YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Tebo, Fauve d’Or Jeunesse avec celle de Mickey...
44e Festival International de la Bande Dessinée - Angoulême
27 janvier 2017

Les Fauves commencent à rugir à Angoulême et couvrent d’Or leur premier Prix, celui de la Jeunesse, décerné à Tebo pour son désopilant “La Jeunesse de Mickey” publié chez Glénat.
Décidément, participer à cette série Mickey by... déclinée chez Glénat porte chance, puisqu’après Cosey, Grand Prix cette année, voilà Tebo récompensé pour son originalité.



JPEG - 267.7 ko

L’album est constitué de cinq épisodes où Tebo confronte Mickey aux grandes périodes de l’Histoire américaine.

Dans une interview sur le site Glénat, Tebo explique ses intentions.
« Pour moi, Mickey représente l’Amérique, donc je voulais lui faire vivre des aventures pendant les grandes dates de ce pays (la Ruée vers l’or, la Course aux étoiles…) et je voulais aussi absolument parler de périodes que l’on ne voit pas trop chez Disney : la Première Guerre Mondiale, la prohibition et l’esclavage. Mais dans le même temps, je ne voulais pas faire un livre historique où le propos soit trop sombre (après tout, ce que j’aime, c’est écrire des histoires drôles ! ).

JPEG - 29.3 ko

Alors, pour la Première Guerre Mondiale, Mickey est pacifiste et combat ses ennemis avec des bombes à la farine. Pour l’esclavage, ce sont les chats qui exploitent les souris. Et pour la prohibition, j’ai remplacé l’alcool par du chocolat (le président se brûle avec du chocolat bouillant et, comme tout le monde se moque de lui, il l’interdit dans tout le pays) ».

Pour lier ces cinq histoires, Tebo a eu l’idée de représenter Mickey âgé, ainsi « pépé Mickey » raconte-t-il ses aventures à son arrière-petit- neveu, Norbert.

JPEG - 241.6 ko

Tebo encore : « En faisant intervenir pépé Mickey et Norbert, je pouvais ralentir le rythme avec des dialogues rigolos. Norbert n’écoute pas sagement son arrière-grand-oncle, il intervient et met en doute sa parole (un peu comme moi avec ma grand-mère). Petit à petit, de spectateur, Norbert devient acteur et commence lui-aussi à vivre des mini-aventures. L’épilogue conclut d’ailleurs bien cet état d’esprit. Grâce à cette relation, les cinq petites histoires en forment une grande ! »

Voilà, vous en savez déjà pas mal sur ce succulent album. Moi, c’est celui que j’ai choisi pour replonger dans mes délices d’enfance...

JPEG - 33.5 ko

“La Jeunesse de Mickey”, par Tebo
Glénat - 80 pages couleur - 17 €
Paru le 26 octobre 2016


Illustrations © Tebo, Disney et Éditions Glénat (2016)


Fabrice Leduc
27 janvier 2017






JPEG - 73.1 ko



JPEG - 89.3 ko



JPEG - 90.1 ko



JPEG - 92 ko



JPEG - 93.5 ko



JPEG - 35 ko



WebAnalytics