YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Sherlock Holmes, Saison 1
GCTHV éditions, coffret 5 DVD
22 septembre 2005


Genre : Série Policière (Mythique)
Durée : 13 x 50 mn (11h approx. pour les 13 épisodes plus bonus)

L’actualité de cette fin septembre est « Holmésienne ». Le résident du 221B, Baker Street envahit le petit écran via Arte (le dimanche 2 octobre plus rediffusions) et vos bibliothèques avec la sortie d’une nouvelle -et parfaite- traduction sous forme d’une excellente édition intégrale bilingue s’étalant sur trois ans (1er tome chez Omnibus critiqué sur la Yozone).
Le fan des séries n’est pas épargné non plus grâce à GCTHV qui lance l’édition française de la série anglo-américaine mythique des « Aventures de Sherlock Holmes ».

Format d’image 4/3 à l’ancienne mais casting parfait et ambiances d’origines totalement ressuscitées pour cette adaptation. Si les scénarii introduisent parfois quelques modifications par rapport aux écrits originaux, la plupart du temps, ces extrapolations sont soit tirées d’autres romans ou nouvelles de Conan Doyle, soit des scènes racontant des faits brièvement effleurés par l’auteur -mais bien réels sur le fond. Rien de choquant pour le puriste donc.

Tout en visant une adaptation grand public capable de passionner le téléspectateur américain pour cause de coproduction transatlantique, la direction de la série, quasiment anglaise à 100%, choisit dès le départ de coller aux fesses de l’œuvre écrite.
L’intérêt de la démarche est multiple. D’une part, Holmes ne porte pas en permanence le fameux costume qu’on lui connaît bien (casquette à deux pans sur la tête et McFarlane so british sur dos). Ensuite, rien n’est caché de son addiction aux drogues diverses et variées (une des premières images du tout premier épisode) et le Dr Watson n’est pas l’empoté que l’on croit connaître mais un médecin dans la force de l’âge. Bref, une foule de détails remettent l’histoire et les personnages à l’endroit ou du moins, sur la ligne tracée par Sir Arthur Conan Doyle. D’autre part, la fidélité au texte étant souvent exemplaire, on perçoit mieux à quel point l’écrivain possédait un style vif et imagé, totalement adapté aux futures techniques de l’audiovisuel moderne.
Autre point à souligner, les décors bénéficient d’un réalisme et d’un sens du détail assez rare et l’interprète principal incarne totalement le fameux détective. Jeremy Brett insufle toute son énergie dans un jeu finalement sobre et tendu. Les yeux souvent rougis par les affres de son addiction, Sherlock Holmes souffre quand il n’a rien à faire, rien à penser. Par contre, dès qu’une affaire se présente, il revit littéralement.
L’humour des romans est également là. Pas un rire facile destiné à détendre l’atmosphère mais bien deux formes très distinctes l’une de l’autre. La première est assez classique et témoigne du jeu intellectuel et amical que se livre les deux compères essayant de se prendre mutuellement en défaut, la seconde cible les aspects dramatiques, pathétiques voire sarcastiques des drames humains affrontés par les deux acolytes. Et, là aussi, la fidélité à l’œuvre est assez exemplaire.

Conan Doyle écrivit 56 nouvelles et 4 romans impliquant Sherlock Holmes. La série TV éditée actuellement, offre une première saison de 13 épisodes à raison de trois épisodes par DVD (le cinquième DVD n’embarquant qu’un épisode mais de nombreux bonus). Soulignons également l’excellente idée de l’éditeur français qui a associé les fans de Holmes et de l’acteur anglais Jeremy Brett à cette édition, ce qui permet de découvrir une bonne quantité de documents assez rares dans les bonus.
On optera -evidently- pour la version sonore anglaise et ses sous-titres mais les réfractaires aux langues étrangères pourront se rabattre sur une VF correcte -bien qu’un peu datée. Les cinq saisons suivantes apporteront un complément de 23 épisodes et 3 téléfilms. On attend vivement et impatiemment la suite. Était-il utile de le préciser ici ?

Stéphane Pons

FICHE TECHNIQUE

Sherlock Holmes
Titre original : « The Adventures of Sherlock Holmes » Saison 1, 5 DVD, 13 épisodes + bonus
D’après les romans et nouvelles de : Sir Arthur Conan Doyle
Production Série : Granada International Televison Ltd, 1984 (UK) et WGBH (USA)
Édition DVD : Elephant Films
Distribution DVD : GCTHV Distribution (France)
Partenariat : TMC, la Société Sherlock Holmes de France, La Jeremy Brett Society of France, la Société DIN
Références : EDV 675
Presse : 7 à Voir Prod. Nathalie Chambon assistée de Tamara Bruchet (Aubervilliers)
Site Internet d’achat proposé : Amazon - « Sherlock Holmes, Saison 1 » (cf. lien colonne de gauche).
Mise en vente : 22 septembre 2005
Prix conseillé : 39,99 €.

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES
4 DVD9, simple face et double couche de 7,5 à 7,6 Go et un DVD5, simple face et simple couche de 3,46 Go. Tous Pal et Zone 2.
Menu d’accueil en Français (direct)
Menu d’entrée via les titres des épisodes puis accès aux items et navigation via « Lancer l’épisode », « Chapitres », « Versions » et « Menu » et « Internet » sur le DVD 5.
Format image-Vidéo : 1.33 soit un plein écran 4/3 compatible 16/9.
Format Son* : Anglais et Français en 2.0
Sous-titres* : Français et vo sans sous-titres
Chapitres : Douze chapitres par épisode
* lecture possible sous trois format : VO, VF et VO-ST Français.

Durée Série DVD : 11h (approx.), 13 épisodes dont les durées varient de 50 à 52 mn

DVD 1 : Un scandale en Bohême, Les hommes dansants, Le traité naval
DVD 2 : Le cycliste solitaire, Le tordu, Le ruban moucheté
DVD 3 : L’escarbouche bleue, Les hêtres rouges, L’interprète grec
DVD 4 : L’entrepreneur de Norwood, Le pensionnaire en traitement, La Ligue des rouquins
DVD 5 : Le dernier problème + bonus

BONUS
Bandes Annonces : « Cadfael » (2’37) et « Hercule Poirot » (3’23), deux extraits de ces séries produites par Granada Television.
Biographies & Filmographies : documents écrits sur les acteurs Jeremy Brett et David Burke (avec quelques photos). Bien fait et très complet.
Le Guide des épisodes : documents écrits complétés par d’intéressantes photos. Tous les épisodes sont présentés sous formes de fiches ultra-complètes avec les dates des premières diffusions en Angleterre, aux USA et en France, informations techniques et artistiques, résumés, commentaires « Holmésiens » et anecdotes. Remarquablement complet.
Présentation de la série : documents écrits et photos sur la genèse, la création et la production de la série. Une mine d’informations où l’on apprend qu’un document intitulé « The Baker Street Files », écrit dans l’intention de parfaitement cadrer le tournage sur des références Holmésiennes strictes fut plus tard éditée à l’attention du grand public.
Voyage en Holmésie (13’18 en VF) : la première partie d’un documentaire sur Sherlock Holmes et ses passionnés, les fameux Holmésiens. Produit par TMC et réalisé par la société DIN, un rien anecdotique par moment -surtout quand on reconnaît les rue de Tarascon* censées suggérer le Londres Victorien... Pas mal d’informations cependant et un bon documentaire au finish qui sera complété sur les prochaines saisons éditées (* merci à la SSHF pour l’info).
Remerciements : liste des sociétés et associations remerciées pour leur aide sur le projet et petite présentation de la Jeremy Brett Society of France (avec l’adresse du site internet : http://jbsfasso.free.fr).
Internet (sur DVD 5) : adresses internet de Elephant Films & Series TV
Crédits : liste des copyrights pour les documents d’archives (photos, etc,.).

APRÉCIATION GLOBALE
Adaptation au cordeau, décors souvent fastueux, réalisation et scénarii au niveau, interprétation en tout point remarquable, malgré quelques petits aspects datés, style TV des années 80, « Sherlock Holmes » est une série en tout point intéressante et passionnante. Policière sur le fond, elle fait néanmoins appel à certains éléments narratifs typiquement fantastiques. Les personnages, souvent hors normes, que combat ce bon vieux Sherlock influenceront de nombreux créateurs (de la BD au ciné et même en passant par des séries comme « Star Trek The Next Generation » -si, si !).
Difficile de résister... Et de toute façon, on aurait bien tort !


Stéphane Pons
2 octobre 2005






JPEG - 19.2 ko



JPEG - 17.7 ko



JPEG - 16.9 ko
Coffret DVD verso



JPEG - 10.2 ko
Jeremy Brett en parfait Sherlock Holmes



JPEG - 12.5 ko
David Burke en Dr Watson crédible



JPEG - 9.7 ko
Le revolver du détective



JPEG - 13.2 ko
La fameuse pipe (et les chaussures) !



JPEG - 11.1 ko
Et la seringue...



JPEG - 8 ko
Eric Porter en Professeur Moriarty, génie du mal implacable.



WebAnalytics