YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Bleach (T73 et 74)
Tite Kubo
Glénat Manga

Urahara n’est finalement pas parvenu à trouver la faille dans la défense d’Askin. C’est au tour de ce dernier de passer à l’attaque. Mais comme à son habitude, ce n’est pas un assaut brutal mais une attaque tout en finesse et perversion. Afin d’éviter que son adversaire ne s’enfuit, Askin les emprisonne dans un Bereich. Etant immunisé contre toutes les attaques toxiques de Urahara, Askin n’a plus qu’à attendre simplement que la cage où il a enfermé Urahara finisse par le tuer en le privant d’air, sans oublier une petite surprise, son Death Dealing, un anneau détruisant tout organe auquel il se fixe. Ne pouvant plus faire dans la finesse, Urahara se retrouve obligé de déclencher son Bankai. Comme le shinigami ne l’avait jamais utilisé auparavant, les Stern Ritters n’ont aucune information sur les propriétés de Bannonbiraki Benhime Aratame. Ce qui n’est pas fait pour rassurer Askin, surtout que son bras gauche semble soudainement écorché vif.



Ichigo est parvenu jusqu’à la salle du trône où l’attend Yhwach, mais aucune attaque ne menace réellement ce dernier, le futur n’ayant aucun mystère pour lui. Toutefois Ichigo a gardé en réserve une technique qu’il ne maîtrise pas réellement. Utilisant ses deux gènes, celui de Shinigami et celui de Hollow, il est parvenu à contrôler son hollomorphose pour unir ses deux personnalités et ainsi lancer un Bankai totalement inédit. Mais avant cela, il fait goûter à Yhwach son Gran Rey Celo. Comprenant qu’iIchigo a choisi de se donner à 100%, Yhwach passe lui aussi à la vitesse supérieure. En fait, il est temps pour le roi des Quincy de montrer à ses ennemis la véritable nature de son pouvoir. En réalité, il ne lit pas l’avenir. Bien au contraire, il réécrit lui-même cet avenir. C’est ainsi qu’il parvient sans grande difficulté à trancher la corne de Hollow d’Ichigo et surtout à briser son Zenpakuto. Les affaires s’annoncent désastreuses pour le jeune shinigami mais Ishida n’est pas en meilleure posture car lui aussi subit une attaque d’une rare puissance : the Balance.

JPEG - 67.5 ko

Les ultimes Stern Ritters font face aux derniers shinigamis encore debout. Le duel entre Askin et Urahara tourne rapidement court car sous des allures d’homme impassible, Askin s’avère un moins bon stratège qu’il veut bien le laisser croire. Le point majeur de ce combat, et qui annonce d’ailleurs la même chose pour les suivants, est la présentation des ultimes Bankai des capitaines, à commencer évidemment par celui de Urahara. Il faut dire que nous ne l’avions quasiment jamais vu combattre, ce dernier restant souvent en retrait ou comme base arrière pour nos héros. Son Bankai est donc une total découverte pour le lecteur et il faut avouer qu’il est à la hauteur de Urahara, avec un visuel des plus impressionnants. C’est aussi un peu le défaut de certains Vollstandigs des Stern Ritters : visuellement, ils laissent un peu à désirer. C’est clairement le défaut de celui d’Askin, qui est quand même un rien ridicule avec son masque et ses ailes dans le dos. On ne pourra pas dire la même chose pour Gerard Valkyrie, devenant un être de plus en plus colossal et immortel. Il va à lui seul obliger deux shinigamis à pousser jusqu’au bout leur Bankai. D’abord Toshiro qui changera physiquement parlant et surtout Kenpachi qui finalement possède bien lui aussi un Bankai. Bon devait-on toutefois en douter ? En tout cas, ils auront fort à faire avec un Gerard perdant également peu à peu son humanité.

Et c’est ainsi que nous arrivons au 74e et dernier tome de “Bleach”. Ichigo ne pouvait raté son final après 15 ans de bon et loyaux service en tant que shinigami suppléant. Et son combat face à Yhwach sera épique. Tite Kubo met la totale sur son personnage principal : nouveau Bankai, nouvelle hollomorphose. Le mangaka met vraiment le paquet pour que son héros soit capable de pallier à l’incroyable pouvoir d’Yhwach : celui de réécrire l’avenir. Comment peut-on arrêter quelqu’un qui modifie lui-même le futur ? Bien évidemment, je ne vous donnerai pas la réponse et elle ne viendra pas facilement ni directement. Le second personnage à nous offrir son dernier combat sera Ishida. Quoi de plus logique puisqu’il est le pendant d’Ichigo côté Qunicy. Les deux héros affrontent évidemment les deux derniers Stern Ritters avec l’avenir de trois mondes en jeu : la Terre, le Seireitei et le Hueco Mundo. Toutefois, Tite Kubo ne va pas réellement clore sa série : avec un petit côté pervers, il nous introduit une possibilité de suite 10 ans plus tard. Garderait-il une ouverture uniquement pour l’animé ou des OAV ? Ou se laisse-t-il le droit de revenir sur sa saga dans quelques années ? La première option paraît plus réaliste, surtout qu’il pourrait laisser le scénario à d’autres. L’avenir nous le dira.

Ainsi s’achève la série “Bleach” sur un tome 74 ébouriffant et nous faisant évidemment regretter que tout finisse déjà.


Bleach (T73 et 74)
- Auteur : Tite Kubo
- Traducteur : Anne-Sophie Thévenon
- Éditeur français : Glénat
- Format : 115 x 180, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination : 208(T73) et 240(T74) pages
- Date de parution : 3 mai et 6 septembre 2017
- Numéro ISBN : 9782344020388 ; 9782344021910
- Prix : 6,90 €


A lire sur la Yozone :
Bleach, volume 6 à 10
Bleach, volume 11 à 12
Bleach, volume 13 à 15
Bleach, box 7
Bleach, box 8
Bleach, box 9
Bleach, Arrancar the Appearance, box 10
Bleach, box 11 : Arrancar the Hueco Mundo
Bleach, box 12 : Arrancar Fierce Fight part 1
Bleach, box 13 : Arrancar Fierce Fight part 2
Bleach, box 14 : New Leader Shusuke Amagai part 1
Bleach, box 15 : New Leader Shusuke Amagai part 2
Bleach, box 16 : Arrancars vs Shinigamis
Bleach, box 17 : Turn back the Pendulum, Karakura’s Battle

Bleach (T33 et 34)
Bleach (T35)
Bleach (T36)
Bleach (T37)
Bleach (T38)
Bleach (T39 et 40)
Bleach (T41)
Bleach (T42)
Bleach (T43)
Bleach (T44)
Bleach (T45)
Bleach (T46)
Bleach (T47)
Bleach (T48)
Bleach (T49)
Bleach (T50)
Bleach (T51)
Bleach (T52)
Bleach (T53)
Bleach (T54)
Bleach (T55)
Bleach (T56)
Bleach (T57)
Bleach (T58)
Bleach (T60)
Bleach (T61 et 62)
Bleach (T63 et 64)
Bleach (T65 et 66)
Bleach (T67 et 68)
Bleach (T69 et 70)
Bleach (T71 et 72)


© Edition Glénat - Tous droits réservés


Frédéric Leray
11 septembre 2017






JPEG - 27 ko



JPEG - 33.3 ko



JPEG - 25.4 ko



JPEG - 26.9 ko



JPEG - 30.2 ko



JPEG - 30 ko



WebAnalytics