YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Coming soon : Tiger meets Lion
Chronique musicale
Mars 2014

Après « New Grids » en 2007, un premier album résolument influencé par la scène antifolk, puis en 2009 « Ghost Train Tragedy », un second album axé Indie Rock, les membres du groupe - qui entre temps ont multiplié des expériences musicales (présence du groupe sur la bande son de « Juno », « O Make Me mask » l’album solo d’Howard Hughes, l’enregistrement d’une nouvelle version de « Private Torture » avec Olivia Ruiz et Etienne Daho, des participations aux albums de Stanley Bricks, ou OI et la création avec Bruno Geslin du spectacle « Dark Spring ») - sont de retour avec « Tiger meets Lion », un troisième album produit par Scott Colburn (Animal Collective, Arcade Fire, Prince Rama) qui marque un nouveau virage du gang d’Annecy vers une pop colorée à large spectre, dansante, joyeuse et foisonneuse.



C’est « Tiger meets Lion », le morceau titre, qui ouvre l’album dans une ambiance Télévision du meilleur goût où la basse de Billy Jet Pilote répond aux guitares tandis que la voix grave et enveloppeuse d’Howard Hugues se glisse au fond de votre oreille pour ne plus s’en décoller.
« The Night Stephanie Died » prend ensuite le relais sur un registre plus Blurien de pop dansante, voix, synthé et basse en avant.
Changement de style, plus French Touch, avec« LWL » (on vous disait en intro que cet album était foisonnant) dans lequel un combo autotune/synthé d’inspiration seventies, dont le refrain n’est pas sans rappeler « Instant Crush » des Daft Punk, donne la réplique aux guitares évoquant les américains de Vampires Week-End.
Retour à une pop plus pure et plus brute avec « Summer Bands », une petite balade primesautière, pour ne pas dire reggaesante, qui renvoie au pop rock des années 70-80.
Difficile de ne pas penser à David Byrne et à ses Talking Heads à l’écoute de « Radio Broke », morceau surréalisme sur lequel Cassie Berman, des Silver Jews vient prêter voix forte au Coming Soon.
S’ensuivent « Terrella » et « Lookaway » (avec synthé des 80) sur le registre de la pop colorée dansante et bien troussée, puis les Coming Soon surprennent à nouveau avec l’introduction au saxophone façon Jerry Rafferty de « Santa Monica ». Balade à deux voix qui tourne rapidement à l’électro-pop débridée, telle une ouverture à « Vermillon Sands », le hit du genre de ce bien bel album que conclut une intéressante reprise du « Golden Eyes » de James Bond.

Un bien bel album, en effet, dont transpire le travail d’expérimentation, les influences diverses et les années de Jam.
Et si en changeant à chaque album d’univers musical, le groupe d’Annecy ne nous laisse pas présager de quoi sera fait leur prochain opus, on sait néanmoins que la pop leur va très très bien !!

PLAY LIST

01 Tiger meets Lion
02 THe Night Stephanie Died
03 LWL
04 Summer Bands
05 Radio Broke (Feat. Cassie Berman)
06 Terrella
07 Lookaway
08 Santa Monica
09 Vermillon Sands (extended)
10 Goldeyes


Toutes les chansons sont écrites et jouées par les Coming Soon, à l’exception de « Golden Eyes » signée Michel Akrich et les Coming Soon

Production  : Scott Colburn & Coming Soon
Enregistré à Vega Studio & La Song Factory

LIEN(S) YOZONE

=> Le clip de « Vermillon Sands »->17357]

INTERNET

Facebook : https://www.facebook.com/officialco...


Kidderminster 2014



Bruno Paul
3 juin 2014






JPEG - 24.2 ko



WebAnalytics