YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Mia & Co (T1)
Vanyda et Hitori De Nicolas
Dargaud

Toute la vie de Mia tourne autour de ses potes, de son groupe préféré de musique et des jeux vidéos de baston. Le collège prend aussi beaucoup de place mais uniquement pour rencontrer ses potes, elle n’aime pas faire ses devoirs, ne fait pas trop d’efforts, simplement parce que cela ne l’intéresse pas. La joyeuse bande de copains est très soudée, rien ne peut les séparer, jusqu’à ce que les premiers émois amoureux fassent leur apparition. Gauthier, son inséparable, tombe amoureux de Lulla, il commence à se faire discret dans la bande au plus grand désarroi de Mia.



Bienvenue dans les années « collège ». A 14 ans, Mia est un garçon manqué qui a les soucis des jeunes de son âge, bien loin des vraies préoccupations de la vie. Tous les matins, elle passe prendre son copain Gauthier pour aller ensemble au collège, c’est bien rodé. Il est toujours à la bourre, cela fait partie du rituel. Ils discutent de tout et de rien, du genre le nanar de la veille à la télé. Dans la cour du collège, ils retrouvent leurs autres potes de la bande : Zouzou le peureux grassouillet et Louka très en vu des filles, mais ça ne l’intéresse pas du tout (du moins pour le moment). Après les cours, ils vont dans leur quartier général chez le grand-père de Wilfried. Il est trop cool, il accueille même des étudiants un peu bizarre. Il y a un gars surnommé le viking qui parle peu et Taz qui a de gros problèmes d’élocution. Ils s’amusent, jouent ensemble de la musique, s’éclatent aux jeux vidéos de combat, la vie est belle, il faudrait pouvoir arrêter le temps mais ils ne le savent pas encore. Ils ont une grande liberté, la vie rêvée de tous les ados. Est-ce que cette époque bénie peut durer pour toujours ?

PNG - 390.5 ko

Lulla, une fille mignonne, tourne autour de Gauthier, l’inséparable de Mia. Les ennuis commencent ... En sortant avec elle, Gauthier va mettre en péril l’équilibre du groupe, enfin surtout celui de Mia qui est de plus en plus de mauvaise humeur en voyant le détachement de Gauthier. Ça lui permet d’ailleurs de faire plus ample connaissance avec le mystérieux vicking, ce qui est peut-être une bonne chose finalement, mais on le saura seulement dans les prochains épisodes.

Vanyda nous entraîne dans le quotidien de jeunes collégiens dans la lignée de sa chronique d’une adolescence dans “Valentine”. Mais notre héroïne Mia n’est pas très fleur bleue, elle est plutôt rustique, elle n’a pas de copine, elle traîne seulement avec sa bande de garçons. Plutôt introvertie, elle est championne aux jeux vidéos de baston, il est difficile de la battre. Vanyda nous parle de sentiments naissants qui font basculer de l’adolescence vers le monde adulte au travers de la vie de la bande de Mia. On suit avec délectation les péripéties de cette jeunesse insouciante en conflit permanent avec les parents qui n’ont pas les mêmes priorités. Mia ne comprend pas le rapport entre le fait de se rendre à un concert de son groupe préféré et ses notes pas très glorieuses !

PNG - 147 ko

Les dessins de style manga de Hitori De Nicolas interpellent avec de grands yeux, des mèches de cheveux rebelles, des visages minimalistes, le tout dans une grande finesse qui plait beaucoup, je n’envisage même pas le contraire. Tout est parfaitement maîtrisé et donne un côté moderne à cette série rafraîchissante à grand potentiel dont la fin laisse présager une suite passionnante, mais je n’en dirai pas plus.

La nostalgie nous guette, on a envie de dire à cette bande de jeunes de profiter un maximum de cette insouciance qui ne revient plus. Vite la suite !


Mia & Co (T1)
- Scénario : Vanyda
- Dessin et couleurs : Hitori De Nicolas
- Éditeur : Dargaud
- Dépôt légal : 2 septembre 2016
- Format : 170 x 240 mm
- Pagination : 128 pages couleurs
- ISBN : 978-2-2050-7487-1
- Prix Public : 14,99 €


A lire sur la Yozone :
L’Année de la Chèvre Bernadette


Illustrations © Hitori De Nicolas et Dargaud (2016)


Anne Schnebelen
16 mai 2017






PNG - 112.9 ko



PNG - 115.7 ko



PNG - 105 ko



PNG - 146.9 ko



PNG - 157 ko



WebAnalytics