qui ont connu l’artiste, il découvre combien sa vie
a été surprenante et passionnée. Et que sa vie conserve une grande part de mystère.

JPEG - 88.7 ko

Mon avis

Les premières minutes seront décisives. Le choix d’animation est peu courant. Le film vit. Chaque début de scène est un tableau de Van Gogh dans lequel le spectateur rentre pour découvrir les personnages que Vincent a peint. De tourbillons en éclat de couleur, l‘œil se découvre un nouveau regard.
Pas besoin d’être un spécialiste et un amoureux de Van Gogh pour apprécier La Passion Van Gogh. Par contre, il n’est pas impossible que vous soyez à la fin du film touché par une Van Gogh mania.

Conçu comme une enquête, le voyage d’Armand Roulin, devient un voyage initiatique à la quête de la vérité. Une traversée dans les œuvres et la vie de Vincent Van Gogh pour découvrir auprès de ceux qui l’on côtoyé dans les dernières semaines ce qui a bien arrivé ce matin de juillet 1891 à Auvers-Sur-Oise.

JPEG - 53.4 ko

Je vous conseille pour compléter ce magnifique film, si vous souhaitez en connaître d’avantage sur l’homme, de lire la correspondance entre Théo et Vincent et de regarder le documentaire de Jack MacInnes qui revient sur la fameuse histoire de l’oreille, Van Gogh, l’énigme de l’oreille coupée.

La conception

Les chiffres concernant le film peuvent donner le tournis. 62460 plans, 90 artistes peintres, 94 tableaux de Vincent et 31 autres ont été reproduits en grande
partie ou partiellement, 1009 prises de vues, 8 ans de réalisation.
La Passion Van Gogh a d’abord été tourné comme un film en prises de vue réelles avec des acteurs en chair et en os, puis chaque plan a été peint à l’huile. Le
résultat final est un mélange entre le jeu des comédiens et le travail des peintres-animateurs. Le film est interprété par de célèbres comédiens correspondants aux
personnages des toiles de Van Gogh.

JPEG - 46.1 ko

FICHE TECHNIQUE

Réalisateurs  : Dorota Kobiela et Hugh Welchman
Scénario : Dorota Kobiela et Hugh Welchman
Image : Tristan Oliver, Lukasz Zal
Costumes : Dorota Roqueplo
Montage : Justyna Wierszynska et Dorota Kobiela
Chef peintre : Piotr Dominak
Effets visuels : Lukasz Mackiewicz
Musique  : Clint Mansell
Directeur de production : Tomer Wochniak
Producteurs : Hugh Welchman, Sean Bobbitt, Ivan Mactaggart
Producteurs exécutifs  : David Parfitt, Laurie Ubben, Charlotte Ubben, Edward Noeltner

Attachée de presse : Isabelle Sauvanon (Yelena Communication)

LIEN YOZONE

=> Bande-annonce


Images © La Belle Compagny



Ingrid Etienne
10 octobre 2017






JPEG - 15.6 ko



WebAnalytics