YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Croquemitaines (Livre 1)
Mathieu Salvia & Djet
Glénat Comics

Un Croquemitaine qui vient au secours d’un enfant ! Inimaginable, non ?
Pourtant c’est la décision qu’a prise le Père-la-Mort la nuit où l’un des siens est venu massacrer à coups de marteau les parents d’Elliott. Pourquoi cette décision ? Sans doute parce que ce Croquemitaine s’est retiré loin de ses semblables depuis des dizaines d’années. Se refusant aux meurtres qui redonnent des forces et à l’horreur qu’ils prodiguent aux humains pour mieux se nourrir de leurs idées noires. Il a aussi méconnaissance de la Grande Curée, cette guerre entre Croquemitaines qui a éliminé tous les anciens.



Cette nuit-là, Grand-Mé a envoyé l’un des siens pour massacrer une famille et profiter d’une large récolte. Si l’enfant, face à l’horreur, s’est tout normalement réfugié sous le lit de sa chambre, jamais elle n’aurait imaginé qu’à la cave s’était installée une telle menace. Ce pouvoir est d’une intensité folle, il attire évidemment Bonhomme-Sept-Heures qui aujourd’hui veut finir d’achever le temps des Anciens.

Si vous aimez les contes cruels qui terrifient les enfants, “Croquemitaines” s’adresse à vous.

JPEG - 124.4 ko

Bâti en deux tomes sur la durée d’une nuit d’horreur, celle du « Massacre de Coronado Lane », le récit de Mathieu Salvia s’inscrit sur un mode de terreur qui ne fait de concession ni à l’enfance, ni aux démons qui la nourrissent.
Le temps de cette enfance brisé d’entrée de jeu par le meurtre horrible, l’intrusion de l’inconcevable et le basculement immédiat dans celui de l’urgence, de la fuite pour sauver une vie. Salvia ouvre alors un musée des horreurs fort original que Djet illustre de façon aussi incisive qu’inventive. On découvre ces personnages horrifiques avec gourmandise, suivant les traces sanglantes de Grand-Mé, Pépé-Crochet, Barbaou, des créatures de cauchemar qui les accompagnent, chiens sauvages et autres crève-nuits, et ces petites-sœurs, secrets de vie et de méchanceté des Croquemitaines. Écrit dans un esprit d’urgence, fort bien écrit d’ailleurs, voici un joli moment de distraction horrifique, né dans l’esprit et la dynamique des comics, des jeux vidéo et de l’animation.

Ce premier tome s’achève sur un très intéressant dossier en forme de souvenirs d’Elliot Sullivan, un vieux monsieur qui se remémore une nuit d’effroi et l’enquête sur l’assassinat de ses parents. Des propos qu’éclairent une interview des deux auteurs, tout ceci abondamment et superbement illustré par Djet.

JPEG - 112 ko

Un très bon premier tome qui a vu la suite et la fin de ses trépidantes aventures dès le 10 mai 2017. Pourquoi n’avoir pas livré tout de suite un bon gros volume débordant d’horreur plutôt que ces deux tomes se succèdant en deux mois ? Sans doute cette version sera-t-elle plus rentable pour l’éditeur mais certainement moins pour le lecteur ! Le prix fort de deux albums ne sera-t-il pas dommageable à cette belle création française qui se veut mordre dans les territoires inquiétants des comics d’horreur ? À voir, mais “Croquemitaines” est à découvrir avec envie et à dévorer à pleines dents !


Croquemitaines (Livre 1)
- Scénario : Mathieu Salvia
- Dessin et couleurs : Djet
- Éditeur : Glénat Comics
- Pagination : 128 pages couleurs
- Format : 18,5 x 28,3 cm
- Dépôt légal : 12 avril 2017
- Numéro ISBN : 9782344014677
- Prix public : 17,95 €


Illustrations © Djet et Éditions Glénat (2017)


Fabrice Leduc
15 juillet 2017






JPEG - 79.7 ko
Croquemitaines (Livre 1)



JPEG - 66.6 ko



JPEG - 63.3 ko



JPEG - 80.4 ko



JPEG - 76.9 ko
Croquemitaines (Livre 2)



WebAnalytics