Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Toriko (T4 et 5)
Mitsutoshi Shimabukuro
Kaze Manga

La Gourmet Corps ne laisse aucune ambiguïté sur ses intentions avec l’interventions du GT Robot qui s’en prend à la femelle battle wolf. Le sacrifice de l’animal pour mettre à l’abri son petit est magnifique mais provoque aussi une colère phénoménale de Toriko devant les actes immondes du robot. Et dans cet état d’énervement, le Gourmet Hunter n’hésite pas à mettre son corps en péril pour venger l’animal. Notre héros va certes se faire des ennemis mortels de la Gourmet Corps, mais il s’est fait un fidèle allié, le battle wolf Terry. Un peu de repos pour soigner les blessures, et Toriko sera prêt pour reprendre sa mission : capturer un Mammouth Regal.



Sunny

Contre toute attente, un bébé Mammouth Regal est ramené par un des quatre rois : Sunny. Les cheveux de ce dernier se prolongent en senseurs hyper fins, invisibles à l’oeil nu mais d’une incroyable résistance. Sunny est obsédé par la beauté et l’élégance et agit toujours d’une manière à ne jamais paraître laid. Mais se dire que le monstre qu’il vient de ramener n’est qu’un enfant Mammouth Regal laisse imaginer la taille de la mère. En tout cas, il accepte d’accompagner Toriko et Komatsu, mais derrière ses aspects maniérés et un peu pompeux, c’est un grand combattant qui sommeille.

L’île Regal

Nos héros n’ont pas de temps à perdre car la Gourmet Corps a déjà envoyé des GT Robots pour récupérer le Mammouth Regal. En fait, cette créature possède en elle, un joyau. Une pièce de viande succulente qui se situe au coeur de la bête, et un moyen pour s’en emparer est tout simplement d’entrer dans le Mammouth et l’en extraire. Mais pour cela, encore faut-il atteindre l’animal, l’île est peuplée de monstres extrêmement dangereux et la route de nos héros sera truffée d’embûches, surtout qu’une confrontation avec des Rockdrum a divisé le groupe. Sunny et Komatsu vont tranquillement faire connaissance en dégustant des champignons pendant que Tokiro doit passer par le pire chemin pour atteindre le plateau Regal. Heureusement, nos héros vont recevoir une aide inattendue.

JPEG - 60 ko

Monstres à gogo

« Toriko » est une série addictive et pourtant, elle ne paie pas de mine au premier regard, mais dès que l’on rentre dedans, on devient totalement accroc aux aventures des Gourmet Hunters. Le tome 4 s’ouvre sur le début d’une belle histoire d’amitié entre un animal, le jeune battle wolf, et notre héros, Toriko. C’est surtout une sublime leçon d’amour maternel que nous décrit le mangaka avec cet animal et on sent qu’il tente de montrer à quel point les hommes ont à apprendre de certains animaux. D’ailleurs, Toriko nous explique cette théorie en montrant toute la rage que peut provoquer la violence des hommes sur lui. Mitsutoshi Shimabukuro révèle en fait tout son discours humaniste et écologiste à travers la conception qu’à son héros du monde où il vit.

Ces deux tomes vont nous permettre de faire la connaissance de nouveaux rois des chasseurs. Chacun est vraiment pourvu de pouvoirs très différents : la force physique de Toriko, le poison de Coco et l’incroyable réseau capillaire de Sunny. Nous en apprenons plus sur les facultés de nos héros et la raison pour laquelle ils ont ce besoin d’ingurgiter des repas titanesques de mets exceptionnels. Le mangaka a aussi cette capacité de rendre sympathique même le plus pédants de ses héros. Son style graphique aide aussi beaucoup pour faire accepter ses principaux personnages. Pour le moment, les méchants sont principalement incarnés par les robots et il nous faudra attendre un peu pour voir des confrontations réels avec nos chasseurs.

Comme pour les épisodes précédents, les monstres sont une grande réussite. Et cette fois, nous avons même droit à l’utilisation de créatures proposées par les fans. Il faut avouer que nos cousins nippons prennent très au sérieux ce genre de concours pour voir une de leurs créations entrer dans leur série préférée. Nous avons aussi droit à des fiches descriptives de toutes les créatures rencontrées jusqu’au tome 5 par notre héros. Cela permet d’ailleurs de se faire une véritable idée de l’imagination débordante du mangaka. Certes, certaines typologies de monstres se retrouvent souvent mais le lecteur n’a vraiment pas l’impression de trop de répétition. Cela ajoute évidemment au plaisir de la lecture avec la découverte de nouvelles espèces.

« Toriko » possède un scénario qui fonctionne toujours aussi bien et son côté cartoon est un délice. Vraiment une série shonen bien défoulante.


Toriko (T4 et 5)
- Auteur : Mitsutoshi Shimabukuro
- Traducteur  : Jean-Benoit Silvestre
- Éditeur français : Kaze Manga
- Collection : Shonen
- Format : 112 x 176, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination  : 208(T4) et 192(T5) pages
- Date de parution  : 14 mars et 9 mai 2012
- Numéro ISBN : 978-2-82030-311-0 ; 978-2-82030-368-4
- Prix : 6,69 €


A lire sur la Yozone :
Toriko (T1)
Toriko (T2 et 3)


TORIKO © 2008 by Mitsutoshi Shimabukuro / SHUEISHA Inc.
© Edition Kaze Manga - Tous droits réservés


Frédéric Leray
2 juin 2012






JPEG - 34.9 ko



JPEG - 34.1 ko



JPEG - 32.4 ko



JPEG - 40.6 ko



JPEG - 26.4 ko



JPEG - 42 ko



WebAnalytics