YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Dredd
Edition simple DVD - Metropolitan Vidéo
11 février 2013

Le reboot de « Judge Dredd » avec Karl Urban en lieu et place de Sylvester Stallone dans le rôle titre (mais sans le qualificatif de Juge, cette fois) en édition simple DVD chez Metropolitan Vidéo.



L’HISTOIRE

Dans un futur proche, les États-Unis, désormais qualifiés de Terre Maudite (Cursed Earth) sont devenus un désert irradié. 800 millions d’habitants se sont regroupés sur la côte Est dans une métropole tentaculaire hyper violente où 17 000 crimes sont signalés chaque jour. La seule forme d’autorité restante est représentée par les juges qui cumulent les fonctions de flics, de juges et de bourreau. Alors que le « Slo-Mo », une nouvelle drogue qui ralentit le temps perçu par l’usager à 1 % de la vitesse normale, se répand dans la cité, le Juge Dredd se voit confier une double mission : Evaluer les aptitudes d’une nouvelle recrue et remonter à la source du trafic, dans un squat de 200 étages tenu d’une main de fer par une ancienne prostituée du nom de Ma-Ma.

CE QUE L’ON EN A PENSE

Déjà transposé au cinéma en 1995, avec les maladresses que l’on sait, par Danny Cannon en début de carrière, le comic-book de John Wagner et Carlos Ezquerra , bénéficie, sous le simple titre de « Dredd », d’une nouvelle adaptation britannico-americano-indienne tournée en Afrique du sud d’une bien meilleure facture.

Exit les costumes rutilants des juges qui kitchisaient d’entrée la bande, l’image possède au contraire ici une patine (la sud-africaine touch ?), qui fond costumes, véhicules et accessoires dans le décor réel ou de synthèse et offre densité et crédibilité à l’enfer de la surpopulation et au gigantisme des Méga Blocks de Méga City One.

Si le récit bascule ensuite dans la traque en huis clos (enfin un huis clos relatif, le Méga-Block de Peach Trees fait 200 étages) façon le récent et très bon « The Raid », le scénario malin d’ Alex Garland (« 28 jours plus tard », « Sunshine ») distille des éléments spectaculaire, comme la tombée des parois de protection nucléaire du bâtiment, et de l’humanité à leur périple, par le biais de l’atout charme du film, Cassandra Anderson ( Olivia Thrsby) , la nouvelle recrue en période d’évaluation qui en plus de mettre ses pouvoirs télépathiques à contribution se transforme peu à peu en une redoutable guerrière.

Côté mise en scène, Pete Travis , déjà coupables de bons films comme « Angle d’attaque » ou « Endgames », opte, comme le Gareth Evans , le réalisateur du susnommé « The Raid », dans une ambiance influencée par le cinéma de John Carpenter et de Walter Hill , même s’il se laisse parfois dépasser par son désir de nous en mettre plein la vue, à l’instar de cette séquence où Ma-Ma et ses hommes détruisent, n peu gratuitement, à la mitrailleuse lourde tout un étage du gigantesque squat théâtre du drame.

JPEG - 34.3 ko

Dommage donc que ce « Dredd » est fait un four lors de sa sortie dans les salles aux Etats-Unis, avortant d’entrée le projet de faire d’en produire une trilogie.
Dommage en effet, car même si ce premier film perd un peu en intensité à l’approche de sa conclusion, l’affrontement entre Juge Dredd et les Juges pourris aurait pu être plus dantesque, en zone YO on aurait adoré pouvoir voir ce que Travis et Garland nous avait concocté pour la suite.

L’EDITION DVD

Une édition simple DVD au design soigné. Le menu s’inscrit sur une vue de Mega City One surmontée d’un encart vidéo (un écran géant de la cité) diffusant quelques jolis ralentis du film. Et comme justement nous parions du film, ce dernier est proposé au format 2.40 ;1 en version française ou version originale sous titrée française, que nous avons bien évidemment privilégier, car on aime en zone YO entendre les vraies voix des acteurs quand on regarde un film.
Côté bonus, si le menu qui les concerne compte 6 items, ils ne sont malheureusement composés que de 5 courtes featurettes et les bandes annonces de quelques films.

JPEG - 38.7 ko

DREDD
EDITON SIMPLE DVD

Dredd
Film britannique américain Indien de Pete Travis (2012)
Avec Karl Urban (Judge Dredd), Olivia Thirlby (Cassandra Anderson), Lena Headey (Ma-Ma), Rakie Ayola, Tamer Burjaq, Warrick Grier, Wood Harris ...
Scénario  : Alex Garland d’après la bande dessinée de John Wagner & Carlos Ezquerra
Producteurs  : Alex Garland, Andrew Macdonald, Allon Reich
Producteurs exécutifs : Stuart Ford, Deepak Nayar, Adi Shankar
Producteur consultant  : John Wagner
Musique originale : Paul Leonard-Morgan
Image  : Anthony Dod Mantle
Montage  : Mark Eckersley
Création des décors : Mark Digby
Direction artistique : Patrick Rolfe
Décorateur de plateau : Michelle Day
Création des costumes : Dianna Cilliers, Michael O’Connor
Maquillage  : Megan Tanner

DVD9
Couleur, Plein écran, Cinémascope, PAL
Langue  : Français, Anglais
Sous-titres : Français
Région  : 2
Rapport de forme : 2.40:1
Nombre de disques : 1
Studio  : Metropolitan Vidéo
_Date de sortie : 11 février 2013
Durée  : 92 minutes
Prix conseillé  : 19,99€

BONUS
5 featurettes (VOST) :
- Dredd, le personnage (1’53")
- Les accessoires de Dredd (2’31")
- Les origines du personnage (3’23")
- Bienvenue en ville (2’33")
- Ralentis (2’10")
Bandes-annonces de l’éditeur dont « Dredd » (VF et VOST)

LIEN(S) YOZONE

=> La bande annonce (vost)


Image © Metropolitan Vidéo - Tous droits réservés



Bruno Paul
17 février 2013






JPEG - 21.6 ko



JPEG - 8.5 ko



JPEG - 8.6 ko



JPEG - 7.2 ko



JPEG - 8 ko



JPEG - 8.4 ko



JPEG - 6.9 ko



JPEG - 8.1 ko



JPEG - 8.1 ko



JPEG - 10.4 ko



JPEG - 9.3 ko



JPEG - 7.9 ko



JPEG - 8.5 ko



WebAnalytics