YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Gantz, perfect edition (T2)
Hiroya Oku
Delcourt-Tonkam

Kei est de retour dans le monde réel. Malheureusement, le cauchemar dans lequel Gantz les a entraîné ne s’est pas effacé à son réveil. L’étrange tenue qui lui a permis de vaincre l’homme poireau trône sur un siège. Le voici de nouveau dans son quotidien, fait de brimades envers les plus faibles et comme Kei a le don de se fourrer dans les pires emmerdes, il se retrouve également maquetté par une brute épaisse de son lycée. Il ne lui manquait plus que cela ! Et bien évidemment Kei joue les fortes têtes et refuse de payer. Bien évidemment, la brute du lycée a un protecteur encore plus balaise que lui et Kei est témoin d’une de ses démonstrations de force. Pendant ce temps, la jeune Kei est devenue une SDF, après avoir découvert qu’une autre elle-même a pris sa place. Elle ne serait pas décédée après sa tentative de suicide alors en revenant du monde de Gantz, elle n’a en réalité plus sa place dans le monde réel. Par chance elle a récupéré l’adresse de Kei dans la veste qui lui avait passée. Elle est prête à tout pour être acceptée, même à devenir l’animal domestique du jeune homme.



Une nouvelle mission attend nos jeunes héros. Toutefois leur équipe est renforcée par de nouvelles recrues loin de les mettre en toute sécurité, en particulier ce groupe de bosozoku, ces voyous hyper violents qui ont provoqué cet enfoiré de gamin dès les premières minutes. Mais le pire est que Kei doit remplir sa mission sans sa tenue de protection qu’il a bêtement oubliée chez lui. Leur cible : le martien Tanaka. Et comme par hasard, Gantz l’a téléporté directement devant sa cible. L’affronter uniquement avec son flingue est un pari des plus risqués surtout que le martien à gueule de robot semble facilement irritable. Heureusement, les autres sont arrivés à une distance raisonnable et Kei n’a d’autre solution que de leur amener le Tanaka. Seulement en jouant encore une fois le solitaire, Joichiro provoque à son tour la colère du Tanaka en écrasant un des oiseaux qui le suivent. Le Tanaka semble pouvoir envoyer une onde à forte pression par sa bouche et il oblige Joichiro à combattre dans la rivière qui s’écoule à leurs pieds. Malgré son expérience, le gamin ne parvient pas à prendre le dessus. Et pire que tout, sa tenue finit par lâcher.

JPEG - 112.7 ko

Nos héros reviennent donc dans le monde réel après leur combat contre l’homme poireau. Le focus est principalement sur les deux Kei, Masaru n’étant que légèrement évoqué par son côté violent mais aussi par le côté Cendrillon de sa vie et de celle de son petit frère. Mais nous en reparlerons dans les tomes suivants. Pour le moment , le jeune Kei découvre que la tenue fournie par Gantz fonctionne également dans le monde réel, lui permettant d’avoir une force surnaturelle. Il ne va pas pour autant en faire des tonnes, bien au contraire, il l’utilise parcimonieusement, ne faisant que rabattre son caquet à une brute épaisse. Kei, malgré son côté très égoïste, n’en a pas moins un bon fond et s’il rechigne à trop se mêler des affaires des autres, il n’est pas du genre à se laisser faire. Toutefois, il n’en demeure pas moins obsédé par le sexe et par la belle Kei. Cette dernière découvre ce qu’il arrive quand un des choix de Gantz ne meurt pas dans la vie réelle. Deux êtres se retrouvent alors à devoir partager la même identité. Toutefois, Kei choisit de s’effacer, refusant de retourner dans une vie qu’elle a voulu fuir en se suicidant. Son seul recours n’est autre que Kei, pour la plus grande joie du jeune homme. Seulement la jeune femme n’est pas du tout amoureuse de lui. Elle est sous le charme de Masaru depuis le début et elle ne le cache même pas. La relation entre les deux Kei devient rapidement malsaine car les deux jeunes ne ressentent rien de commun, et la comparaison d’un maître et de son animal domestique en devient presque crédible.

Mais le temps de la deuxième mission est arrivé et nos héros vont apprendre de nouvelles règles, comme ne jamais se séparer de sa tenue car Gantz n’en fournit qu’une seule pour toutes les missions. Une règle que Kei va apprendre de la pire des façon. Le nouveau groupe devant affronter cette fois les hommes Tanaka est encore une fois très hétérogène, mais la présence de loubards très violents va semer le trouble et provoquer la mort rapide de nombreux participants. Durant la première mission, l’inexpérience et la roublardise de Joichiro auront raison de presque tous les participants. Cette fois, ils n’auront aucune excuse car Masaru fait tout pour que chacun connaisse un maximum de principes afin de rester en vie. Seulement Masaru est un doux idéaliste, qui cherche à être le grand frère protecteur qu’il ne parvient pas à être dans la réalité et malheureusement, ce sera encore une fois un cuisant échec. Les Tanaka s’avèrent bien plus dangereux que les hommes poireaux et surtout bien plus nombreux. La mission devant être réalisée en un temps précis, nos héros se retrouvent en bien mauvaise posture par les actes purement égoïstes des membres de la nouvelle équipe. Combien survivront à cette deuxième mission ?

“Gantz” prend un tournant de plus en plus dramatique en passant par le petit épisode dans le monde réel, qui n’était qu’une interlude. Les missions deviennent de plus en plus compliquées et dangereuses, même pour nos héros. Qui sera encore en vie pour la troisième ?


pour public averti

Gantz, perfect edition (T2)
- Auteur : Hiroya Oku
- Traduction : Laurent Latrille
- Éditeur : Delcourt-Tonkam
- Collection : Seinen
- Format : 128x188 mm
- Pagination : 408 pages
- Dépôt légal : 23 août 2017
- Numéro ISBN : 978-2-7560-9559-2
- Prix public : 15 €


A lire sur la Yozone :
Gantz, perfect edition (T1)


GANTZ © 2000 by Hiroya Oku / SHUEISHA Inc.
© Editions Delcourt - Tous droits réservés


Frédéric Leray
8 octobre 2017






JPEG - 17.3 ko



JPEG - 32.9 ko



JPEG - 28.2 ko



JPEG - 31.9 ko



JPEG - 26.3 ko



WebAnalytics