YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Le futur effroyable
Jan Henrik Nielsen
Automne, Albin Michel « Wiz », Sortie prévue le 3 janvier 2014

« Cette île pourrait être n’importe quelle île.
Ces deux sœurs pourraient être n’importe quelles sœurs.
Cette terre qu’une grande catastrophe écologique a ravagée pourrait être la nôtre.

L’eau est devenue rare, le soleil brûle la peau, la végétation se meurt.

Terrées dans un bunker depuis six ans, Nanna et sa petite sœur Fride observent le monde à travers un périscope, à la fois fascinées et inquiètes.

Forcées de sortir au-dehors, elles découvrent qu’au cœur de ce paysage désolé, les gens sont prêts à les aider.

Alors Fride et Nanna avancent au sein de l’automne, blotties dans une joie surprenante, découvrant un monde qu’elles croyaient hostiles à jamais… »



Voilà un roman venu du froid, de Norvège pour être exact. Un roman qui parle de chaleur mais qui sent la froideur.
La froideur d’un monde dévasté.

C’est une vision post-apocalyptique que nous offre l’auteur Jan Henrik Nielsen, vision comparée à « La route » de Cormac McCarty.

Mais c’est, dit-on, une vision optimiste que nous donne en fait l’auteur norvégien.

Le chemin vers l’espoir commence ainsi :

« En bas, dans le bunker, il n’y a pas de différence entre le jour et la nuit. Nanna est allongée dans son lit, les yeux grands ouverts, et regarde fixement dans le noir. Sur le lit d’à côté, Fride dort. Elle respire paisiblement. Le calme et l’obscurité ne font qu’un avec l’air chaud et moite. Nanna repousse sa couette trempée. Tout est couvert d’humidité : le sol, les murs, les meubles, leurs jouets. Sa peau aussi est collante. Elle essaye d’écouter au-delà du silence, au-delà du bunker, mais rien ne perce à travers les épais murs de béton. »

Les 330 pages vous attendent chez Wiz.


Michael Espinosa
6 janvier 2014






JPEG - 30.5 ko



WebAnalytics