YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Rebirth, l’univers revu et corrigé de DC Comics
Une reconnection avec les fans et l’histoire des personnages...
Urban Comics

Et oui, avec les publications des nouveautés de la Renaissance (“The New 52” en
VO), l’univers DC semble s’être un peu perdu et, surtout, a distendu le lien avec ses lecteurs historiques. Dan DiDio, Geoff Johns et Jim Lee le reconnaissaient dans une conférence donnée au printemps 2017 lors de la WonderCon : la révolution issue des conclusions de la mini-série “Flashpoint”, qui aboutissait à une modification du cours du temps, n’a pas eu le succès escompté. Pire, avec la disparition d’événements essentiels de la réalité DC, cet univers tout neuf qui fait le lien avec les univers Vertigo et Wildstorm, mais qui remplace ou supprime des héros emblématiques, a perturbé nombre de lecteurs assidus. Cette relance dès septembre 2011 des 52 comics DC qui renaissaient avec un numéro 1, au lieu de rénover un univers jugé un peu vieillot, s’est coupée de ceux qui étaient fidèles à leurs héros favoris et souhaitaient une continuité avec les racines d’un passé d’une énorme densité.
“Rebirth” vient donc remettre un peu la pendule à l’heure, en faisant le lien avec de nouveaux horizons et les bases historiques de l’univers DC.



Un projet porté en France par Urban Comics qui voit en “Rebirth” l’occasion de bâtir et de consolider en parallèle les bases historiques de ces récits que l’éditeur n’a cessé de valider à travers les collections DC Classiques et DC Archives.
DC avoue s’être trompé de direction avec “The New 52”, mais semble déjà jouir d’une côté d’amour assez forte aux États-Unis avec “Rebirth”.

Côté contenu, à l’image de la direction impulsée par Geoff Johns, “Rebirth” rassemble des auteurs qui partagent, en plus de leurs talents respectifs, un amour sincère pour leurs personnages. Nous verrons si ces bonnes intentions font émerger de petites pépites qui feront oublier aux fans déçus les errements d’une Renaissance trop avide d’effets spectaculaires oubliant que des héros nés dans les années 30 (Superman) méritaient le respect que leur accordaient leurs fans.

La nouvelle révolution de DC est en marche, effet marketing de taille et renouvellement qui semble aujourd’hui obligatoire tant l’importance prise par les héros DC dans l’industrie du cinéma est énorme. Renaissance ne pourra totalement être occultée pour suivre “Rebirth”, mais le premier album paru, “DC Univers Rebirth”, pose des jalons essentiels.

DC Univers Rebirth

Car l’effet “Rebirth” a commencé en France le 5 mai 2017 avec “DC Univers Rebirth”, énorme livre patchwork qui s’ouvre sur la multitude de titres qui seront retouchés. Geoff Johns, Scott Snyder, Greg Rucka, Gary Frank, Ethan Van Sciver, Ivan Reis s’affichent au fronton d’une couverture suffisamment parlante pour comprendre que ce pavé de 592 pages au prix de 35 € est une entrée incontournable pour le « rebirthien » nouveau !

JPEG - 251.6 ko

Extrait de “DC Univers Rebirth”

Le résumé de l’éditeur :
Superman est mort, et Lex Luthor a pris sa place dans la Ligue de Justice ainsi qu’en tant que protecteur de Metropolis ! Mais un autre Homme d’Acier est prêt à le remplacer, et un ancien héros oublié fait sa réapparition auprès de Flash. Des événements qui annoncent l’un des plus grands mystères à l’oeuvre dans l’Univers des héros DC.

Ce titre était accompagné du récit complet de “Justice League Rebirth 1”, suivi en juin de “Batman Rebirth 1 - Mon nom est Gotham” par Scott Snyder et Tom King, de “Suicide Squad Rebirth 1” album collectif avec Jim Lee au dessin, “Wonder Woman Rebirth 1” signé Greg Rucka et Nicola Scott, dans des versions albums ou sous la forme de magazines de 184 pages.

JPEG - 217.7 ko

“Batman Rebirth 1” , deux superbes couvertures exclusives Canal BD

On reprend les mêmes en juillet en plus du “Superman Rebirth 1”, où l’on voit que Renaissance et passé mythique s’épousent dans ces nouvelles aventures.

Résumé éditeur :
À la mort du Superman de la Renaissance, l’esprit de vérité et de justice qu’il représentait a semblé disparaître avec lui. Mais un Homme d’Acier bien plus aguerri restait à l’affût, opérant dans l’ombre. Et il est grand temps pour ce protecteur d’une Metropolis parallèle de reprendre le flambeau, car l’Eradicator est en route pour la Terre, et aucune forme de vie ne semble pouvoir lui résister...

Si le début d’une nouvelle ère pour les personnages de l’Univers DC a commencé avec le lancement du nouvel arc narratif des aventures de Batman, Wonder Woman, Suicide Squad et Superman pendant tout l’été, le Rebirth des héros DC Comics et de leurs principales séries se poursuivra cet automne avec les premiers tomes de “Nightwing Rebirth” de Tim Seeley et Javier Fernandez, “All Star Batman” de Declan Shalvey, John Jr. Romita et Scott Snyder et “Flash Rebirth” de Carmine di Giandomenico et Williamson Joshua, tous en librairie le 15 septembre, puis le premier tome de “Green Arrow Rebirth” de Benjamin Percy, Otto Schmidt et Juan Ferreyra le 13 octobre, le deuxième tome de “Suicide Squad Rebirth” de Rob Williams, John Ostrander et Jim Lee le 15 octobre ou encore “Batman - La Nuit des Monstres” de Roger Orlando et Steve Antonio le 20 octobre.

JPEG - 271.3 ko

Avec Urban Comics, vous avez forcément pu découvrir vos héros DC en version Archives ou Classiques, comme sur la période Renaissance. “Rebirth” veut rassembler le meilleur des deux mondes, et s’affiche pour être un point d’entrée parfaitement accessible pour les nouveaux venus !
Faites vos choix chez les libraires spécialisés qui sauront mettre en avant toute cette large gamme de nouveaux albums, parfois avec des tirages collector à tirages limités proposés sous des couvertures originales pour Canal BD ou Original Comics.

Personnellement, et même si le choix va être énorme, mon regard se tournera vers les nouvelles aventures du Chevalier Noir, espérant qu’elles atteignent le niveau du magnifique “Batman Citée brisée” de ces deux génies du récit noir urbain que sont Brian Azzarello et Eduardo Risso, un DC Deluxe paru en mai qui me paraît indispensable pour ses ambiances poisseuses et glauques (264 pages au prix de 22,50 €).

JPEG - 148.1 ko

Ou même du “Batman Empereur Pingouin” d’Andy Clarke, John Layman et Jay Fabok, paru en DC Renaissance en février, car oui, j’aime quand Batman se frotte à ses délirants vieux ennemis ! (312 pages au prix de 28 €).
Et si sa version Rebirth nous amène quelques bien sombres esprits criminels dans les rues glauques de Gotham, la Yozone y enverra ses fins limiers pour rendre compte... s’ils en reviennent vivants !


Illustrations © DC Comics, Éditions Urban Comics et ayants droits (2017)


Fabrice Leduc
28 juin 2017






JPEG - 111.4 ko



JPEG - 127.1 ko



JPEG - 99.9 ko
Un nouveau temps est venu avec DC Univers Rebirth



JPEG - 93.4 ko



JPEG - 73.3 ko



JPEG - 91.1 ko



JPEG - 115.6 ko



JPEG - 52.7 ko



JPEG - 85.3 ko



PNG - 99.3 ko



WebAnalytics