YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Skysurfer Strike Force (épisodes 1 à 12)
DVD 1, 2 & 3, Rouge Citron Production
Juin-Juillet 2005


Série finalement assez méconnue en France, « Skysurfer Strike Force » bénéficie d’une aura plus conséquente aux USA ou en Allemagne. Coproduction Américano-Japonaise de 1995, regroupant le meilleur des deux mondes de l’époque, cette série animée, que l’on classera quand même dans le genre « Japanimation », mérite un œil curieux, voire attentif.

Cette histoire de fils revanchard, bien décidé à venger la mémoire de son père en s’attaquant au méchant Cibéron (le cerveau d’un mystérieux voleur additionné d’un zest de méga ordinateur) et à ses mutants, est plus qu’agréable. Il y a comme un petit parfum de SF populaire et accessible, celle qui permit à nombre d’entre nous de nous initier à la grande littérature, dans les aventures de ces « Skysurfer Strike Force ».
Des emprunts aussi. Plutôt bien vus par ailleurs puisque c’est du coté de l’univers des Comics US que l’œuvre penche forcément. On n’évoquera pas le mythe du Silver Sufer mais on y pensera très fortement. Quant à la bande des super héros qui accompagne le fils vengeur, elle nous rappelle d’autres stars de l’animation et réveille quelques souvenirs des grandes années Marvel.
Évidemment, dix ans après, les progrès techniques de l’animation ont été phénoménaux. Chaque nouvelle année apportant son innovation en terme de traitement d’images 2D ou 3D. Les Skysurfer sont restés typiquement 2D, textures à l’ancienne et couleurs d’antan. Mais est-ce vraiment important et ne s’en fiche-t-on pas un peu (finalement), si le rêve fonctionne quand même ? Avec un petit coté kitsch, les Skysurfers possèdent des attraits et pas seulement sur le mode enfantin.

La thématique, purement SF, aborde les sujets des super héros, des cerveaux cybernétiques, de la magie, du génie biologique, des insectes mutants, du terrorisme international, etc,. Bref, avec dix ans d’avance sur les événements contemporains, un certain imaginaire “voyant” un peu inquiétant.
Rétrospectivement, le graphisme s’avère plus intéressant qu’on ne l’aurait supposé. D’une part, il s’agit d’un mix des écoles américaines et japonaises. Regardez attentivement certains cadrages typiquement US dans des scènes dont la réalisation porte l’estampille japanim, c’est assez ébouriffant.
D’autre part, ce dessin un peu old fashion -l’ordinateur n’avait pas encore parasité la création avec ces personnages clonés les uns sur les autres- nous nettoie un peu les yeux de l’animation télévisuelle contemporaine. C’est parfois un peu naïf mais au moins, on essaie de faire quelque chose d’un peu original, de construit et pas un simple recyclage des personnages dans des scènes déjà réalisées dix fois...
Les scénarii, ne jouant pas obligatoirement la carte du simplisme tout en étant destinés à un public “jeunes”, sont aussi les témoins d’une époque. Un temps où même les productions aux visées commerciales certaines, n’hésitaient pas à s’attaquer à des histoires recherchées et un rien complexes.

L’édition DVD débute avec les douze premiers épisodes (publiés en juin 2005) sous forme de 3 DVD de quatre épisodes. Rouge Citron Production transformant l’essai et poursuivant son effort à partir de septembre avec la conclusion de la série (3 DVD et 11 épisodes supplémentaires au programme dont nous espérons vous reparler). Au total, ce ne sont pas moins de 23 épisodes de 26mn qui viendront trouver leur place sur vos étagères.
Les puristes regretteront sans doute de ne point trouver de VO-ST mais est-ce vraiment important s’ils sont les seuls à savoir ce qu’était la vraie version originale (anglaise ou japonaise ou les deux ?).

« Skysurfer Strike Force » est donc une bonne série animée, témoin d’une époque et objet d’intérêt pour les passionnés du sujet. De la SF enlevée, qui sans atteindre les sommets de la création artistique et graphique, réveille suffisamment de souvenirs (et une petite dose de mélancolie bien agréable) pour attirer un public adulte.
Paradoxalement, vous risquez bien d’acheter les Skysurfer pour vos mirettes et de retrouver vos enfants scotchés devant la TV à votre place !
Étonnant, non ?

Stéphane Pons

FICHE TECHNIQUE
Skysurfer Strike Force
Série animée en 23 épisodes de 26 minutes (1995)
Réalisation : M. Okazaki, T. Suzuki, K. Watanabe, M. Hosada
Scénario : Susan L. Becker
Direction : Katsumi Minokuchi
Producteur : Sharon Eisenberg
Producteurs exécutifs : Joe Ruby, Ken Spears, Toshihiko Sato, Allen J. Bohhot
Production : Ruby-Spears Productions, Inc. (USA), Ashi Productions Co., LTD. (Japon)

Édition DVD : Rouge Citron Production (France)
Site Internet : http://www.groupe-rcp.com
Distribution : Fravidis
Site d’achat Internet proposé : Amazon - Skysurfer Strike Force (Vol. 1, 2 & 3)
Parution : Juin 2005 (épisodes 1 à 12, DVD 1 à 3)

Prix Unitaire : 12 euros

DVD
DVD5, simple face, simple couche, Pal, Zone 2
Menu d’accueil en Français et navigation via les items « Tous les épiusodes », « Choix des épisodes » & « Personnages » (présentation écrite des Skysurfers et de leur armement).
Format Image : format original 1.33 équivalent 4/3 TV
Format Son : Stéréo
Sous-titres : néant*
Langues : Français
Chapitres : non indiqués mais 1 chapitre par épisode quand on lance la lecture des 4 épisodes en continu
* les (rares) commentaires écrits (nom de lieux et Cie) et les génériques de fin des épisodes sont ceux de l’édition Allemande

DVD Volume 1 : La Cité de la Peur, Le Point Final, Abrakadabra, L’attaque des Mutants
DVD Volume 2 : La Terreur des Titans, La Cité Antique, Temps de Tempête, Le Maître Voodoo
DVD Volume 3 : Les Fourmis Tueuses, Les Chiens Errants, La Montagne de la Peur, Des Personnages Effrayants

APPRÉCIATION GLOBALE
Une bonne idée que de distribuer enfin cette série animée, résultat d’une coproduction américano-japonaise de 1995 sur le marché français du DVD. Une période où l’animation grand public avait encore de l’imagination et s’adressait aussi bien aux enfants qu’aux adultes. Une SF populaire et grand public qui avait au moins le mérite de laisser des traces durables... Le transfert des masters (visiblement Allemands, cf. les génériques) est très correct, la VF pas choquante, le prix unitaire très doux.
Une bonne affaire pour les passionnés et les curieux.


Stéphane Pons
22 septembre 2005






JPEG - 84.7 ko



JPEG - 72.1 ko



JPEG - 71.2 ko



JPEG - 28.1 ko
Graphisme à l’ancienne...



JPEG - 28.3 ko
... Et esthétique façon Comics



WebAnalytics