YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




New world (신세계 traduction littérale)
Ciné asie : Thriller policier sud-coréen de Park Hoon-jung (2013)
16 octobre 2013 (DVD)

****



Genre  : Thriller Policier
Durée  : 2h09

Avec Lee Jung-jae, Choi Min-sik, Hwang Jung-min, Park Sung-woong, Song Ji-hyo, ....

Une guerre de succession sanglante sème le chaos dans l’organisation criminelle dans laquelle Ja-seong est infiltré depuis six ans. Piégé par sa loyauté pour le numéro 2 du gang dont il est le bras droit, risquant à tout moment d’être démasqué, utilisé comme un pion par la police, pour survivre, Ja-seong devra choisir son camp.

Très psychologique mais quand même ponctué de bonnes scènes d’action, ce film de gangsters est assez atypique, et fait même preuve d’une certaine ressemblance avec « Infernal Affairs » ou « L’élite de Brooklyn », mais il est vrai qu’un bon film noir où un flic infiltré doit choisir son camp, ça court finalement pas les rues.

Alors d’emblée, je vous préviens, « New World » est dur et violent.
La première scène donne immédiatement le « La » : on est pas dans une comédie romantique (ndReC : ni dans un film de bisounours).
Il va y avoir du sang, des coups et des morts. Pas au niveau d’un film d’horreur, mais c’est pas toujours très propre ce qu’on nous montre, si vous voyez ce que je veux dire. Mais c’est aussi psychologiquement que la violence intervient.
Ce cher flic infiltré doit en effet sans cesse jongler entre son devoir envers la justice et son devoir de N°2 de chef de gang, quoiqu’on devrait plutôt parler de triade coréenne, vu la taille de ce gang.
Mais ce n’est pas tout, ce sentiment vient aussi de sa hiérarchie qui l’utilise comme un vulgaire pion alors qu’il ne souhaite qu’une chose : se ranger.
D’un certain point de vue, on pourrait même se demander si les rôles ne se sont pas inversés quand on voit la façon dont il est traité. Son boss le traite comme un frère alors que son supérieur se fiche bien de savoir si oui ou non il est en état de continuer. Ajouter à cela tous les choix moraux sur lesquels il est obligé de prendre la route opposée à ses principes pour survivre.
Alors certes, dis comme ça, ça sonne un peu creux et pas forcément novateur. J’en conviens, mais c’est là qu’intervient le jeu des acteurs et la mise en scène. Et là, je vous le dis, c’est du grand art.
On est vraiment face du bon boulot.
Tous les acteurs sonnent juste, sans la moindre exagération, comme on peut parfois en avoir dans le cinéma asiatique. Les rôles ont été très bien distribués. Au passage, au tout début du film, ça m’a fait plaisir de voir que Choi Min-Sik avait le rôle d’un flic. Je me suis dit que j’allais peut être enfin le voir dans un rôle de gentil. Que dalle ouais ! Il est aussi sympa que les truands qu’il doit épingler mais lui il fait ça au nom de la loi, c’est la seule différence.
Quant à la mise en scène, elle est vraiment pas loin d’un sans faute. Le rythme de l’ensemble est très bon. Les séquences de combats sont dynamiques et lisibles, les moments de réflexion et de discussion dégagent une intensité palpable quelque soient les protagonistes. On est tendu tout du long, mais pas comme dans un thriller. On se demande où ça va bien pouvoir mener tout ça.
Personnellement, je me doutais d’une fin dans ce genre, et je me demandais comment ils allaient y parvenir. Et bien là aussi c’est évident et cela ne semble pas saugrenu ni déplacé.

« New world » est en somme un excellent film de gangsters, qui dépeint avec maestria le dilemme de ce flic et l’univers vraiment impitoyable du crime organisé.

FICHE TECHNIQUE

Titre original 신세계 (traduction littérale)
Réalisation  : Park Hoon-jung
Scénario  : Park Hoon-jung
Producteurs  : Park Min-jung, Kim Woo-Taek
Producteurs exécutifs  : Kim Hyun-woo, Han Jae-Duk
Image  : Chung Chung-hoon
Montage : Nam Na-yeong, Moon Sae-Kyung
Distribution  : TF1 Vidéo


© TF1 Vidéo



OSJ \(^__^)/
17 octobre 2013






JPEG - 18.1 ko



JPEG - 11.8 ko



JPEG - 7.3 ko



JPEG - 9.7 ko



JPEG - 6 ko



JPEG - 7.7 ko



WebAnalytics