YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Seven Deadly Sins (T3)
Nakaba Suzuki
Pika

Meliodas et Diane sont venus à bout des Weird Fangs, mais Elizabeth a été sévèrement blessée lors de l’affrontement. En tout cas, son courage a convaincue Diane que la jeune femme méritait que l’on se batte pour sa cause. Mais maintenant, il leur faut délivrer Ban de la prison où il se trouve prisonnier. Quoique prisonnier ne semble pas vraiment le terme exact. Celui qui symbolise le péché de l’avarice compte bien recevoir son chef de la meilleure façon qu’il soit. Et il faut bien l’avouer la manière de célébrer leurs retrouvailles est un rien violente, chacun cherchant à tester la force de l’autre. Toutefois, le dernier Weird Fang possède un ultime piège, capable d’emprisonner un dragon. Seulement, quand Ban et Meliodas se déchaînent, même la prison de Baste ne résiste pas à leur énergie débordante. Décidément, rien ne semble capable de stopper les Seven Deadly Sins.



Meliodas met le cap vers la capitale des défunts afin de retrouver King le grizzli. Ce dernier était vraiment atypique pour un Seven Deadly Sins. Ce gros bonhomme avait le cœur à fleur de peau, s’offusquant des plaisanteries pas toujours drôles de ses alliés et tentant de réparer les coups de tête de Ban. Mais c’était un membre du groupe de Meliodas et il a besoin de lui pour vaincre les chevaliers sacrés. Leur chemin est plus calme que le précédent et seulement deux apprentis chevaliers tentent de les arrêter. Sans la maladresse de Diane, Meliodas aurait pu se jouer de ces deux nigauds. Et il aurait en effet mieux valu pour eux car ils n’auraient pas attiré un Black Hound. Ce monstre n’est toutefois pas de taille face à l’aura meurtrière de Ban. Le chien en déroute, le péché de l’avarice n’étant pas reconnu pour sa patience préfère finir le chemin à pieds. Une erreur qu’il regrettera rapidement car le King qui les attend dans le village servant de passage dans le royaume des morts n’est pas du tout venu avec d’amicales attentions.

JPEG - 64.7 ko

Ce troisième tome de « Seven Deadly Sins » est en grande partie dédié à Ban. Ce personnage à l’apparence retorse est des plus ambigus. L’accueil qu’il réserve à Meliodas montre que celui-ci voue un culte à la force et n’éprouve de respect qu’à ceux parvenant à le défier. Il faut avouer qu’il possède une caractéristique bien pratique : il est immortel. Ban est l’opposé parfait de Meliodas, ce chef à l’apparence naïve, dont le design de petit garçon est fait pour créer l’empathie chez le lecteur et une sympathie sincère. Ban fait tout pour être détesté de certains et adoré par les autres. Beau ténébreux, semblant n’avoir aucun sentiment pour personne, il atteindra un summum dans cette ambivalence avec l’accusation de King. Les chevaliers nous réserveront toutefois une surprise en fin de tome avec une femme chevalier plutôt inquiétante. D’ailleurs, il y aura un jeu du mangaka entre sa beauté et sa férocité.

Tout comme Meliodas, King apparaît avec la physionomie d’un enfant, tout le contraire de la description qui nous en a été faite. Il faudra encore attendre un peu pour connaitre le fond de l’histoire et l’explication de ce changement. En tout cas, il est revenu avec une obsession : tuer Ban. Il accuse son ancien allié d’avoir tué la gardienne de la source de jouvence qui le rendit immortel. Les deux hommes vont se livrer un combat acharné alors que le lecteur sent bien que l’histoire racontée par King est trop évidente pour ne pas receler une surprise. Ban n’est pas prêt de nous révéler tous ses secrets et ce tome joue énormément sur les cachotteries de Ban, laissant King dans sa certitude. Péché d’orgueil tout autant que celui de l’avarice ? On peut se demander si Nakaba Suzuki ne s’est pas trompé en lui accordant un péché qui ne semble pas vraiment lui convenir, sauf à le considérer comme avare en sentiments.

Ce troisième tome de « Seven Deadly Sins » nous laisse sur un cliffhanger terrible, montrant le talent de Nakaba Suzuki pour les sorties en fanfare et pour un certain don pour jouer avec nos nerfs.


Seven Deadly Sins (T3)
- Auteur : Nakaba Suzuki
- Traducteur  : Fédoua Lamodière
- Éditeur français : Pika
- Format : 120 x 180, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination  : 192 pages
- Date de parution : 28 mai 2014
- Numéro IBSN : 9782811615000
- Prix : 6,95 €


A lire sur la Yozone :
Seven Deadly Sins (T1 et 2)


NANATSU NO TAIZAI © 2013 Nakaba SUZUKI / Kodansha Ltd.
© Edition Pika - Tous droits réservés



Frédéric Leray
5 août 2014






JPEG - 58.4 ko



JPEG - 34.4 ko



JPEG - 21.8 ko



JPEG - 31.7 ko



WebAnalytics