YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Outcast (T3) Une petite Lueur
Robert Kirkman et Paul Azaceta
Delcourt

Tout semble s’accélérer. A peine a-t-il revu sa fille que Kyle est appelé au secours de Megan. Cette dernière est à son tour possédée par cette chose qui se matérialise en une inquiétante fumée noire au contact de celui qu’« ils » appellent le banni. Arrivés sur place, Kyle et le révérend découvrent une Megan prête à combattre ceux qui osent s’interposer au grand oeuvre. Mais cette fois, Kyle décide de prendre les choses en mains. Il sait maintenant que son simple contact provoque une irrésistible répulsion chez les possédés. Il ne lui reste plus qu’à y associer deux autres éléments qui effraient les démons ou peu importe ce qu’ils sont : la lumière et l’eau, froide de préférence. Mais l’hystérie de Megan la rend difficile à maîtriser et quand elle sent qu’elle perd prise, la chose préfère tuer son hôte ou du moins le blesser gravement. Au plein milieu de la lutte, le mari de Megan fait irruption, mais il est encore trop tôt et la confiance qu’il fait à celle qu’il croit être sa femme est prématurée, pour son plus grand malheur.



Quel gâchis ! Ils n’ont pu éviter le terrible accident de Mark. Certes, ils sont parvenus à exorciser Megan, mais le mal était déjà fait : elle avait projeté son mari par la fenêtre. Comment expliquer cela à des policiers tous collègues de Mark, et connaissant la famille de ce dernier ? Comment croire que sa femme a pu en arriver à un tel geste en étant saine d’esprit ? Toutefois, une autre urgence mobilise toute leur attention : où est donc la fille du couple ? Mark était passé chez Kyle et devait avoir laisser la gamine là-bas, mais ce à quoi ne s’attendait pas la petite troupe venue la chercher, était de trouver Sidney à son chevet. Si Kyle le reçoit froidement, le révérend ne peut retenir sa rage et il le vire manu militari de la maison. Seulement, le démon aime jouer avec son énervement et il suffit d’une parole déplacée pour que le révérend perde tous ses moyens et commence à passer Sidney à tabac. Avec la police sur place, l’homme d’église est immédiatement arrêté et incarcéré pour voie de fait. Quel gâchis ! Kyle se retrouve seul pour lutter contre un groupe bien mieux préparé qu’il ne peut le penser...

JPEG - 91.3 ko

Les choses s’accélèrent avec ce troisième tome de “Outcast”. Cette fois, le mal s’attaque aux proches de Kyle en la personne de Megan. Toutefois, les conséquences de cet exorcisme seront décisives pour nombre de personnages. Kyle prend de plus en plus plus confiance en lui. L’analyse de son pouvoir lui permet d’optimiser l’efficacité des exorcismes au point de comprendre les mécanismes de ceux-ci sur les démons prenant possession d’humains. Mais il prend également conscience que sa fille possède les mêmes pouvoirs que lui, ce qui en fait donc à la fois une cible potentielle mais également une source, un aimant attirant les créatures démoniaques comme celle qui s’est attaquée à Megan. Cette prise de conscience le pousse également à clarifier une bonne fois pour toute son passé, en particulier avec son ex-femme. Le temps des révélations est venu, Kyle prend enfin son courage à deux mains et accepte de faire face aux démons qui le hantent au premier sens du terme depuis sa petite enfance. Plus Kyle devient fort, plus le mal s’affaiblit contrairement à ce que les premiers tomes laissaient penser. Le mal tente désespérément de feindre une supériorité qui n’est plus la sienne. Toutefois, Robert Kirkman va s’attaquer à la foi en général, et pas seulement celle du côté obscur.

Le révérend va également se retrouver la proie du doute, doute dans sa foi, dans son dieu. Car la logique de Kyle est en fait des plus cartésiennes, ce qui peut paraître d’ailleurs paradoxal quand on s’attaque à des créatures paranormales. Kyle trouve une explication logique à toutes les étapes de l’exorcisme, alors à quoi peut bien servir Dieu ? D’ailleurs, la présence du révérend est plus perçue comme un soutien que comme une intervention divine. Il n’en faut guère plus pour que le révérend perde une partie de sa foi. Bon, d’abord, il va perdre une grande partie de ses moyens, en répondant stupidement aux provocations de Sidney. Pas vraiment un exemple pour les génération futures ! Mais surtout, c’est une preuve que la puissance de Dieu n’est en rien responsable du succès des exorcismes. Le combat qui doit sauver l’humanité ne serait donc pas celui écrit dans la Bible ? Robert Kirkman oserait-il aller aussi loin dans la critique des religions ? En tout cas, les pages où le révérend se remet en cause méritent le détour dans le contexte d’une Amérique puritaine qui n’aime guère ce genre de discours. Un sacré culot de la part de Kirkman qui choisit donc de pousser sa série vers un pan intéressant du politiquement incorrect. Toutefois, il faudra attendre le prochain tome pour savoir jusqu’où le scénariste osera aller.

Le final de ce tome laisse une odeur de fin de cycle car la situation dans laquelle se retrouve Kyle semble bien sans retour possible à la normalité. Le suspens est poussé à son comble ; Vivement le tome 4, qui paraîtra en juin prochain.


(T3) Une petite Lueur
- Série : Outcast
- Scénario  : Robert Kirkman
- Dessin : Paul Azaceta
- Couleurs : Elizabeth Breitweiser
- Traduction : Hélène Remaud
- Éditeur : Delcourt
- Collection : Contrebande
- Dépôt légal : 16 novembre 2016
- Format : 173 x 264 mm
- Pagination : 144 pages couleurs
- Numéro ISBN : 978-2-7560-8095-6
- Prix public : 16,50 €


A lire sur la Yozone :
Outcast (T1) Possession
Outcast (T2) Souffrance


© Paul Azaceta - Editions Delcourt - Tous droits réservés



Frédéric Leray
6 mai 2017






JPEG - 21.2 ko



JPEG - 33.7 ko



JPEG - 31.1 ko



JPEG - 22.6 ko



WebAnalytics