YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Banque (La) (T6) Le Temps des Colonies
Philippe Guillaume, Pierre Boisserie, Stéphane Brangier et Delph
Dargaud

Dernière décennie du XIXe siècle.
À Paris, Joseph de Saint-Hubert réalise des affaires prospères avec sa banque, la Banque Générale d’Investissement. Happé par son travail, il ne se rend pas compte qu’il est en train de perdre sa famille. Il fait ce qu’il peut, mais ça ne suffit pas aux yeux de sa femme qui l’aime. Pendant ce temps, son demi-frère Achille a de gros problèmes suite au scandale politico-financier du Canal de Panama. Quant à la belle Clotilde, la cousine de Joseph, elle gère une plantation au Congo. Bien qu’ayant la poigne nécessaire, tout le monde ne le voit pas du même œil.



1892 à la Banque d’Investissement à Paris.
Impatient, on retrouve le beau Joseph, qui guette à la fenêtre et n’écoute guère son oncle lui parlant des emprunts russes. Excité comme une puce, son attention est ailleurs. Que lui arrive t-il ?

PNG - 303.5 ko

Son cadeau vient enfin d’arriver : Joseph s’est offert une Panhard Levassor ! Waouah, les premières voitures font leur apparition, Joseph se devait d’être un des premiers à avoir ce petit bolide qui roule tout de même à... 22 km/h !
Il est tout fou ce Joseph, beau comme un Dieu et malin comme un singe : l’homme idéal en quelque sorte, sauf que sa femme est malheureuse de ne pas voir plus son bel époux. Il se sacrifie pour offrir une belle vie à sa famille, mais cela ne suffit plus. Elle sature et le met en garde.

PNG - 103.6 ko

C’est avec grand plaisir que nous retrouvons la troisième génération de nos familles Saint-Hubert et Langlois, amies et ennemies à la fois. Rien ne change, ils continuent de se battre au travers de trahisons. Le duo scénaristique entre Philippe Guillaume, spécialiste de la finance, et Pierre Boisserie, qui a écrit plus de 70 scénarios à ce jour, est parfait. Les dessins de Stéphane Brangier, plus connu sous le pseudo de Siro, sont très agréables et réalistes. Les visions du Paris de l’époque, de New-York, sont magnifiques. Les personnages ont une bonne bouille, surtout Joseph, particulièrement réussi. Il est beau, intelligent et rien ne lui résiste. Je suis littéralement tombée sous son charme, je l’avoue. À la fin du précédent album, je craignais qu’il devienne cynique et haineux comme ses aïeuls, mais il n’en est rien. Le rôle des femmes est très important dans cet album, la preuve en est la couverture représentant Angèle et Clotilde de Saint-Hubert, filles de Théodore et cousines de Joseph.

PNG - 390.9 ko

Cette grande fresque passionnante permet de mieux comprendre notre société moderne et le rôle joué par les banques à la veille de la Première Guerre mondiale. Dans cet album, on parle de l’emprunt russe, on assiste à l’assassinat de Jean Jaurès, rappelant de vieux souvenirs enfouis. Le dossier final de Philippe Guillaume (ancien journaliste aux Échos) nous restitue, comme à chaque fois, le contexte économique de l’époque.

La série ne s’essouffle pas, bien au contraire. Les péripéties de cette troisième génération sont passionnantes, sans un moment de répit. Elles donnent envie de faire la connaissance de la quatrième génération.


(T6) Le Temps des Colonies
- Série : La Banque
- Scénario : Philippe Guillaume et Pierre Boisserie
- Dessins : Stéphane Brangier
- Couleurs : Delph
- Éditeur : Dargaud
- Format : 24 x 32 cm
- Pagination : 60 pages couleur
- Dépôt légal : 9 juin 2017
- Numéro ISBN : 9782205076677
- Prix public : 13,99 €


A lire sur la Yozone :
La Banque (T1) Les Initiés de Waterloo
La Banque (T2) Le Milliard des Emigrés
La Banque (T3) Les Comptes d’Haussmann
La Banque (T4) Le Pactole de la Commune
La Banque (T5) Les Chéquards de Panama


Illustrations © Stéphane Brangier et Éditions Dupuis (2017)


Anne Schnebelen
9 octobre 2017






PNG - 133.8 ko



PNG - 63.2 ko



PNG - 164.9 ko



PNG - 94.9 ko



PNG - 167.7 ko



WebAnalytics