YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Resident Evil - Damnation
Edition simple DVD - Keep Case
24 septembre 2012

La guerre froide avait séparé le monde en deux blocs qui développèrent diverses armes biologiques pour vaincre l’autre. A la chute du mur de Berlin et avec l’explosion de l’URSS, de nouveaux pays apparurent. C’est ainsi que se créa la République Slave de l’Est. Mais le capitalisme ne fit que creuser le gouffre séparant les riches des pauvres et le gouvernement qui devait permettre l’unité nationale fut à l’origine du début de la guerre civile, surtout quand des nappes de pétroles furent découvertes dans les sous-sols du pays. Devant les forces armées, les résistants firent appel à de nouvelles armes... et des monstres apparurent sur les lignes de front...



Interrompre ses vacances pour une petite balade dans les pays de l’Est, voila bien une idée à la Léon S. Kennedy. Seulement, quand on fait appel à lui, c’est plutôt quand les choses s’avèrent vraiment mal parties et que les armes biologiques sont de sortie. Mais quand le QG annule sa mission pour une obscure raison politique alors qu’il est au coeur des combats, Léon ne lâche pas l’affaire et préfère encore couper le contact avec les sphères gouvernementales. Le voici donc en free lance, à retrouver son contact dans un parking souterrain. Mais ce dernier est en mauvais état et une de ses monstruosités issues des recherche sur le virus T se retrouve face à lui. Toutefois, le monstre ne va pas le tuer et semble même obéir à un mystérieux homme. Léon se retrouve prisonnier de la résistance ou plutôt de JayDee, un soldat haut en couleur, et Buddy le taciturne et par excellence, le plus dangereux.

JPEG - 29.8 ko

L’année 2012 est celui de la résurrection de la licence Resident Evil. Seize ans après la sortie du premier jeu vidéo, la licence se donne un nouveau coup de boost en s’attaquant à tous les médias : cela commença par le manga, avec « Resident Evil, Marhawa Desire », puis le cinéma avec le cinquième volet de la saga « Resident Evil : Retribution », le jeu vidéo, « Resident Evil 6 » sur consoles nouvelle génération, et enfin le dessin animé avec « Resident Evil - Damnation »

« Resident Evil - Damnation » est le deuxième volet en images de synthèses après « Resident Evil Degeneration », avec toujours Makoto Kamiya à la réalisation. Cette fois, nous partons pour les pays de l’Est où une guerre civile permet de tester une nouvelle gamme du virus T. Et Léon S. Kennedy est de nouveau sur la sellette pour combattre les zombies. Quoi que ceux-ci ont largement été influencés par les évolutions subies depuis les premières années de la saga. Les morts-vivants ne contaminent plus par morsures, ce qui crée de nouvelles attitudes chez les zombies qui ne cherchent plus à mordre leurs victimes mais simplement les tuer. Ces créatures ont le phénomène de bouche façon poulpe comme dans les deux derniers films, mais s’y ajoute un parasite qui pourrait devenir le nouveau sujet pour les prochains animés.

Si nous étions agrablement surpris par la qualité graphique de « Resident Evil Degeneration », ce n’est plus le cas aujourd’hui, et bien au contraire, la qualité du dessin et de l’animation a largement baissé. Les personnages ont parfois la gestuelle de marionnette désarticulées, rendant leurs mouvements pas du tout naturels. Certes, le combat entre Ada Wong et la présidente Svetlana Belikova vaut le détour, mais cela ne rattrape malheureusement pas tout. De plus, l’histoire commence par un long huis clos dans les sous-sols de la ville, qui va mettre trop en avant les défauts de l’animation. Dommages.

Enfin, le spectateur a du mal à entrer dans ce scénario vraiment tiré par les cheveux et pourtant, les Resident Evil n’ont pas toujours été les rois du script, loin de la. Mais ici, la sauce ne passe pas, les personnages sont trop caricaturaux et le suspens est inexistant. Sans parler des colosses qui fermeront la marche de cet animé, finissant le ridicule, balançant Léon comme une vulgaire poupée contre les murs, sans que ce dernier ne se casse le moindre os, aberrant et surtout plus du tout crédible.

« Resident Evil - Damnation » ne restera pas du tout dans les annales et est à oublier rapidement.


Resident Evil - Damnation
- Durée : 1h40
- Production : Digital Frontier, Sony Pictures Entertainment, Capcom Company
- Producteur : Hiroyuki Kobayashi
- Réalisateur : Makoto Kamiya

DVD 9- Zone 2- pal
- Format image : 4/3
- Audio : Stéréo 5.1
- Langue : Japonais – Français
- Sous-titres : Français
- Éditeur : Keep Case
- Sortie : 24 septembre 2012
- Prix public conseillé : 19,99 €

Bonus
- Les 3 documentaires making of
- Les coulisses du Film


© Edition Capcom-Sony - Tous droits réservés


Frédéric Leray
6 novembre 2012






JPEG - 32.7 ko



JPEG - 5.9 ko



JPEG - 5.5 ko



JPEG - 5.3 ko



JPEG - 7.9 ko



JPEG - 5.6 ko



JPEG - 18.4 ko



JPEG - 7.4 ko



JPEG - 7.3 ko



JPEG - 7.2 ko



WebAnalytics