YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Chat du Rabbin (Le) (T4) Le Paradis Terrestre
Joann Sfar
Dargaud


Créateur à la production pléthorique, Johann Sfar se distingue néanmoins de la masse de ses confrères par un graphisme réellement original ainsi que par un talent inné.

Ce quatrième volume de la série « Le Chat du Rabbin », intitulé « Le Paradis Terrestre », ne déroge pas à cette règle bien établie : Quand on a du talent, on a du talent !
Cette histoire qui met en scène le Malka des lions, un personnage déjà croisé dans cette série, à l’envergure quasi biblique et doté d’une morale personnelle qui n’est pas sans nous rappeler quelques grands anarchistes dits « de droite », avoue une filiation directe avec la réalité. Le Malka a existé, rien n’est inventé et surtout pas sa mort. Seule la narration, liberté ultime du créateur, plie les épaules sous la volonté de Joann Sfar -mais de bon gré et pour notre plus grand bonheur.

On aimerait pouvoir raconter ce voyage initiatique au cœur des hommes, parler de l’amour qu’ils sont capables de donner, de la haine qu’ils sont susceptibles d’engendrer. On aimerait mais on ne le peut. Non pas qu’il s’agisse de retranscrire ici un récit complexe et alambiqué. Tout est finalement très clair, limpide et suave aussi. Triste et parfois désespérant comme l’humanité et son long cortège de méfaits, souvent...

Mais voilà. Comme Sfar avoue devoir son récit à sa grand-mère, on ne se sent pas en droit d’en dire trop. Il y a dans ce « Paradis Terrestre » comme une odeur de madeleine proustienne, des senteurs d’une cuisine familiale dans laquelle nous n’entrions que sur invitation, des souvenirs d’un passé qui n’est pas le nôtre.

Alors, le droit du lecteur (et du critique) se limite au regard, à la prise d’un plaisir légitime, à la dégustation mélancolique d’un récit qui le fascine.

Il est des œuvres marquantes, qui sans en avoir l’air, atteignent une universalité surprenante grâce à leur simplicité. Et malgré les sentiments de tristesse ou de dégoût qui pourraient nous rendre l’homme amer, on en sort ragaillardi, heureux et surtout fier d’être un enfant de cette étrange et improbable communauté que l’on nomme l’humanité.

Oui, « Le Paradis Terrestre » vous fait ce cadeau et la série « Le Chat du Rabbin » s’affirme encore comme une pièce marquante de l’univers créatif BD.


Le Paradis Terrestre
Série : Le Chat du rabbin, (T4)
Collection : Poisson Pilote
Scénario & Dessins : Joann Sfar
Couleur : Brigitte Findakly
Éditeur : Dargaud
Couverture : cartonnée
Pagination : 52 pages couleur
Format : 22,5 x 29,8 cm
Dépôt légal : septembre 2005
Sites Internet : Joann Sfar
Presse : Hélène Werlé (Dargaud)
ISBN : 2-205-05725-1
ISSN : 9 782205 057256
Prix : 9,80 €


Site Internet d’Achat proposé : Amazon - « Le Chat du Rabbin, T4 : Le Paradis Terrestre », cf. lien col. de gauche.


Les images et photos sont © des éditions Dargaud (Collection Poisson Pilote, 2005).



Stéphane Pons
25 octobre 2005






JPEG - 49.5 ko
4ème opus des aventures du chat du rabbin qui rencontre le Malka des Lions.



JPEG - 9.6 ko
Joann Sfar au sommet de son art



JPEG - 20.1 ko
L’histoire d’un chat...



JPEG - 27.7 ko
... d’un lion...



JPEG - 16.2 ko
... et de la femme du Malka !



JPEG - 6.3 ko
Dans une belle collection made in Dargaud.



WebAnalytics