YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Mass Effect, Paragon Lost
Edition simple - Wild Side
27 mars 2013

« Mass Effect » est à la base un jeu où les choix du joueur ont des répercutions non seulement dans sa partie, mais dans les deux suites qui composent la saga créée dans les studios d’Electronics Arts. Le film se veut comme une préquelle au jeu « Mass Effect 3 », mettant à l’honneur James Vega, qui rejoindra l’équipe du commandant Shepard dans le troisième opus de la saga vidéo ludique.



LE SUJET

Une troupe de marines est expédiée sur la planète Fehl Prime afin d’assurer la sécurité d’une colonie de l’alliance attaquée par des Bersekers. Mais l’opération ne se passe pas du tout comme l’Alliance l’avait prévu. Les navettes sont prises sous le feu des Bersekers et une seule parvient à atterrir. Seul gradé en état, James Vega choisit de mener l’assaut sur la troupe ennemie afin de les prendre par surprise. Et alors que son plan avait tout de la mission suicide, Vega réussit à prendre le dessus sur les assaillants. Après son coup d’éclat, l’équipe de Vega est assignée à la protection de la colonie. Mais ils ne savent pas encore que la prochaine menace pourrait bien dominer l’univers, une race extraterrestre enlevant des colonies entières : les Récolteurs.

JPEG - 44.5 ko

CE QUE L’ON EN A PENSE

« Mass Effect, Paragon Lost » est l’adaptation en animé de l’excellent jeu d’Electronics Arts, « Mass Effect ». Ce dernier a déjà été décliné en divers formats, que ce soient des romans ou des comics. Le passage au dessin animé semblait devenir la suite logique.

« Mass Effect, Paragon Lost » est produit en 2012 et se veut une préquelle à « Mass Effect 3 », James Vega n’ayant pas encore rencontré le commandant Shepard au début de l’animé. Ce dernier a fait l’objet d’une attention toute particulière des équipes d’Electronics Arts, comme le prouve les bonus fournis dans le DVD. Et cela explique la qualité du scénario, qui se veut faire découvrir le secret des Récolteurs à ceux qui ne connaîtraient pas encore l’aventure décrite dans le dernier volet de la saga vidéo ludique. Le jeu se base sur l’importance des choix faits par le joueur dans les différents épisodes de la saga, choix qui auront des conséquences par la suite : par exemple, si un personnage survit lors d’un épisode, il est possible de le retrouver dans le suivant, et réciproquement, ouvrant une incroyable quantité de possibilités.

Bien évidemment, le spectateur n’aura aucune influence sur le déroulement de l’animé, mais l’idée que le choix des personnages aura des conséquences plus ou moins dramatiques a été développée d’une très intelligente façon. Dans un premier temps, nous entrons dans le vif du sujet avec de l’action à l’état pur. C’est l’astuce scénaristique choisie pour nous présenter les différents personnages. Ce ne sera que dans la seconde partie que la véritable histoire sera développée et que les caractères des protagonistes pourront être mis en valeur et évoluer. Le suspense tournera autour du véritable objectif des Récolteurs, mais aussi sur la capacité des humains a défié leur Némésis. Les retournements de situations seront légion et la conclusion risque d’en surprendre plus d’un, avec un petit côté politiquement incorrect très intéressant. Je vous laisse le découvrir mais il y a de fortes chances que beaucoup seront agréablement surpris par l’audace scénaristique décidée et acceptée par Electronics Arts.

Graphiquement, « Mass Effect, Paragon Lost » se plie à la mode des décors et engins en 3D et des personnages en classique 2D. Seulement, le design des différents protagonistes fait un peu « old school » pour ne pas dire dépassé. Le choc est d’autant plus fort quand on connait la qualité et le niveau de détails des mêmes personnages dans le jeu. La simplicité et le côté trop lisse, trop peint des personnages 2D est clairement le point faible de cet animé qui aurait pu être le DVD du mois par son scénario. Mais malheureusement, il ne fait pas le poids comparé à d’autre production du genre comme l’adaptation de « Dead Space ».

L’EDITION DVD

Les bonus de cette édition DVD sont très intéressants, mais peut-être un peu trop fixés sur le jeu, plus que sur l’animé. Il faut attendre la seconde partie du dernier bonus pour avoir des informations sur la réalisation de l’animé. Toutefois, que ce soit la petite pub interne d’Electronics Arts ou la réalisation du jeu, les trois bonus amènent un vrai plus et peuvent se voir comme des reportages sur le monde du jeu vidéo

CONCLUSION

« Mass Effect, Paragon Lost » ne sera pas l’animé de l’année ou même du mois, mais il n’en demeure pas moins une réalisation intéressante et qui sera un vrai plus au jeu vidéo.


MASS EFFECT, PARAGON LOST
EDITION SIMPLE DVD

Mass Effect, Paragon Lost
_ Film d’animation américain, japonais, sud-coréen et canadien de deAtsushi Takeuchi (2012)
Scénario  : Henry Gilroy
Créateurs : Chris L’Etoile, Drew Karpyshyn, Lukas Kristjanson, Mac Walters, Mike Laidlaw, Patrick Weekes
Producteur  : Justin Cook, Manami Fukawa
Coproducteur : Patrick O’Brien, Takahiro Okamura, Richard Iwaniuk
Producteurs délégués : Gen Fukunaga, Takeichi Honda, Yui Shibata
Création graphique des personnages : Tokuyuki Matsutake
Ingénieur du son : Rawly Pickens
Réalisateur/Concepteur de story-board : Tetsuya Nishio, Atsushi Takeuchi, Yûichi Tanaka

DVD9
Vidéo : Format 16/9 compatible 4/3, Format cinéma respecté 1.78, Format DVD-9, Film en Couleurs
Langue  : Allemand Dolby Digital 5.1, Anglais Dolby Digital 5.1, Français Dolby Digital 5.1
Sous-titres : Français, Allemand
Région  : Région 2
Nombre de disques  : 1
Éditeur : Wild Side
Date de sortie : 27 mars 2013
Durée  : 1h34
Prix conseillé  : 14,99€

Bonus
- Toutes portes ouvertes : un aperçu des studios Electronic Arts
- Dans les coulisses de l’univers de Mass Effect
- Réaliser Mass Effect
- Bandes-annonces


© Wild Side - tous droits réservés


Frédéric Leray
26 mars 2013






JPEG - 27.2 ko



JPEG - 6.3 ko



JPEG - 10.3 ko



JPEG - 12.2 ko



JPEG - 9.6 ko



JPEG - 14.9 ko



JPEG - 11.3 ko



JPEG - 9.7 ko



JPEG - 13.2 ko



JPEG - 6.1 ko



WebAnalytics