Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Nameless gangster (범죄와의 전쟁 : Guerre au crime sous entendu organisé)
Filml sud-coréen de Yoon Jong Bin
4 décembre 2013 (Blu-Ray)

****



Genre  : Thriller, policier
Durée  : 2h13

Avec Choi Min-Sik, Ha Jung-Woo, Cho, Jin-Woong, ....

Au début des années 90, le président sud-coréen fraîchement élu lance une guerre contre le crime organisé et la corruption. Au cœur d’une vague d’arrestation sans précédent, se trouve un ancien douanier ayant exercé à Busan dans les années 80.

Dès le départ du film, on comprend que ça pas être de la rigolade. Alternant flashbacks et présent, la construction narrative est intelligente et claire. Mais surtout on constate que l’évolution du personnage principal, interprété par un Choi Min Sik (que vous avez vu dans « Old Boy » entre autres) délibérément devenu bedonnant pour le rôle, est loin d’être une sinécure.

Alors qu’il débute en tant que rien du tout, en tout cas du point de vue de la hiérarchie des gangsters, c’est avec intelligence qu’il saura jouer avec les traditions coréennes pour prendre de plus en plus d’importance. Et c’est là qu’on se rend compte que le poids des traditions est encore très présent. Mais plus encore, le relationnel qui s’est noué par ce biais devient primordial pour lui permettre de se sortir de situations compliquées.

Ce qui m’a également beaucoup marqué dans ce film, c’est la mise en avant de la différence entre le véritable gangster et celui qui le devient pas inadvertance, si je puis dire, et qui continue à croire que la vie de gangster est semblable à celle que l’on imagine. En cela, il rappelle « Rough Cut » mais c’est ici montré d’une manière plus subtile, plus réaliste et d’une certaine manière plus violente, plus insidieuse.

A noter enfin qu’une bonne partie du film se déroule durant les années 80 et que cette période de l’histoire coréenne est connue pour les nombreuses manifestations en faveur d’une véritable démocratie qui ont été durement accueillies par le pouvoir en place. Ce détail a son importance dans le déroulement du scénario et forme une espèce de métaphore avec l’histoire principale.
Tout le film se déroule autour du personnage du douanier, auquel on s’attache facilement, parce que c’est un monsieur tout le monde qui a profité d’une opportunité pour changer son destin de fonctionnaire.

Bien réalisé et intriguant, le film est porté par les deux acteurs principaux Choi Min Sik et Ha Jung-woo, dont les jeux sont respectivement sans faute et minimaliste. Les autres acteurs ne sont pas en reste, mais tout tourne vraiment autour de ces deux personnages et de leur relation, mélange de famille et de gangster.

Pour finir, je dirai qu’il a une certaine ressemblance avec « Le Parrain » parce qu’il s’attache surtout aux personnages plus qu’aux évènements, et ça change de voir un film de gangster sans des fusillades à tout va.

FICHE TECHNIQUE

Titre original  : (범죄와의 전쟁 : Guerre au crime sous entendu organisé)
Réalisateurs  : Yoon Jong Bin
Scénario  : Yoon Jong Bin
Producteurs  : Han Jae-Duk, Park Shin-kyu
Producteur exécutif  : You Jeong-hun
Musique  : Jo Yeong-wook
Image  : Go Nak-seon
Montage  : Kim Jae-beom, Kim Sang-beom
Création des décors : Cho Hwa-sung
Costumes  : Kwon Yoo-jin, Lim Song-hee
Maquillages  : Kim Hyun Jung
Production  : Palette Pictures, Showbox/Mediaplex, KTH, Time Story Group


© Seven Sept



OSJ \(^__^)/
15 novembre 2013






JPEG - 19.5 ko



JPEG - 10.6 ko



JPEG - 9.1 ko



JPEG - 10.8 ko



JPEG - 11.8 ko



JPEG - 8.7 ko



WebAnalytics