YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Vampire Story, tome 3 : Vampire Zéro
David Wellington
Milady, Terreur, roman (USA), vampires, 443 pages, avril 2012, 8,20€

À la fin de « 99 Cercueils », Jameson Arkeley avait accompli le sacrifice ultime pour sauver Laura Caxton, et la ville de Gettysburg également : il avait accepté de devenir un vampire pour avoir la force nécessaire de massacrer ces monstres qu’il avait combattus sa vie durant. Ensuite, Caxton devait l’abattre. Sauf que... Sauf que le chasseur de vampires, une fois initié à l’immortalité, y a vite pris goût, comme on pouvait le craindre.



Dans ce « Vampire Zéro », Caxton traque Arkeley. Mais comment chasser un vampire qui fut auparavant le meilleur chasseur de vampires, et celui qui lui a appris tout ce qu’elle sait ? Comment surprendre celui qui connaît les trucs des deux camps ?
Bien que soutenue par Glauer et même les US Marshals, Caxton a du pain sur la planche. Sa meilleure piste s’achevant sur un faux vampire ado, elle rencontre la famille de Jameson lors de ses « funérailles » : un frère un peu alcoolique, une ex-femme glaciale, une fille un peu déboussolée par une jeunesse dissolue et un fils étudiant très renfermé. Personne ne semble le regretter, lui qui n’a jamais été là pour eux.
Jusqu’à ce que Caxton voie les morts-vivants venir porter des messages à la famille Arkeley. Jameson souhaite en effet faire profiter ses proches de la malédiction ! Si certains refusent, au prix de leur vie, Caxton est déterminée à sauver ceux qui n’auront pas la volonté de dire non à la chose qu’est devenu Jameson. Et également à empêcher l’ex-Marshall de fonder une nouvelle lignée de vampires.

En bonne petite soldate, Caxton va sombrer dans la même idée fixe que son mentor : exterminer ces monstres à tout prix. Ce qui ne va pas sans lui faire quelques ennemis parmi les autorités dont elle est censée faire partie.

Abandonnée de tous, largement surclassée par un Jameson redoutablement intelligent, elle ira seule l’affronter, dans un finale dantesque à la mesure des deux personnages.

Une troisième fois, David Wellington nous tient en haleine sur plus de 400 pages. Si la forme est très classique (contrairement à l’alternance de « 99 Cercueils »), le rythme est soutenu, seulement ralenti des phases d’inévitables paperasses et autres routines policières auxquelles Caxton ne peut échapper. On vit certaines journées quasi en temps réel (le roman se déroule sur une semaine, deux peut-être), et les moments de pure procédure sont un peu traînants comparés au suspense de la traque.
L’ennemi est à la hauteur (quoi de plus captivant que le héros déchu et passé du côté obsc... ?), le combat final aussi.
Les plus « mordus » seront ravis, les autres agacés par ce ressort éculé, de découvrir que Justinia Malvern, la Némésis des deux agents, s’est -encore- échappée, et qu’elle a retrouvé des forces. Il reste donc un monstre à abattre, ce sera la tâche de Laura Caxton, dans le 4e et dernier volet, « 23 heures ».


Titre : Vampire Zéro (Vampire zero, a gruesome vampire tale, 2008)
Série : Vampire Story, tome 3/4
Auteur : David Wellington
Traduction de l’anglais (USA) : Marie-Aude Matignon
Couverture : Noémie Chevalier
Éditeur : Milady (2e édition)
Collection : Terreur
Site Internet : page roman (site éditeur)
Pages : 443
Format (en cm) : 11 x 18 x 2,7
Dépôt légal : avril 2012
ISBN : 978-2-8112-0702-1
Prix : 8,20 €



À lire sur la Yozone :
- « 13 Balles dans la Peau », 2 chroniques : première et seconde édition
- « 99 Cercueils » (2e édition)


Nicolas Soffray
3 novembre 2012






JPEG - 55 ko



WebAnalytics