YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Jour J (T27) Les Ombres de Constantinople
Fred Duval, Jean-Pierre Pecau et Yana
Delcourt

1435 dans un petit village en Albanie.
Le petit Iskander est enlevé par les Ottomans qui veulent en faire un Janissaire. En grandissant, il suit un entrainement de soldat d’élite pour intégrer cette secte militaire composée d’esclaves d’origine chrétienne. Il fait la connaissance de Vlad de la dynastie des Draculea. Ils s’évadent ensemble et mettent leurs forces en commun au service de Constantinople pour la défendre des invasions ottomanes. Mais est-ce suffisant pour résister aux armées turques ? Ne faut-il pas demander de l’aide à l’Eglise chrétienne occidentale ?



Enfant, Iskander est capturé par les Ottomans après avoir survécu au massacre de sa famille. Il grandit emprisonné en suivant un entrainement avec les Janissaires. Dix ans plus tard, il fait la rencontre de Vlad, le prince de Valachie. Ils s’évadent ensemble mais sont bien vite rattrapés, trahis par un compagnon de dortoir. Iskander continue son entrainement de guerrier et se trouve à la tête d’une garnison dans les montagnes de Transylvanie. Lors de l’assaut, il retombe nez à nez avec Vlad et là, ils s’évadent à nouveau pour de bon. En 1453, ils se battent contre le siège de Constantinople par les Turcs.

PNG - 301.3 ko

Jean-Pierre Pécau et Fred Duval nous embarquent cette fois dans un récit sanglant et violent. Le sang coule à flots, les auteurs ne font pas dans la dentelle avec des scènes morbides de décapitations et d’empalements. Cette uchronie met en scène Vlad qui n’est autre que le vampire Dracula détourné de sa légende qui combat les Turcs. La magnifique couverture d’Ugo Pinson et Fred Blanchard donne le ton en illustrant son énigmatique château et l’empalement de ses infidèles. Le rouge dominant nous laisse présager un album violent. Vlad est un personnage mystérieux avec de nombreuses zones d’ombre, qui apparaît en cours d’album après le massacre de la famille d’Iskander.

PNG - 235.8 ko

Le trait vif et dynamique de Yana assistée d’Igor Kordey nous plonge dans une époque sanglante, gore, où il ne fait pas bon vivre. Certaines scènes sont spectaculaires et impressionnantes, les combats sont sanguinaires.

Ce scénario glauque est bien travaillé, l’histoire est prenante, il n’y a pas un moment de répit. “Les Ombres de Constantinople” est la première partie d’un diptyque et déjà le 27ème album de la série “Jour J” lancée en 2010. Où va s’arrêter l’imagination débordante de Jean-Pierre Pécau et de Fred Duval ? Nul ne le sait, mais profitons-en et continuons de dévorer leurs albums.

Le tome 28, “L’Aigle et le Cobra”, aura des invités de marque avec Cléopâtre, Jules César et Brutus, je me réjouis d’avance de ce retour dans le temps.

La suite promet encore de belles batailles, le sang va continuer de couler.


(T27) Les Ombres de Constantinople
- Série : Jour J
- Scénario : Fred Duval & Jean-Pierre Pécau, assistés de Fred Blanchard
- Dessins : Yana, assistée de Igor Kordey
- Couleurs : Yana
- Couverture : Ugo Pinson et Fred Blanchard
- Éditeur : Delcourt
- Collection : Neopolis
- Format : 24 x 32 cm
- Pagination : 64 pages couleur
- Dépôt légal : 8 mars 2017
- Numéro ISBN : 978-2-7560-8050-5
- Prix public : 15,50 €


A lire sur la Yozone :
Jour J (T1) Les Russes sur la Lune
Jour J (T2) Paris, Secteur Soviétique
Jour J (T3-T4) Septembre Rouge - Octobre Noir
Jour J (T8) Paris brûle encore
Jour J (T10) Le Gang Kennedy
Jour J (T18) Opération Charlemagne
Jour J (T20) Dragon Rouge
Jour J (T21) Le Crépuscule des Damnés
Jour J (T22) L’Empire des Steppes
Jour J (T23) La République des Esclaves
Jour J (T24) Stupor Mundi
Jour J (T25) Notre-Dame de Londres
Jour J (T26) La Ballade des Pendus


Illustrations © Yana et Éditions Delcourt (2017)


Anne Schnebelen
18 mai 2017






PNG - 151 ko



PNG - 152 ko



PNG - 133.8 ko



PNG - 140.7 ko



PNG - 138.4 ko



PNG - 139.7 ko



WebAnalytics