YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Malveillance
Edition simple DVD - Wild Side Vidéo
6 juin 2012

Le dernier né de Jaume Balagueró dans une édition simple DVD et Blu-Ray bien achalandée chez Wild Side Vidéo.



LE SUJET

César est un gardien d’immeuble toujours disponible, efficace et discret. Disponible pour s’immiscer dans la vie des habitants jusqu’à les connaitre par cœur. Discret quand il emploi ses nuits à détruire le bonheur. Efficace quand il s’acharne jusqu’à l’obsession sur Clara, une jeune femme insouciante et heureuse.

CE QUE L’ON EN A PENSE

Après les sectes (« La secte sans nom »), les fantômes (« Darkness », « Fragile ») et les démons (« Rec »), Jaume Balagueró s’intéresse au phénomène moins spectaculaire mais tout aussi démoniaque de la malveillance et signe son œuvre la plus aboutie à ce jour. La chronique d’un petit immeuble bourgeois du centre de Barcelone du point de vue du gardien du dit immeuble.
Mais César n’est pas n’importe quel gardien d’immeuble. Comme il l’explique voix off en préambule, César est incapable d’être heureux et s’ingénue du coup à pourrir la vie de tous ceux qui l’entourent. Et comme il est gardien d’immeuble….
Mais sa malveillance ne se limite pas aux seuls résidents de l’immeuble. Tous ceux qui gravitent autour de son immeuble sont les cibles de sa méchanceté. Comme l’équipe du ménage.
De toute façon, César n’aime personne, et en particulier Clara, la délicieuse locataire du 4ème dont il ne supporte plus le sourire rayonnant qu’elle arbore à chacune de leur rencontre.

Mais comme je le mentionnais précédemment, au-delà des qualités d’écriture du scénario d’Alberto Marini, c’est la mise en scène (direction d’acteurs comprise) de Jaume Balagueró qui hisse cette « Malveillance » vers les sommets du genre. Optant pour une approche sobre, il installe tout d’abord ses personnages dans une ambiance de comédie de mœurs apparemment classique mais dont certains petits détails dénotent. Le spectateur, un peu interdit, s’interroge.
Interrogations qui vont trouver partiellement réponse lors de la première visite de César au chevet de sa mère qui se remet de ce qui semble avoir été une attaque cérébrale. On y découvre le vrai visage de César. Un être suffisamment pervers pour venir à l’hôpital harceler sa mère (incapable de parler) pour lui raconter ses récents actes de malveillance et ses projets à venir, et en faire quelque part sa complice, bien malgré elle.
Une judicieuse astuce de mise en scène qui permet d’éclairer l’intrigue, de révéler le personnage de César sans bla-bla excessif et pénétrer son cycle de malveillance qui va de la simple méchanceté verbale aux viols, en passant des actes de négligences, circulation de fausses rumeurs, envoi de lettres anonymes, faux témoignages et falsification de preuves.

JPEG - 16.1 ko

Mais le véritable tour de force de Jaume Balagueró est de parvenir à nous faire ressentir de l’empathie pour son personnage central. Cette empathie est au centre de la grande scène de stress du film, dans laquelle César se retrouve piégé une nuit dans un appartement, nous laissant une seconde fois interdit d’éprouver malgré nous de la sympathie pour ce salopard désormais notoire (dont le twist final confirmera, s’il en était besoin, qu’il ne la méritait pas).

C’est l’excellent Luis Tosar (« Miami Vice », « Cellule 21 ») qui incarne avec brio le génie du mal et sa compagne à la ville, la délicieuse Marta Etura (dont je suis amoureux depuis « Eva »), qui campe la souriante voisine de ce thriller ibérique hitchcockien au suspense implacable.

L’EDITION DVD

Cette sortie coïncidant avec son 10ème anniversaire et Jaume Balagueró étant un de ses poulains, Wild Side Vidéo a fait en sorte que cette édition simple DVD et Blu-Ray soit irréprochable.
N’ayant malheureusement reçu ce dernier, nous limiterons donc nos commentaires qu’à l’édition DVD, effectivement d’une excellente facture.
Le film au format 2:35 en version originale DTS 5.1 et Dolby Digital 2.0 (les sous titres français étant en option) et en version française Dolby Digital 5.1.
Outre la bardée de bandes annonces Wild Side en amorce, le film (1h37 sur le DVD, 1h41 sur le BR) est complété par interview exclusive de 26 minutes de Jaume Balagueró (avec mise en scène clin d’œil au film), un making of (26 minutes sur le DVD, 1h45 sur le Blu-Ray), les scènes coupées et la bande annonce de « Malveillance  ». (et la copie du film à télécharger)
Une bien belle édition !

MALVEILLANCE
EDITION SIMPLE DVD

Malveillance / Mientras duermes
Film espagnol de Jaume Balagueró (2011)
Scénario  : Alberto Marini
Avec Luis Tosar, Marta Etura, Alberto San Juan, Petra Martínez, Iris Almeida, Carlos Lasarte
Producteur :Julio Fernández
Musique originale : Lucas Vidal
Image  : Pablo Rosso
Montage  : Guillermo de la Cal
Création des décors : Javier Alvariño
Direction artistique : Nina Caussà

DVD 9
Pal, Couleur, Région 2
Format Image : 2.35:1 16/9ème compatible 4/3
Format audio : Espagnol DTS 5.1 Dolby Digital 2.0, Français Doilby Digital 5.1
Sous-titres : Français
Studio  : Wild Side Vidéo
Date de sortie : 6 juin 2012
Prix conseillé : 19,99€

SUPPLEMENTS
- « Le lit du mal » interview exclusive de Jaume Balagueró (26’)
- « Les mondes de César » making of (26’)
- Les scénes coupées
- La bande annonce

INTERNET

Wild side le site : http://www.wildside.fr
Facebook : [->http://www.facebook.fr/wildsidecats


© Images : Wild side vidéo - Tous droits réservés



Bruno Paul
21 juin 2012






JPEG - 23 ko



JPEG - 4.8 ko



JPEG - 10.2 ko



JPEG - 9.1 ko



JPEG - 8.9 ko



JPEG - 5.2 ko



JPEG - 12.3 ko



WebAnalytics