YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Lady S (T12) Rapport de forces
Aymond
Dupuis

Montecuervo est une petite bourgade du Mexique sans grand intérêt pour les touristes, alors quand une moto arrive lancée à cent à l’heure, il y a de quoi semer la panique, surtout que son conducteur perd la maîtrise de son engin en pleine rue. Si aucun passant n’est finalement renversé par la moto, le contenu de la sacoche accrochée à l’arrière se répand doucement sur la chaussée de terre. Quand Emilio et son frère sont enfin sur place, il est déjà trop tard, la police mexicaine a fermé tous les accès au village, les obligeant à faire demi-tour. Il faut maintenant qu’il annonce la mauvaise nouvelle au patron : Gutierrez est parvenu à sortir du laboratoire les échantillons attendus mais maintenant, leur contenu a provoqué une épidémie qui risque de se répandre dans tous les environs si rien n’est fait. Et surtout il faut intervenir avant que la CIA ne fasse disparaître les preuves de l’existence de ce terrible virus.



Shania se remet tranquillement de son hospitalisation. En fait, elle se souvient de l’explosion mais pas comment elle a pu se retrouver dans un hôpital privé. Maintenant, elle a repris ses activités mais elle est toujours à la recherche de Conrad qui a totalement disparu de la circulation. Alors quand Helena Chambers, la supérieure de Conrad, prend contact avec elle, elle est à la fois méfiante et heureuse d’apprendre que son amant est toujours en vie ? Mais la visite de Chambers n’est pas désintéressée. Elle espère convaincre Shania de travailler pour la CIA et son service en particulier. Et pour lui montrer ses bonnes intentions, elle lui permet de voir Conrad, qui est en convalescence dans un hôpital spécialement réservé aux services secrets américains. Contrairement à Shania, l’agent secret a été gravement blessé lors de l’explosion, ayant utilisé son corps pour protéger la jeune femme. Mais peu importe, le retrouver est la seule chose importe pour Shania. Mais ce moment de bonheur retrouvé est vite mis de côté lors de son départ de l’hôpital. Devant s’arrêter en plein désert suite à une crevaison, Shania découvre dans son coffre un enfant et pas n’importe lequel : le fils d’Helena Chambers.

JPEG - 114.3 ko

Il faut dorénavant s’habituer à ne retrouver que Philippe Aymond aux manettes de la série “Lady S”. Ce travail en solo s’avère pour le moment plutôt convainquant, Aymond ayant choisi un retour aux sources de la série. Et ce tome 12 vient confirmer non seulement cette orientation mais également qu’Aymond est parvenu à redonner une seconde vie à cette série qui passa par une bien mauvaise passe. Le sujet de cet album n’est pourtant pas des plus originaux car la contamination par un virus d’un village occidental a été largement utilisé comme pour le film “Alerte”. Mais ici, ce contexte est en réalité un prétexte pour remettre Shania dans le monde de l’espionnage. En réalité, Aymond joue avec son lecteur pour l’emmener vers de nombreuses fausses pistes, comme l’identité des kidnappeurs de Shania et du fils de Chambers, tout autant que sur leurs véritables intentions. Toutefois, Aymond ne cache pas vraiment qui seront les méchants de son histoire et ce sera même un grand classique : la CIA. Et que le village contaminé par ce virus élaboré par les services secrets américains soit mexicain prend un intérêt et une signification que ne’imaginait pas le scénariste au moment d’écrire son album. Mais Donald Trump est venu entre temps foutre le bordel de l’autre côté du Rio Grande pour ne pas dire dans toute la planète.

Aymond nous prépare donc en douceur à des enquêtes mettant dorénavant la CIA en première ligne. Le personnage de Helena Chambers a tout pour séduire les fans de la série. Femme forte, charismatique, mais qui montre aussi une certaine faiblesse quand elle est touchée personnellement avec le kidnapping de son fils. Aymond dose avec intelligence tous les éléments d’une bonne histoire d’espionnage, avec de l’action, du suspens, des faux-semblant et un final qui sera également tragique puisqu’un personnage clé de la série périra. Mais ce sera aussi un déclic nécessaire pour Shania qui s’était habituée à une vie plus paisible, trop tranquille et qui se devait d’être relancée pour que la série reprenne du punch. Il fallait donc que Shania redevienne l’espionne des premiers tomes, mais avec une expérience et une force de caractère toutes nouvelles. Son aventure amoureuse avec Conrad a également changé Shania. N’étant plus recherchée par une quelconque police, la jeune femme est libre de faire ce qu’elle veut, même une petite vengeance. Pour le moment, Conrad n’est pas exploité au maximum de son potentiel, mais il faut aussi avouer que pour ce tome 12, le pauvre ne pouvait guère faire quoique ce soit. En tout cas, le final de cet album, même s’il est moins impressionnant que le précédent, ouvre la série à bien des possibilités et avec Aymond aux commandes, on ne peut être que très optimiste.

Shania a donc choisi d’oublier sa petite vie tranquille, même si elle ne l’a jamais vraiment été. Et maintenant elle est de nouveau aux affaires !


(T12) Rapport de forces
- Série : Lady S
- Scénario et dessins : Philippe Aymond
- Couleurs : Sébastien Gérard
- Éditeur : Dupuis
- Format : 212 x 292 mm
- Pagination : 48 pages couleurs
- Numéro ISBN : 9782800167183
- Dépôt légal : 4 novembre 2016
- Prix public : 12 €


A lire sur la Yozone :
Lady S (T5) Une Taupe à Washington
Lady S (T6) Salade Portugaise
Lady S (T7) Une seconde d’Éternité
Lady S (T8) Raison d’Etat
Lady S (T9) Pour la peau d’une femme
Lady S (T10) ADN
Lady S (T11) La Faille


© Editions Dupuis - Tous droits réservés


Frédéric Leray
14 février 2017






JPEG - 24.8 ko



JPEG - 32.3 ko



JPEG - 30 ko



JPEG - 36.9 ko



WebAnalytics