YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Insensibles
Edition simple DVD - Wild Side Vidéo
13 février 2013

Des enfants insensibles à la douleur. Un homme à la recherche de ses véritables parents pour pouvoir survivre. « Insensibles » est l’histoire de divers recherches de la part des protagonistes : de leur passé, des sentiments perdus... Le tout sous fonds de guerre civile espagnole et de Seconde Guerre Mondiale. Ce film, certes imparfait, fait une arrivée remarquée en DVD et Blu-Ray avec une qualité d’images et des bonus permettant d’apprécier et d’approfondir cette expérience sombre et dramatique.



LE SUJET

De nos jours, David Martel, chirurgien émérite, sort, par miracle, vivant d’un accident de voiture dont sa compagne ne réchappera pas. Alors que les médecins tentent de sauver son fils prématuré, David apprend qu’il est atteint d’une leucémie et que sa seule chance de survie est une greffe de moelle épinière d’un de ses parents.
A la veille de la guerre civile espagnole, un groupe d’enfants insensibles à la douleur est interné pour protéger les autres habitants de leur village. Il vont devenir les patients d’un éminent professeur juif-allemand fuyant l’Allemagne nazie. La destinée de ces enfants va croiser la recherche d’identité de David, dans une Espagne marquée par sa guerre civile.

JPEG - 27.2 ko

CE QUE L’ON EN A PENSE

Premier long métrage du réalisateur Juan Carlos Medina, « Insensibles » nous raconte les recherches croisées de nombreux personnages, dont la vie sera pour chacun fortement marquée par la guerre civile espagnole. L’arrivée du franquisme et les exactions qui en découla marque encore de nos jours les jeunes auteurs d’origine hispanique, qui veulent faire perdurer le devoir de mémoire malgré une tendance à l’oubli que certains tentent d’instaurer dans les sphères espagnoles.

Juan Carlos Medina va nous raconter deux recherches principales. Tout d’abord celle évidente de David Martel qui doit retrouver ses véritables parents biologiques pour soigner son cancer. Ses recherches vont l’amener à s’attaquer aux exactions commises par les forces franquistes durant les années soixante dans une prison, plus proche de la maison de torture. En parallèle, il nous narre l’histoire d’enfants qui sont nés sans la moindre sensation de douleur. Se retrouver banni dans un hôpital psychiatrique, le jeune Berkano et Ines vont toutefois découvrir la force des sentiments et, quelque part, une forme d’amour. Cette quête va subir, elle aussi, la naissance de la guerre civile espagnole mais aussi les ravages de la Seconde Guerre Mondiale.

« Insensibles » est donc à la base un drame très humain, qui marque inévitablement le spectateur car touchant des enfants. En fait, David Martel est surtout là pour servir d’intermède mais aussi de pause dans l’horreur que vivent les enfants. Même si des moments de tendresse seront présents à travers le personnage de la jeune infirmière, ils sont largement dépassés pas les souffrances que subiront les enfants, mais aussi le peuple espagnol.

Ce film aurait pu avoir notre total soutien s’il n’y avait eu cette fin... Certes, on sentait vers le dernier tiers du film, le souhait du réalisateur à pencher du côté du film d’horreur, mais le contexte de la torture des opposants à Franco, aussi gratuit que pourrait paraître certaines scènes, n’en reflétait pas moins une vérité loin d’être facile à voir en face. Mais la rencontre entre David et Berkano, cet enfant devenu sous l’influence des Waffen SS un tortionnaire digne de l’Inquisition, ne colle pas avec le côté réaliste qui transpirait du reste du film. Cette fin a de quoi refroidir l’enthousiaste de certains spectateurs mais heureusement ne retire rien à l’intérêt du reste du film.

L’EDITION DVD

Le passage sur DVD est vraiment réussi, l’image étant de grande qualité. De même le sont les bonus qui sont inclus dans le DVD, avec en particulier une interview très intéressante de Juan Carlos Médina, nous éclairant sur plusieurs scènes du film mais aussi sur le contexte historique de ce dernier. Le « making of » est devenu un élément incontournable de véritables bonus et prend toute sa place dans ce genre de production.

CONCLUSION

« Insensibles » n’est pas une réalisation parfaite, par un choix discutable de quitter le drame pour passer à l’horreur. Mais il n’en reste pas moins un film prenant à la gorge et aux tripes et qui mérite d’être revu ou redécouvert.


INSENSIBLES
EDITION SIMPLE

Insensibles
Film franco-espagnol-portugais de Juan Carlos Medina (2012)
Avec Àlex Brendemühl (David Martel), Tómas Lemarquis (Berkano), Irene Montalà (Anaïs), Derek de Lint (Dr. Holzmann), Bea Segura (Magdalena), Juan Diego (Adán Martel), Félix Gómez (Adán Martel jeune), Ilias & Mot Stothard (Berkano enfant), Alica Perez (la mère de Benigno), Lah Oprey (Ines), ...
Scénario : Luiso Berdejo & Juan Carlos Medina

Langue : Espagnol Dolby Digital 2.0, Espagnol DTS 5.1, Français Dolby Digital 5.1
Sous-titres : Français
Région : Région B/2
Vidéo : Format 16/9 compatible 4/3, Format cinéma respecté 2.35, Format DVD-9
Édition : Keep Case, PAL, Interdit aux moins de 16 ans
Distribution : Wild Side
Date de sortie : 13 février 2013
Durée : 1h41
Prix conseillé : 19,99 €

Bonus :
- Making of (26’)
- Entretien avec Juan Carlos Medina (25’)
- Galerie photos
- Bandes-annonces
- Contenu DVD-Rom
- Storyboard (231 pages)


© Wild Side - Tous droits réservés


Frédéric Leray
12 février 2013






JPEG - 23.9 ko



JPEG - 6.7 ko



JPEG - 7.3 ko



JPEG - 10.8 ko



JPEG - 8.5 ko



JPEG - 7.1 ko



JPEG - 6.1 ko



JPEG - 8.6 ko



JPEG - 6.2 ko



JPEG - 3.3 ko



WebAnalytics