YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Ter (T1) L’étranger
Rodolphe et Christophe Dubois
Daniel Maghen

Pok, Pok, Pok !
Dans un cimetière aux statues aussi étranges que démesurées, Pip sonde le sol, cherchant la dalle qui referme la sépulture.
Pok, Pok, Pak !
Enfin, le bruit mat ! Cherchant à piller les trésors des défunts, il a soulevé le marbre pesant afin de descendre dans la tombe.
« C’est comme ça qu’il m’a trouvé. »

JPEG - 200.4 ko

Ainsi débute l’histoire de Mandor. C’est sa voix qui raconte au début du récit comment celui qu’il appelle Maître Pip l’a trouvé, allongé, comme assoupi, nu comme un ver.
Quand il a ouvert les yeux, l’adolescent prit peur et s’est enfui. Mais il est revenu, si curieux. Il découvre alors cet homme d’environ trente ans, qui semble aussi surpris que lui et ne sait pas dire un mot. Sur son épaule droite, un tatouage rectangulaire où est écrit Main D’Or 1.



Mandor, l’homme nu et sans mémoire...

JPEG - 121.8 ko

Celui qui sera nommé Mandor suit alors Pip jusqu’au village, Bas-Courtil, une cité bâtie sur l’eau. Mandor y rencontre la jolie Yss, la sœur de Pip, et montre une vivacité d’esprit et un don étonnant en réparant en quelques secondes la vielle horloge qui jamais n’avait tictaqué !
Sur ce monde nommé Ter, les habitants vivent simplement, dans une forme de société moyenâgeuse plutôt heureuse. L’arrivée de cet homme, qui apprend très vite à parler, est une énorme énigme pour cette population. Surtout qu’il n’a aucune mémoire de son passé et qu’une prédiction très ancienne parle d’un homme qui « surgira des entrailles de Ter, sans biens, ni vêtements avec comme seul langage celui du silence ». Il sera le guide vers un monde nouveau car le sol grondera et ne laissera alors rien de la planète. Il sera celui qui mènera vers un monde qui autrefois aura déjà été le leur !
Mandor, je vous l’ai dit, a ce don incroyable de tout savoir réparer. Et comme Pip a amoncelé une tonne d’appareils dont il ne connaît pas l’utilité, il sera émerveillé devant la fonctionnalité rétablie du grille-pain ou d’un batteur électrique.

JPEG - 193.1 ko

Mais quand Mandor répare un rétro-projecteur et que des images folles apparaissent sur les murs de la pièce, c’est l’effarement total. Vite tout le village considère Mandor comme un magicien, capable de montrer des visions d’un autre monde - oui, cette fois la Terre - et voit en lui le guide annoncé par la prophétie. Seuls les prêtres de Haut-Courtil, les gardiens des Écritures, n’apprécient pas l’arrivée de ce mystérieux étranger car il pourrait miner leur autorité.

Quel est le secret de Ter ?

Avec cette nouvelle création du prolifique Rodophe, on se demande tout d’abord si Ter n’est pas la Terre. Nous serions en plein post-apo, mais ce serait trop simple pour cet amateur de mauvais genres, qui a déjà tant donné en science-fiction, notamment avec Léo mais en métissant souvent les histoires, de fantastique notamment.
Et ici, le scénariste a justement envie d’une anticipation à laquelle s’ajoutent des éléments fantastiques. Ici, sur Ter, on ne sait plus qu’y on est, d’où on vient. Mandor, pas mieux. Mais lui a cet étrange tatouage : Main D’Or 1. Est-ce son nom ? Étrange. Celui d’un vaisseau spatial ? Et pourquoi pas d’une station orbitale ayant cherché un nouveau monde où installer sa colonie ? Possible. Est-il humain ? Ce tatouage ne pourrait-il pas être le nom d’un robot ou d’un réplicant... Rodophe adore Philip K.Dick et donc les faux-semblants.
Oui, oui, oui, je me pose toutes ces questions. Car à la lecture de cette histoire apparaissant assez simple, on se rend compte que Rodophe instille nombre de possibles. On ne sait rien et on peut tout imaginer.

JPEG - 285.3 ko

Sur Ter, les habitants, les religieux, Mandor, tous veulent savoir. Alors ils vont s’engager sur des énigmes que personne n’a voulu résoudre et, tout d’abord, dans une folle équipée à bord d’un immense char à voile, ils vont rejoindre un endroit où sont gravées, immenses, les lettres TER... et s’ouvrir à des réponses qui vont engendrer tant d’autres questions ! C’est alors la dernière vignette de l’album, Rodophe nous glisse une de ces cases infernales qui accélèrent l’envie de passer au tome 2. Vivement.

Alors oui, cette histoire tient diablement bien la route, annonçant un triptyque de spéculative fiction qui devrait étonner, surprendre et passionner.

Le splendide travail graphique de Chistophe Dubois

Et pour bien nous cueillir et nous séduire, il a créé cet univers avec Christophe Dubois, auteur du “Cycle d’Ostruce”, puis de “La Ballade de Magdalena”. Il réalise pour “Ter” un boulot remarquable. D’un trait fin et séduisant, il sait équilibrer entre sensualité et réalisme, il donne expressivité et force à ses personnages, il suggère l’étonnement, surprend par son goût du détail, nous amusant en créant le bric-à-brac des trésors de Pip, utilisant des objets symboliques de ses passions (guitare Fender Telecaster), la fusée Tintin, un violon, et ne perd pas une occasion de nous coller un perroquet bleu dans le coin d’une case. L’art d’être fantaisiste sans perdre l’essentiel de son histoire. Ses décors sont remarquables, ses couleurs d’une grande fraîcheur, son inventivité sur les créations d’une faune étrange et dangereuse vaut largement celle d’un Léo - j’ai hâte de découvrir ses prochaines créatures. Son travail fait de “Ter” un album absolument merveilleux, une réussite absolue chez un éditeur qui publie des albums sans cesse aussi passionnants qu’admirablement conçus. D’ailleurs l’ouvrage s’achève sur un joli cahier graphique, habituel rendez-vous sur les BD estampillés DM.

JPEG - 247.4 ko

“Deux splendides images du Cahier Graphique”

Cet album est mon coup de cœur du printemps 2017.
Une histoire vécue par des gens simples, exposés à des situations complexes et angoissantes. Tout ce qu’aime Rodolphe dans ses scénarios, avec ce thème de la quête de l’identité qu’il apprécie tant. Ici, c’est parfaitement réussi et splendidement mis en scène.

Embarquez pour “Ter”, c’est magique.


Ter (T1) L’étranger
- Scénario : Rodolphe
- Dessin et couleurs : Christophe Dubois
- Éditeur : Daniel Maghen
- Pagination : 80 pages couleurs dont un cahier graphique 16 pages
- Format : 24 x 32 cm
- Dépôt légal : 13 avril 2017
- Numéro ISBN : 9782356740502
- Prix public : 16 €


Illustrations © Christophe Dubois et Éditions Daniel Maghen (2017)


Fabrice Leduc
20 avril 2017






JPEG - 90.8 ko
Ter (T1) L’étranger



JPEG - 82.3 ko



JPEG - 83 ko



JPEG - 102.8 ko



JPEG - 105.8 ko



JPEG - 61 ko
Dlong ! Un grille-pain qui fonctionne !



JPEG - 102.8 ko



JPEG - 94.6 ko



JPEG - 105.4 ko
La menace du Crodile...



JPEG - 111.9 ko
...créera une amitié solide entre Vern et Mandor.



JPEG - 91.3 ko
Maître Pip et... un joli perroquet bleu !



WebAnalytics