YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Noël 2013 à moins de dix euros : Vole avec moi
Richard bach
J’ai Lu, n° 9670, traduit de l’anglais (États-unis), fantastique, 157 pages, aoû 2011, 4,20€

Noël à moins de dix euros, pourquoi ? Parce qu’il est bon d’aller un peu à rebours du rituel des « Beaux-Livres » qui est plus le rituel des livres coûteux que celui des livres réellement beaux. Parce qu’en matière de bibliophilie il n’est pas besoin de reliures en cuir précieux, de tranches dorées à l’or fin, de papier bible ou de coffrets d’artistes. Parce qu’il est des petits livres élégants, rares, précieux, méconnus, oubliés, qui permettent de faire plaisir et de se faire plaisir. Parce que ces petits livres sont multitude, certains publiés il y a longtemps, certains à tort déjà oubliés, et qu’il est bon d’aller plonger un peu plus loin que ce que proposent les modes, de plonger dans le passé pour en extraire des trouvailles singulières. Et parce qu’offrir de tels ouvrages, c’est diminuer considérablement le risque d’offrir à vos proches ce qu’un autre leur aura déjà offert, et augmenter considérablement les chances de leur faire une bonne surprise.



Pourquoi lire et offrir « Vole avec moi  » ?

Parce que le succès phénoménal de « Jonathan Livingston le goéland » a occulté la plupart des autres livres de Richard Bach, qui méritent pourtant d’être lus.

Parce que ce n’est pas la première fois que cet auteur de petits livres légers, aériens, épurés, souvent touché par la grâce, nous emmène vers les terres de l’imaginaire.

Parce que l’on a tendance à oublier que Richard Bach, qui a connu le succès en littérature dite « Blanche », est aussi un auteur de genre. Parce que « Le Messie récalcitrant » est un récit un peu mystique mais aussi un conte fantastique. Parce que « De l’autre côté du temps  » est un magnifique petit roman à la frontière de la science-fiction et qu’à sa lecture on ne peut s’empêcher de penser aux meilleurs récits de Clifford D. Simak.

Alors, pourquoi précisément « Vole avec moi » ? Parce que « Vole avec moi », c’est tellement bref et facile à lire que c’est dans l’air du temps. Parce que même ceux, de plus en plus nombreux, qui ont une faculté d’attention limitée pourront en venir à bout. Parce que Richard Bach, une fois encore, est léger, aérien, épuré, profondément humain, et parfaitement fantastique.

Parce que oui, «  Vole avec moi », à bien y regarder, ce n’est rien d’autre, sous des atours modernes, qu’une « Ghost story » parfaitement classique.


Titre : Vole avec moi (Hypnotizing Maria,2009)
Auteur : Richard bach
Traduction de l’anglais (États-unis) : Mathilde Bouhon
Couverture : Éditions J’ai Lu
Éditeur : J’Ai Lu (édition originale : Flammarion,2010)
Site Internet : page roman (site éditeur)
Numéro : 9670
Pages : 157
Format (en cm) : 11 x 18
Dépôt légal : juin 2011
ISBN : 978-2-29002749-9
Prix : 4,20 €


Noël à moins de dix euros sur la Yozone :

- Robert Darvel : « La Mort aux tentacules de poussière »
- Arthur C. Clarke : « Les Montagnes hallucinogènes »
- Allen S. Weiss : « Comment cuisiner un phénix »
- David Bessis : « Sprats »
- Jean-Marie Blas de Roblès : « La Montagne de minuit »


Hilaire Alrune
5 décembre 2013






JPEG - 11.3 ko



JPEG - 30.9 ko



WebAnalytics