YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Doctor Who - L’intégrale de la saison 5
Coffret 5 DVD - France Télévisions Distribution / Sony Pictures Home Entertainment
2 novembre 2011

Et voici une cinquième saison et un onzième Docteur pour la célèbre et déjantée série de science-fiction Doctor Who !
Véritable succès outre-manche, la série est suivie par des milliers de sujets de Sa Majesté. Après une première série, diffusée entre 1963 et 1989, le Docteur renaît de ses cendres (ou plutôt se régénère) en 2005 avec sa neuvième incarnation, interprétée par Christopher Eccleston. Il laissera sa place à David Tenant au bout d’une saison.
Ce dernier tiendra le rôle pendant 3 années, avant de lui aussi se régénérer pour la cinquième saison. C’est le jeune Matt Smith qui reprend les commandes du Tardis avec brio !



LE SUJET

Après s’être sacrifié et avoir fait un dernier tour de Tardis afin de dire au revoir à ses amis, le Docteur se régénère une nouvelle fois. La puissance de la réaction met littéralement le Tardis en feu, et la boîte bleue file à travers le ciel, pour s’écraser dans le jardin d’une petite Écossaise nommée Amelia Pond.
Mais est-ce vraiment un hasard si le Docteur a atterri ici ? Non, car Amelia demandait de l’aide : elle a une fissure effrayante dans son mur. Et comme toujours quand le Seigneur du Temps est impliqué, ce long craquèlement n’a rien d’une fissure normale ! Il s’agit en fait d’une fracture dans le continuum espace-temps, d’un endroit où deux plans se rencontrent alors qu’ils n’auraient jamais dû.
Le Docteur décide de venir en aide à la jeune Amelia, et fait un aller retour dans son Tardis requinqué, et relooké pour l’occasion. Mais le Seigneur du Temps a du mal à être à l’heure, et 12 ans s’écoulent alors que la jeune Amy Pond l’attend...
Mais le Docteur finit toujours par venir !
C’est donc accompagné d’Amy et de son fiancé Rory que le Docteur, dans son tout nouveau corps, va parcourir la galaxie et découvrir quels nouveaux dangers pointent leur nez...

CE QUE L’ON EN A PENSÉ

Nouvelle saison, nouveau Docteur, nouveau Tardis, nouveau logo et nouveau producteur exécutif et chef scénariste pour « Doctor Who » ! Cette saison est donc clairement marquée par le renouveau. Mais si certains de ces éléments sont clairement très bons, d’autres peuvent décevoir.
Commençons par le commencement : Matt Smith. Acteur britannique inconnu au bataillon, c’est le plus jeune à avoir endossé le costume du Docteur depuis la création de la série. Mais un artiste d’à peine 26 ans est-il capable d’interpréter pleinement un Seigneur du Temps âgé de plus de 900 printemps ?
La réponse est un grand « oui ». Matt Smith joue le rôle à la perfection, alternant les moments de folle extravagance propres au Docteur avec des passages où les années passées se lisent dans ses yeux. En bref, c’est la révélation de cette saison, et ce choix de casting s’avérera payant, puisque l’acteur vient de signer pour une troisième saison.

JPEG - 54.8 ko


Autre personnage de cette nouvelle saison, et compagnon principal du Docteur, la plus que charmante Karen Gillan (Amelia Pond). Là encore, il ne faut pas s’arrêter aux apparences, car derrière un physique plus qu’avantageux, la jeune femme rend parfaitement la réplique au rôle principal.
Petite déception par contre en ce qui concerne son fiancé, Arthur Darvill (Rory Williams), non pas au niveau du jeu, mais quand à la place qui lui est reservée sur une grosse moitié de la saison. On a l’impression que le jeune homme sert uniquement de « bouche-trou », et on en vient à se demander comment il a pu attirer l’attention d’Amy. Heureusement, les choses prennent un autre tournant après la première moitié de la saison Le personnage de Rory y prend une véritable importance, pour même devenir l’homme de confiance du Docteur et enfiler une certaine jupe romaine...
Côté casting, Alex Kingston (connue sur le petit écran pour le rôle du docteur Elizabeth Corday dans la série « Urgences ») fait également de nombreuses apparitions (de qualité) en tant que le docteur River Song. Son personnage reste empreint de mystère et s’annonce comme une pierre angulaire des prochaines saisons.

Globalement donc, un très bon jeu d’acteurs avec une excellente surprise en la personne de Matt Smith. Et la nouveauté ne s’arrête pas là côté casting, puisque Russell T Davies laisse sa place à Steven Moffat comme écrivain principal et producteur exécutif. C’est là que le bât blesse : quelques un des scénarios ne parviennent pas à convaincre totalement, et sont parfois loin derrière le jeu des acteurs. Ce n’est heureusement pas le cas de tous les épisodes. On notera par exemple celui, très émouvant, sur Vincent Van Gogh, véritable comédie dramatique qui poussera à verser une larme sur la fin. Et ceux dont l’histoire ne convaincra pas totalement se rattraperont un peu par des décors et des costumes magnifiques.

Niveau bestiaire, tout le monde sera servi, en passant par les habituels Daleks revisités, les anges pleureurs, les Siluriens (reptiles humanoïdes), ou d’autres monstres plus ou moins dangereux, que ce soit un énorme serpent métamorphe, ou une meute de vampires vénitiens affamés.

JPEG - 103.9 ko

L’ÉDITION DVD


Côté édition DVD, on retrouve tout ce qu’il y a de plus classique. Les 13 épisodes (12 + le spécial Noël) sont répartis sur 4 des 5 DVD composant le pack. Le 5ème DVD quant à lui, propose tous les épisodes “Doctor Who Confidential”, sortes de making of des épisodes. Les menus sont sobres mais efficaces, arborant le Tardis du générique en fond animé.
Niveau langue, l’audio regroupe une bande française en Stéréo, et anglaise en 5.1. Les sous-titres sont disponibles en français et en anglais. Les “Doctor Who Confidential” sont uniquement disponibles en version originale, sous-titrée dans la langue de Molière ou celle de Shakespeare.

Par contre, les bonus s’arrêtent ici, au plus grand dam des fans. C’est à se demander où sont passés les “Meanwhile in the TARDIS”, mini-episodes entre les épisodes, présents dans la version DVD britannique, ou les “Monster Files”, où les spectateurs peuvent pour quelques minutes se glisser dans la peau des monstres de « Doctor Who ».

CONCLUSION

Cette cinquième saison de « Doctor Who » marque un nouveau tournant dans la série. Malgré des faiblesses scénaristiques, les épisodes se laissent agréablement regarder, certains avec plus de plaisir que d’autres. Le nouveau Docteur est plus qu’attachant, réinventé par le jeune et talentueux Matt Smith. Le fil rouge de la saison s’arrête avec celle-ci, et seule la mystérieuse River Song nous entraîne d’une saison à l’autre.
Une saison donc agréable à découvrir par son jeu d’acteurs, même si elle est loin de battre des records d’excellence scénaristique. Mais que les fans se consolent, sur ce point, la saison suivante rattrape le coup, et en étonnera plus d’un !
Et n’oubliez pas, les nœuds pap’, c’est cool ! Geronimo !

DOCTOR WHO L’INTEGRALE DE LA SAISON 5

Titre original : Doctor Who
Genre : science fiction
Série : britannique
Créateurs : Graeme Harper, Russell T Davies, Steven Moffat
Production : Russell T Davies, Phil Collinson, Susie Liggat,Steven Moffat
Diffusions TV : BBC (Royaume-Uni), France 4 (France)
Nombre de saison : 6 (pour la nouvelle série) - En production
Épisodes : 13
Durée moyenne : Épisodes de 45 min environ

JPEG - 74.8 ko

Édition DVD « Doctor Who - L’intégrale de la saison 5 »
Coffret 5 DVD, Pal, Zone 2, couleurs
Nombre d’épisodes : 13
Durée approximative : 12*45min + 1*60min + 13*15min
Format image : 1.78 :1
Format son : anglais (version originale) en Dolby 5.1 et français Dolby Surround
Sous-titres : français, anglais

DVD 1 :
- 1 - Le Prisonnier Zéro (The Eleventh hour)
- 2 - La bête des bas-fonds (The beast below)
- 3 - La victoire des Daleks (Victory of the Daleks)

DVD 2 :
- 4 - Le labyrinthe des Anges - Partie 1/2 (The Time of Angels)
- 5 - Le labyrinthe des Anges - Partie 2/2 (Flesh and Stone)
- 6 - Les Vampires de Venise (The Vampires of Venice)

DVD 3 :
- 7 - Le Seigneur des Rêves (Amy’s choice)
- 8 - La révolte des intra-terrestres - Partie 1/2 (The hungry Earth)
- 9 - La révolte des intra-terrestres - Partie 2/2 (Cold blood)
- 10 - Vincent et le Docteur (Vincent and the Doctor)

DVD 4 :
- 11 - Le colocataire (The lodger)
- 12 - La Pandorica s’ouvre - Partie 1/2 (The Pandorica opens)
- 13 - La Pandorica s’ouvre - Partie 2/2 (The Big Bang)

DVD 5 : (“Doctor Who Confidential” de chaque épisode)
- 1 - Call Me the Doctor
- 2 - All About the Girl
- 3 - War Games
- 4 - Eyes Wide Open
- 5 - Blinded By the Light
- 6 - Death in Venice
- 7 - Arthurian Legend
- 8 - After Effects
- 9 - What Goes on Tour...
- 10 - A Brush with Genius
- 11 - Extra Time
- 12 - Alien Abduction
- 13 - Out of Time


© 2011 BBC & France Télévision. Tous droits réservés


Charline Voinot
12 janvier 2012






JPEG - 33.7 ko



JPEG - 19.3 ko



JPEG - 21.2 ko



JPEG - 22.2 ko



JPEG - 20.7 ko



JPEG - 16.6 ko



JPEG - 20.2 ko



JPEG - 13.6 ko



JPEG - 19.4 ko



JPEG - 18.9 ko



JPEG - 19.3 ko



JPEG - 16.8 ko



JPEG - 18.9 ko



WebAnalytics