YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Dagmar, l’âme des vikings
Edition Blu Ray - M6 Vidéo
15 mai 2013

Après « Cold Prey », une trilogie sur un serial killer norvégien de bonne facture, le réalisateur Roar Uthaug revient pour un survival à l’époque des vikings. S’il nous entraîne une nouvelle fois dans les montagnes de son beau pays, c’est pour une aventure dure avec, de nouveau, une héroïne qui n’a rien à envier à Ellen Ripley.



L’HISTOIRE

Avec la peste noire qui sévit dans le pays, la famille de Signe a dû prendre la route des montagnes pour fuir la mort noire. Mais celle-ci s’avère tout aussi dangereuse que la terrible maladie et la jeune fille voit ses parents et son petit frère assassinés par un groupe de brigands. Elle ne doit la vie sauve qu’au bon vouloir de leur cheffe : Dagmar. Cette dernière, ne pouvant plus avoir d’enfants, cherche une jeune fille pouvant donner un petit frère ou sœur à sa propre fille, Frigg. Pour Signe, il ne reste qu’une seule solution pour ne pas être violée : s’enfuir. Mais on ne quitte pas sans conséquences le clan de Dagmar, et celle-ci lance ses hommes pour une chasse sans pitié.

JPEG - 26.9 ko

CE QUE L’ON EN A PENSE

Roar Uthaug nous avait agréablement étonnés avec sa saga « Cold Prey ». Certes basique, cette dernière se révélait efficace et menée à un bon rythme. Cette fois, le réalisateur norvégien quitte le style contemporain pour nous emmener à une époque violente et sans pitié : le moyen-age. Les amoureux de l’époque viking se retrouveront dans l’atmosphère, les costumes et les décors.

Roar Uthaug aime les femmes fortes, sa saga « Cold Prey » en est la preuve. Et pour incarner la froide et mortelle Dagmar, le réalisateur travaille de nouveau avec son héroïne de « Cold Prey » : Ingrid Bolso Berdal. Cette dernière passe cette fois du côté des méchants. Après avoir été traquée pendant deux longs métrages par un psychopathe, c’est à son tour de mener la traque. Dénuée de sentiments, elle est encore une fois impressionnante dans cette chasse à l’homme dans les montagnes norvégiennes. Isabel Christine Andreasen, qui incarne la jeune Signe, est impressionnante pour son premier film. Son rôle, très physique, s’avère plus difficile qu’il n’y parait car, à une époque sans pitié et où une femme apprend vite à vivre à la dure, il fallait une jeune actrice capable de montrer à la fois de la faiblesse mais aussi une froideur implacable.

On peut évidemment estimer que le scénario est plutôt léger, n’étant qu’un « survival » en mode viking, mais Roar Uthaug ne s’arrête pas à son histoire, il nous fait visiter en même temps son pays, avec encore une fois une photographie qui est à couper le souffle dans certaines scènes. Mais « Dagmar », c’est aussi une superbe musique qui envoûte le spectateur durant 78 mn. Un spectacle qui est assez rare dans les films dit de genre. Quoique nous sommes loin du film d’horreur, plus proche d’une film d’aventure car à cette époque, ce genre d’histoire était malheureusement tout ce qu’il y a de plus plausible.

CONCLUSION

Roar Uthaug aime nous montrer les grands espaces norvégiens dans un contexte dur et sanglant. Il réussit plutôt bien son nouveau pari avec ce thriller au temps des vikings.


DAGMAR, L’AME DES VIKINGS
EDITION BLU RAY

Dagmar, l’âme des vikings/ Flukt
Film norvégien de Roar Uthaug (2012)
Avec Isabel Christine Andreasen, Ingrid Bolso Berdal, Kristian Espedahl, Hallvard Holmen, Bjørn Moan, Milla Olin,Iren Reppen, Eirik Holden Rotheim,...

Scénariste : Thomas Moldestad
Compositeur : Magnus Beite
Directeur de la photographie : John Christian Rosenlund
Costumier : Kjell Nordström

Audio : Norvégien-Français DTS-HD master Audio 5.1 (Blu Ray)
Vidéo : Format 16/9 compatible 4/3, Format cinéma respecté 2.35, Format BD-50, Film en Couleurs
Sous-titre : Français
Région : Région 2
Éditeur : M6 Vidéo
Date de Sortie : 15 mai 2013
Durée : 78mn
Prix conseillé : 24,99 €

Bonus :
- Les interviews des acteurs et du Réalisateur
- Les effets spéciaux et effets visuels


© M6 Vidéo


Frédéric Leray
14 mai 2013






JPEG - 26.3 ko



JPEG - 10.5 ko



JPEG - 8.9 ko



JPEG - 11.9 ko



JPEG - 9.8 ko



JPEG - 9.7 ko



JPEG - 9 ko



JPEG - 9.2 ko



JPEG - 7.7 ko



JPEG - 9.2 ko



JPEG - 6.6 ko



WebAnalytics