YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Disparition de Haruhi Suzumiya, le film (La)
Edition collector - Kaze Vidéo
11 avril 2012

La vie de Kyon a totalement changé du jour où il a rencontré Haruhi Suzumiya. Cette jeune fille fantasque l’a embrigadé dans sa recherche de personnes atypiques et dans son club qui l’est tout autant : la Bridage SOS. Et il faut avouer que dans le genre peu banal, ceux qui composent ce club battent tous les records entre Asahira qui vient du future, Nagato l’androïde extra-terrestre et Koizumi l’esper. Pour fêter cette fin d’année, Haruhi n’est pas en manque d’idées et la voila qui embarque toute la bande dans l’organisation de la fête de noël de la brigade. Entre les tenues sexy et la fondu d’Haruhi tout est prêt... Seulement, le lendemain de la réunion de préparation, quand Kyon se réveille, plus personne ne se rappelle qui est Haruhi et pire que tout, sa voisine de classe n’est plus sa camarade originale mais celle qui tenta de le tuer...



Que s’est-il passé durant cette nuit ? Comment se fait-il que plus personne ne se souvienne d’Haruhi ? Mais Kyon n’est pas au bout de ses surprises. La classe 9, celle de Koizumi, a tout bonnement disparu. Cette fois, Kyon n’a plus de doute, un accident spatio-temporel a eu lieu mais qui et pourquoi celui-ci s’est-il déclenché ? Il ne peut pas compter sur Asahira pour l’aider, car la jeune fille ne se rappelle plus qui il est et encore moins qu’elle vient du futur. Bien évidemment, la brigade SOS n’a jamais existé. C’est le club de littérature qui l’a remplacés. Mais dans la salle, Nagato est toujours fidèle au poste. En tout cas la jeune femme s’appelant Yuki Nagato qui nie évidemment être une androïde. Mais dans cette salle qui lui est pourtant si familière, Kyon va découvrir un message lui prouvant qu’il n’est pas fou et qu’il existe peut être un moyen de le ramener dans son univers.

JPEG - 30.9 ko

« La Disparition de Haruhi Suzumiya » est le premier film dérivé de la série télé « La Mélancolie de Haruhi Suzumiya », tiré du roman éponyme de Nagaru Tanigawa. La particularité de cette série est d’avoir été diffusée avec un ordre des épisodes ne correspondant pas à l’ordre chronologique, rétabli dans l’édition DVD. Cette série joue sur les voyages spatio-temporels et les aventures atypiques de ce « scooby band » totalement dingue qu’est la Brigade SOS.

« La Disparition de Haruhi Suzumiya » est la continuité de la série télé et cela va vite devenir son point faible. En effet, si les fans, aussi nombreux soient-ils, seront totalement envoutés par ce film qui va donner une nouvelle logique aux événements qui sont à l’origine de la création de la brigade, l’œil neuf va vite être complètement déboussolé. Et c’est avec cet œil que j’ai visionné ce film très, mais très long. Près de trois heures !!! Un habitué de films de science fiction parviendra à recoller rapidement les morceaux et comprendre la structure des liens qui relient les différents personnages et la première moitié du film, qui correspond à la recherche de Haruhi, est facilement compréhensible, en faisant un petit effort.

Malheureusement, la seconde moitié, qui sera basée sur la logique des voyages spatio-temporels, va vite devenir lassante et surtout difficile à suivre pour ceux qui n’ont pas toute la connaissance nécessaire. Le spectateur finit par lâcher prise et ne suit que d’un œil vague les aventures de cette folle équipe. Il est clair que « La Disparition de Haruhi Suzumiya » n’est pas un film fait pour donner envie de connaitre la série mais bien un film uniquement destiné aux fidèles. C’est extrêmement dommage car au final, par son scénario trop compliqué sans en avoir les clés - sujet récurrent du film-, il en est devenu très fermé.

C’est d’autant plus dommage que la réalisation est d’excellente qualité. L’animation a été travaillée avec soins et les décors comme les personnages sont particulièrement soignés. Le studio Kyoto Animation démontre l’expérience qu’il possède, que ce soit sur les décors (rappelons leur travail de sous-traitance sur les séries comme « Bleach ») ou leur travail sur des films comme « Princesse Mononoke » ou « Colorful ». Le résultat sur « La Disparition de Haruhi Suzumiya » est d’excellente facture, avec des effets plutôt intéressants comme la vue subjective à la première personne à chaque réveil de Kyon, mais aussi avec le jeu des teintes pour différencier le monde réel du monde parallèle.

Au final, « La Disparition de Haruhi Suzumiya » est certainement le film qu’attendaient les fans de « La Mélancolie de Haruhi Suzumiya », mais ils seront les seuls à vraiment l’apprécier


La Disparition de Haruhi Suzumiya, le film
- Studio : Kyoto Animation
- Réalisateur  : Tatsuya Ishihara, Yasuhiro Takemoto
- D’après une idée originale de : Nagaru Tanigawa
- Scénariste : Fumihiko Shimo
- Musique : Satoru Kousaki
- Character designer : Shoko Ikeda
- Directeur artistique : Seiki Tamura

Edition collector DVD+DVD bonus+Blu Ray
DVD 9- Zone 2- pal
- Durée : 163 mn
- Format image : 16/9
- Audio : Dolby Digital 5.1
- Langue : Japonais-Français
- Sous-titres : Français
- Editeur : Kaze
- Sortie : 11 avril 2012
- Prix public conseillé : 39,95 €

Bonus
- Making of (30min)
- Repérage. Les lieux réels (10min)
- Enregistrement de la bande son (15min)
- Projection en présence de l’équipe a Shinjuku (30min)
- Projection en présence de l’équipe a Ikebukuro(30min)
- Livret de 32 pages réalisé avec la Brigade SOS francophone « Guide du voyageur dans l’univers d’Haruhi »


© 2009 AOIBUNGAKU partners - Kaze - Tous droits réservés


Frédéric Leray
3 juin 2012






JPEG - 27.6 ko



JPEG - 2.7 ko



JPEG - 8.6 ko



JPEG - 8.2 ko



JPEG - 9.4 ko



JPEG - 7.7 ko



JPEG - 5.9 ko



JPEG - 7.3 ko



JPEG - 8.2 ko



JPEG - 7.5 ko



JPEG - 5.6 ko



WebAnalytics