YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




AOC n°43
Une publication du club Présences d’Esprits
Fanzine, n°43, SF - fantasy - fantastique, nouvelles, hiver 2017, 90 pages, 3,50€

Plus que jamais ce numéro d’« AOC » confirme une politique éditoriale qui fait la part belle aux auteurs amateurs.



Ce numéro 43 d’« AOC » se présente sous une couverture de Leon Tukker, assez difficile à appréhender. Quatre nouvelles sont au menu, plus trois textes issus du match d’écriture orchestré aux Imaginales 2016.

La première nouvelle, “Le chemin de Shambhala” de Tesha Garisaki, quoique écrite et construite de façon soignée m’a tout de même laissé une impression de déjà lu. Est-ce dû au fait que l’évocation de la cité de Shambhala ne suscite pas l’émerveillement auquel on pourrait s’attendre ? La recherche d’une cité fabuleuse est un thème certes classique mais porteur, et même s’il a été largement traité par ailleurs, ce sujet impose qu’un auteur qui s’en saisisse fasse impérativement preuve d’originalité, ce qui n’est pas vraiment le cas ici.

Second texte proposé à la sagacité du lecteur, “Le Paradoxe” de Florent Naud. J’ai eu du mal à me laisser emporter par cette histoire, le souci relevant, à mon sens, de la crédibilité de celle-ci. Je n’y ai pas cru du début à la fin.
Déception également pour “Dans le creux des méandres” de Miromensil. C’est un exercice d’écriture auquel je suis personnellement imperméable, et que raconte cette histoire ? Je sais, il en faut pour tous les goûts...

Heureusement, “Pagaille sur Valance” de Laurent Dols sauve ce numéro d’« AOC » du naufrage. Cet auteur, dans sa notice biographique, confesse une certaine nostalgie pour la SF de papa, relativement peu pessimiste, revue et corrigée à la sauce contemporaine. Le résultat est un texte plein d’inventivité, qui permet enfin au lecteur de s’évader et qui peint en quelques pages un univers aux larges potentialités. Cette nouvelle pourrait parfaitement servir de base à la rédaction d’un roman.

Trois textes courts issus du match d’écriture qui s’est tenu durant les Imaginales 2016 à Épinal sont ensuite proposés. Je reste encore une fois admiratif devant le tour de force réalisé par les courageux auteurs qui ont relevé les défis de ce concours. Les trois textes en question sont en effet tous des réussites, en particulier “Le Conteur des étoiles”. Seulement voilà, qui sont les créateurs de cette petite merveille ? Manifestement seul le dernier texte est tiré de l’anonymat...
La quatrième de couverture ne nous éclaire pas davantage, seuls les noms de deux participants y figurent et la virgule qui suit Élodie Serrano annonce-t-elle celui de l’homme invisible ?

Un numéro en demi-teinte donc, mais ce n’est pas bien grave, il faut bien débuter et « AOC » reste une précieuse tribune pour nos écrivains en herbe.


Titre : AOC (Aventures Oniriques et Compagnie)
Numéro : 43
Directeur de la publication : Jocelyn Talureau.
Rédacteur en chef : Olivier Bourdy
Couverture : Leon Tukker
Type : fanzine
Genre : Science-fiction, fantasy, fantastique
Site Internet : le club Présences d’Esprits ; le numéro 43
Période : hiver 2017
Périodicité : trimestrielle
ISSN : 1772-3442
Dimensions (en cm) : 12,9 x 19,7
Pages : 90
Prix : 3,50 €



Didier Reboussin
26 février 2017






JPEG - 33.6 ko



WebAnalytics