YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Toriko (T2 et 3)
Mitsutoshi Shimabukuro
Kaze Manga

Petite pause pour Toriko. Mais quand un Gourmet Hunter prend un peu de congés, c’est pour partir chasser une nouvelle espèce extrêmement rare. Cette fois, la cible du colosse est le fugu-baleine : son corps compressé par les profondeurs est succulent et possède des propriétés pour améliorer autres mets et alcools, mais comme le fugu normal, il possède une poche à venin le rendant inconsommable et même mortel à la première bouchée. Tous les dix ans, un banc de fugu-baleines remonte à la surface dans une grotte jusque là secrète. Mais les voyants de la ville de Gourmet Fortune ont trouvé le site exact. Toutefois, celui-ci est protégé par de redoutables monstres dont le terrifiant Devil-Snake. Mais Toriko vient à Gourmet Fortune aussi pour retrouver un ami Gourmet Hunter...



Coco est un des quatre rois des Gourmet Hunters. Il est capable d’extraire la poche de venin d’un fugu-baleine. Mais sa présence dans l’équipe de Toriko n’est pas uniquement pour ses qualités de cuisinier car Coco a aussi la capacité de sécréter un venin sans pareil, et pour combattre un Devil-Snake, ce n’est pas du luxe. Toutefois, pour Komatsu, ce sera aussi une épreuve qui va le changer et le rendre plus sûr de lui. Surtout qu’après moult combats, Coco n’est plus vraiment en état de dépecer les fugu-baleines et cette tache va se reporter sur notre petit cuistot.
Mais les vacances - si on peut appeler ça ainsi - vont vite prendre fin car une créature décime les espèces rares de l’OIG et Toriko est envoyé sur l’île du biotope n°1 pour éviter que le très rare mammouth regal ne subisse un triste sort. Tout semble accuser la Gourmet Corps et une créature robotique extrêmement dangereuse...

JPEG - 77 ko

Nous voila de retour dans ce monde où les mets les plus succulents sont malheureusement aussi les animaux les plus dangereux de la planète. Cette fois, nous allons avoir droit à pléthore de créatures plus délirantes les unes que les autres : des gentilles fugu-baleines, dangereuses que si l’on veut les manger, au terrifiant Devil-Snake, crachant suc gastrique et venin. Décidément, l’imagination de Mitsutoshi Shimabukuro semble sans fin pour créer ces créatures totalement improbables. Et aussi incroyable que cela puisse paraître, celle qui semble la plus sympathique est aussi la plus dangereuse : le battle wolf. Et cette fois, le mangaka ne va pas trop déformer l’animal original. Et c’est aussi la première fois qu’un de ces animaux surréalistes est montré avec des sentiments, ici l’instinct maternel, même bref, de la louve.

Le tome 3 va rompre la logique, qui risquait de devenir monotome, de ne voir Toriko ne faire que chasser des créatures pour son menu idéal. Mitsutoshi Shimabukuro introduit un méchant et une nouvelle orientation pour son histoire. Cette fois, Toriko va devoir affronter une organisation qui cherche à détruire les réserves de mets rares de l’OIG. On ne sait pas grand chose de la Gourmet Corps, mais le robot qu’ils ont créé est terriblement puissant. On sent bien que la personne derrière la machine va avoir un lien direct avec notre héros. Toutefois, il faudra encore attendre un peu pour avoir le fin mot de l’histoire. En tout cas, nous avons découvert des chasseurs tout aussi puissants que Toriko, par d’autres aspects qu’uniquement la force brute, et on attend encore plus de surprises dans le tome 4.

« Toriko » confirme la très bonne impression du premier tome, associant bastion, délire et bonne bouffe, la plus belle des vies !


Toriko (T2 et 3)
- Auteur : Mitsutoshi Shimabukuro
- Traducteur  : Jean-Benoit Silvestre
- Éditeur français : Kaze Manga
- Collection : Shonen
- Format : 112 x 176, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination  : 192 pages
- Date de parution  : 10 novembre 2011 et 25 janvier 2012
- Numéro ISBN : 978-2-82030-231-1 ; 978-2-82030-273-1
- Prix : 6,50 €


A lire sur la Yozone :
Toriko (T1)


TORIKO © 2008 by Mitsutoshi Shimabukuro / SHUEISHA Inc.
© Edition Kaze Manga - Tous droits réservés


Frédéric Leray
27 janvier 2012






JPEG - 27.2 ko



JPEG - 41.7 ko



JPEG - 37.3 ko



JPEG - 35.2 ko



JPEG - 31.2 ko



WebAnalytics