YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Vampire Diaries : L’intégrale de la saison 3
Le test du coffret 4 Blu-Ray - Warner Bros.
14 novembre 2012

L’intégrale de la 3ème saison des aventures surnaturelles d’Elena, Stefan, Damon et des habitants de Mystic Falls en coffret 4 Blu-Ray chez Warner.....



LE SUJET

Les personnages sexy et supernaturels de Vampire Diaries reviennent dans une irrésistible Saison 3, regroupant 4 disques et 22 épisodes. Tandis que Stefan succombe à Klaus, Damon et Elena luttent contre la culpabilité de leur rapprochement alors qu’ils travaillent ensemble à ramener l’humanité de Stefan. Et lorsque Mikael l’Original chasseur de vampires, Esther la Sorcière Originale et leurs enfants sortent de leurs cercueils pour résoudre une lutte de pouvoir vieille de 1.000 ans, Mystic Falls devient un champ de bataille pour une guerre mondiale de vampires, avec Elena au centre des enjeux - et comme toujours, entre Damon et Stefan.

JPEG - 20.6 ko

CE QUE L’ON EN A PENSE

En dépit de son anniversaire, celui de sa majorité, Elena n’est pas d’humeur à faire la fête. Stefan, entraîné par Klauss, a replongé du côté obscur et quitté Mystic Falls pour aider ce dernier à débusquer une meute de loups-garous pour les asservir en les transformant à son image, c’est à dire en hybride. Mais les choses ne vont pas exactement se passer comme prévue. Stefan a menti à Klauss. Le sosie n’est pas mort.

Tel est le point de départ de cette 3ème saison lourde en révélations, rebondissements et créatures surnaturelles. Avec en fil rouge le rapprochement de Damon et Elena qui bravent tant bien que mal les obstacles dans l’espoir de rendre à Stefan son humanité, et en point d’orgue le réveil au grand complet de la famille de Klauss, autrement dit les vampires Originaux.
L’occasion d’asseoir la mythologie de la série en remontant, par d’astucieux flash-back, à sa genèse et, par d’autres retours en arrière moins éloignés dans le temps, d’en apprendre beaucoup plus sur le passé d’éventreur de Stefan.

JPEG - 16.8 ko

Une saison plus sérieuse, plus sombre, plus ambitieuse, plus spectaculaire, (ça se croque et ça se suce sévère, ça fornique, ça torture, ça éventre, ça démembre, euh, non, là j’exagère), mais encore trop parasitée par les interminables tergiversations amoureuses d’Elena, les réactions d’amoureux transis un peu bêtas à son égard de Damon et Stefan (pourtant si fun dans leur registre cynique de vampires), et l’univers irréaliste de Mystic Falls pour sortir totalement du cadre de la série pour ados (bon, il est aussi vrai que je suis un vieux fantasticophile téléphage). Certes, cela n’enlève rien aux qualités intrinsèques du show qui développe effectivement un background vampiro-lycanthropique intriguant et des ambiances fantastiques bien senties, derrière le voile Twilight-like qui enveloppe la série.

Je suis en revanche plus dubitatif au regard des étranges distorsions de valeurs dont « Vampire Diaries » se nourrit. C’est quand même le royaume des alliances, mésalliances, désalliances. On s’y remet de terribles blessures avec quelques gouttes de sang de vampire, on y meurt souvent pour ressusciter la minute suivante, on y perpétue des actes effroyables au nom de la famille, mais en restant prêt à tuer père et mère pour arriver à ses fins.
Certes, tout cela n’est que de la Fantasy de pure divertissement pour ados, puis grands ados, et ou midinettes, sans limite d’âge.
Une sorte de « Buffy contre les vampires » revisitée à la sauce Twilight. Mystic Falls remplace ici Sunnydale et sa bouche de l’enfer.
Et si Elena n’est pas une tueuse de vampires, elle tombe elle aussi amoureuse d’un, pour de pas dire de deux suçeurs de sang. Une relation, qui contrairement à celles de Buffy, s’inscrit à l’instar de celle de Bela et Edward dans Twilight, dans une sorte de romantisme forcené un peu mièvre à l’esthétisme maniéré dont apparemment la jeune classe raffole.
Certes, cela est tout à fait divertissant, mais manque, en raison de l’univers irréaliste de Mystic Falls, et de ses distorsions de valeurs mentionnées plus haut, d’une dimension métaphorique.

L’EDITION BLU-RAY

Elle se présente sous la forme d’un coffret de 4 disques au design soigné, dans une boîtier Blu-Ray légèrement plus épais que celui d’un film, protégé par un fourreau en carton rigide.
Soit les 22 épisodes de la saison 3 (6 par disque), le 4ème et dernier disque contenant les 4 derniers épisodes et son lot de bonus. A noter que la jaquette du boîtier est réversible et qu’un livret complète le coffret, tout en anglais, avec les titres et synopsis en français.
Concernant la présentation et l’interface (l’authoring), la page principale reprend l’illustration de la jaquette, agrémentée d’une petite musique, et la navigation se fait par l’intermédiaire d’un menu horizontal à étages avec des icones servant de boutons. Menu qui peut être appelé à tout moment et apparaît en surimpression durant la lecture.

JPEG - 39.6 ko

L’image, au format 1.78, en 16/9ème natif, dans une résolution de 1080p, est d’une très bonne qualité, en dépit de la compression subie pour glisser 6 épisodes par disque. Il faut dire que les éclairages et la photographie sont l’un des points forts de cette série souvent nocturne.
Côté son, si comme nous vous êtes amateurs de version originale vous pourrez profiter de l’excellence de la piste DTS Master Audio 5.1 qui offrent un très bon mix (ce qui manque tant à nos séries françaises) entre les dialogues, la musique et les nombreux effets sonores. La version française n’est en effet proposée qu’en Dolby Digital 2.0.
Quant aux sous-titres français (nous n’avons effectivement pas testé les sous-titres anglais ou néerlandais), parfaitement adaptés, ils auraient néanmoins nécessités une relecture plus poussée.

VAMPIRE DIARIES : L’INTEGRALE DE LA SAISON 3
EDITION BLU-RAY

Série télévisée romantico-fantastique américaine
Création  : Julie Plec et Kevin Williamson d’après les romans de L. J. Smith
Avec Nina Dobrev (Elena Gilbert / Katherine Pierce), Paul Wesley (Stefan Salvatore), Ian Somerhalder (Damon Salvatore), Steven R. McQueen (Jeremy Gilbert), Sara Canning (Jenna Sommers), Katerina Graham (Bonnie Bennett), Candice Accola (Caroline Forbes), Zach Roerig (Matthew « Matt » Donovan), Kayla Ewell (Victoria « Vicki » Donovan), Michael Trevino (Tyler Lockwood), Matthew Davis (Alaric Saltzman), Joseph Morgan (Niklaus « Klaus » Mikaelson), Claire Holt (Rebekah Mikaelson)

Caractéristiques techniques
Format image : 1.78 - 1080p - 16/9ème natif
Format son : Anglais DTS Master Audio 5.1 et Anglais et Français Dolby Digital 2.0
Sous-titres : Français, Anglais, Néerlandais
Durée  : 926 min.
Date de sortie : 14 novembre 2012
Studio  : Warner Bros.
Prix conseillé : 39,99€

Bonus
- Les scènes coupées (4’45)
Elles proviennent de 3 épisodes différents (8, 11 et 15)
- La Descente aux Enfers de Stefan (9’45)
Paul Wesley, l’interprète de Stefan, revient sur les évolutions de son personnage passé durant cette 3ème saison du côté obscur.
- Les Originaux : Le Commencement (21’48)
Un sujet dans lequel producteurs, scénaristes et acteurs évoquent les origines et la mythologie de la famille de vampires originaux.
- Morsure de Rappel (3’05)
Un trop court bêtisier.
- Les Notes du Producteur (23’12)
Une compilation de sujets qui évoquent les différents métiers de la production : le ôrle tampon des producteurs, le travail de l’équipe de scénaristes, les maquillages, les costumes, l’habillage sonore et la musique.
- Scènes Favorites (19’22)
Acteurs et scénaristes reviennent sur leurs séquences favorites.


Images © Warner Bros, Entertainment Inc - Tous droits réservés



Bruno Paul
17 décembre 2012






JPEG - 21.4 ko



JPEG - 12.1 ko



JPEG - 7.7 ko



JPEG - 8.8 ko



JPEG - 6.3 ko



JPEG - 8.7 ko



JPEG - 8.3 ko



JPEG - 11.9 ko



JPEG - 11.7 ko



JPEG - 8.2 ko



WebAnalytics